Condamnation du père Preynat : une victime raconte

Le père Preynat a été condamné à cinq ans de prison ferme pour agressions sexuelles sur mineurs le 16 mars 2020. François Devaux est l'une de ses victimes. Il raconte.

François Devaux, victime du père Preynat

Bernard Preynat, ex-prêtre, a été condamné à cinq ans de prison ferme pour agressions sexuelles sur mineurs. François Devaux, victime de Preynat et président de l’association La Parole Libérée, témoigne.

Victime du père Preynat, François Revaux refuse que d’autres enfants vivent son traumatisme. La Parole Libérée est une association qui vient en soutien aux victimes du père Preynat, mais il s’agit surtout de dénoncer le fonctionnement de certaines institutions qui couvrent la pédocriminalité.

« Ça fait 50 ans que le diocèse de Lyon sait que cet homme-là est un prédateur sexuel »

Pour François Devaux, ne pas agir, c’est cautionner. « Je ne peux pas fermer les yeux et passer à autre chose”, confie-t-il. Des années 1970 à 1991, le père Preynat était à la tête d’une troupe scoute de 400 enfants. Plus tard accusé de pédocriminalité, cet homme a réitéré des actes d’agressions sexuelles et de viols sur enfants. « Et cet homme-là a toujours informé sa hiérarchie de ses déviances sexuelles », raconte François Devaux.

Dans une lettre au père d’une victime, le père Preynat écrivait : « Je n’ai jamais nié les faits qui me sont reprochés. Ils sont pour moi aussi une blessure dans mon cœur de prêtre. » L’association a ainsi recueilli plus de 85 témoignages à son sujet.

Défroqué en juillet 2019

Cependant, la démarche a été très longue. Relevé de ses fonctions seulement en 2015 par le cardinal Barbarin, puis mis en examen, le père Preynat a été défroqué en juillet 2019. Selon François Revaux, lorsque l'on sait qu’un homme est dangereux pour la société, se contenter de le déplacer est un acte d’inconscience : « Notre société sait assez bien les appréhender, sauf si on les cache. »

avatar
Brut.
28 novembre 2019 06:59