retour

Condamnée pour avoir nommé trop de femmes : le coup de gueule d'Anne Hidalgo

"Cette amende est évidemment absurde." Avoir nommé trop de femmes aux postes de direction, voilà pourquoi la ville de Paris est condamnée à une amende de 90 000 euros.

Anne Hidalgo condamnée pour avoir nommé trop de femmes à la mairie de Paris

La maire de Paris Anne Hidalgo a été condamnée pour non-respect de la parité après avoir nommé trop de femmes à des postes de direction. L’élue dénonce un acte « absurde ».

90.000 euros. C’est la somme que la mairie de Paris est condamnée à payer sur décision du ministère de la Fonction publique. « La ville doit payer une amende pour avoir nommé trop de femmes aux postes de direction », a indiqué Anne Hidalgo le 15 décembre dernier. Les femmes représentent 69 % des nominations, soit 11 femmes et 5 hommes à la direction de la ville de Paris.

Une amende « injuste, irresponsable et dangereuse »

« La direction de la ville serait tout à coup devenue beaucoup trop féministe », a ironisé Anne Hidalgo. L’élue a assuré qu’elle irait elle-même porter ce chèque de 90.000 euros à la Fonction publique, accompagnée de ses adjointes, de ses directrices et de l’ensemble du secrétariat général. Elle a également convié les présidentes de groupes de la majorité et de l’opposition à se joindre à elles.

D’après la maire de Paris, cette amende est « absurde ». Elle est aussi « injuste, irresponsable, dangereuse ». Selon elle, il est impératif de promouvoir les femmes dans le monde du travail car le retard, dans toute la France, est encore très grand. « Alors oui, pour promouvoir et arriver un jour à la parité, il faut accélérer le tempo et faire en sorte que dans les nominations, il y ait plus de femmes que d’hommes », a ajouté Anne Hidalgo.

L’élue s’est dit très très fière d’être entourée d’une équipe de femmes et d’hommes qui luttent, ensemble, pour l’égalité. Elle a conclu son discours en remerciant les bureaucrates pour cette idée « géniale ». Car elle voit cette amende comme un coup de communication et de publicité inattendu.

16/12/2020 11:45
  • 1.7M
  • 2.9K

1 commentaire

  • 16/12/2020 14:38

    Quand je vois la médiocrité de certains commentaires.... Ça me dépasse. Faire fi quelques minutes de ses convictions politiques ou de la Loi pour se réjouir qu'une amende bêtement appliquée fasse de la pub à une volonté de promouvoir les femmes à des postes de direction, est-ce si compliqué ????

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.