Éric Dupond-Moretti réagit aux affaires Bayou-Quatennens

Le ministre de la Justice est revenu sur les accusations de violences conjugales à l’encontre de Julien Bayou et Adrien Quatennens.

“Il est temps de siffler la fin de la récréation”

Lors de la présentation du budget pour l’année 2023, ce mardi 27 septembre, Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, est revenu sur les affaires qui secouent la gauche française. Adrien Quatennens, coordinateur du parti de La France Insoumise et député, a avoué avoir “giflé” sa femme. Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, nie les accusations de violences psychologiques de son ex-compagne. Les deux politiques se sont depuis retirés de leurs fonctions. Mais tout le déballage médiatique autour de ces scandales énerve le ministre de la Justice. “On ne joue pas avec nos institutions.” L'avocate de Julien Bayou réagit

“La libération de la parole de la femme, oui, même au travers des réseaux sociaux. Pour autant, les réseaux sociaux ne peuvent pas être l'unique réceptacle sans filtre de cette parole”, vise Éric Dupond-Moretti. “On est en train là de créer une justice de droit privé qui n'a strictement aucun sens. C'est mortifère et délétère pour les grandes institutions qui sont les nôtres et en particulier pour la justice que je veux défendre.” Chronologie : 45 ans d'initiatives contre les violences conjugales

avatar
Brut.