retour

Fukushima : la zone d'exclusion nucléaire, refuge pour les animaux

La vie marine, elle, reste menacée. L'eau qui a servi à éteindre les réacteurs nucléaires pourrait être reversée dans la mer.

À Fukushima, la nature reprend ses droits

Après l’explosion de la centrale nucléaire il y a dix ans, plusieurs espèces animales, comme des ours ou des renards, réinvestissent la zone.

Des animaux résilients et plus résistants

À Fukushima, les animaux reviennent sur les territoires abandonnés. Après l’explosion de la centrale nucléaire due à un séisme, plus de 80.000 Japonais ont abandonné leur domicile. Près de 10 ans après cette catastrophe, une vingtaine d’espèces sauvages prospèrent dans ces lieux désertés par les Hommes.

« La population de plusieurs espèces d’animaux sauvages est plus élevée dans les zones où les humains ont été évacués. Cela malgré les niveaux élevés d’exposition chronique aux radiations », explique Philippe Lyons, chercheur à l’Université de Géorgie. Par ailleurs, malgré la forte radioactivité toujours présente, les chercheurs n’ont pas observé de comportements anormaux.

« Des espèces comme les civettes ou les macaques japonais se portent assez bien dans la zone d’exclusion, peut-être en raison de l’évacuation des Hommes. Le renard roux se porte également assez bien, et les sangliers sont présents et se reproduisent. On a également observé des espèces comme l’ours noir d’Asie, un visiteur rare dans cette région, mais qui a commencé à la repeupler. Les espèces sauvages sont assure résilientes, et ces populations pourraient même devenir plus résistantes dans ces zones irradiées », développe Philippe Lyons.

Le problème de l’eau contaminée

Moins bonne nouvelle cette fois-ci : à Fukushima, plus d’un million de tonnes d’eau contaminée est stockée dans près de 1.000 réservoirs sur l’enceinte du site touché par la catastrophe de mars 2011.

Dans ces citernes est stockée de l’eau pour refroidir les réacteurs nucléaires, mais aussi celle de la pluie, des nappes souterraines et des montagnes de la zone radioactive. Chaque jour, ces eaux sont filtrées pour enlever autant que possible les éléments radioactifs. La compagnie Tepco a annoncé que de nouveaux réservoirs allaient être construits, mais qu’en 2022, ils seraient tous pleins.

L’ancien ministre japonais de l’Environnement, Yoshiaki Harada, a d’ailleurs affirmé en septembre 2019 que le rejet en mer de l’eau était « inévitable ». Il a été limogé rapidement après ses propos. Aussi les défenseurs de l’environnement et les pays voisins craignent-ils une catastrophe environnementale.

« Plus des trois quarts de l’eau stockée contiennent des matières radioactives à des niveaux qui ne sont ps sûrs pour la santé humaine. Au cas où l’eau serait rejetée dans les océans, l’eau contaminée de Fukushima ne serait plus le problème du Japon, mais un grave problème international », s’est inquiétée Moon Mi-Ok, vice-ministre des Sciences de Corée du Sud.

17/01/2020 19:20
  • 161.6k
  • 49

41 commentaires

  • Karima H.
    05/02/2020 12:35

    La nature reprendra toujours ces droits espérant pour ces animaux qu'ils ne soient pas impactés par les radiations sur place .

  • Christophe R.
    03/02/2020 11:50

    Moralité : l'humain est plus toxique pour la nature que les radiations 😁😂

  • Marina A.
    30/01/2020 12:29

    L'avenir de la planète...supprimer l'homme 😄

  • Aziz K.
    30/01/2020 00:20

    Quand les humains sont pas la

  • Fabienne H.
    28/01/2020 12:29

    😥😥 pauvres animaux

  • Alexis D.
    23/01/2020 15:08

    c'est des ouf !

  • Tristan C.
    23/01/2020 08:15

    Si les animaux s'y installent cest que cest viable. Le problème cest que si cest viable les humains vont vouloir récupérer les terres, alors que l'idée serait que d'une catastrophe humaine il en découle un espace protégé pour les animaux.

  • Virginie N.
    23/01/2020 08:06

    Ce qui est déprimant, c'est que les animaux n'ont presque plus de place parce que l'homme les a chassé de partout pour ses villes, ses maisons et ses cultures, qu'ils se retrouvrent à investir des zones qui sont dangereuses pour eux. Ils vont très certainement avoir des problèmes de santé importants par la suite, ne serait-ce qu'avec la contamination des sols :,(... Je suis désolée mais on devrait faire des limites pour les territoires humains très rapidement et dans tous les pays. La nature sauvage disparait à vu d'oeil ! Mais ça implique des contrôles de naissance pour limiter, voire mieux : diminuer la population humaine dont le surreffectif est monstrueux. Et ça, c'est compliquer à faire passer dans un monde où faire des enfants est vu comme un droit fondamental :/.

  • Marie U.
    21/01/2020 06:50

    Un séisme responsable de la catastrophe?? 🤔

  • Didier G.
    20/01/2020 17:22

    En voilà une bonne idée pour la réimplantation des ours roumains, ya plus qu'à attendre une bonne catastrophe en vallée du Rhône 😁😁😁

  • Didier R.
    20/01/2020 15:45

    Quand on sait qu'en moyenne un cancer met 10ans à se développer on revoit tous ces animaux dans une décennie...?!?! 👌😡😏

  • Patrice G.
    20/01/2020 13:47

    Comme après tchernobyl, donc animaux irradiés végétation pareil, explosion de la natalité aucune gestion possible, gibiers non consommables plus des cas de mutations à ré de paix lol conneries oui, et il y a de p'us un risque d épidémie parce qu aucun prédateur présent maladies etc plus la radioactivité des bestiaux ah oui c est trop beau sérieux

  • Lude P.
    20/01/2020 13:05

    Une zone de test pour les animaux, heu... correction... Un refuge pour les animaux...voilà c'est mieux. Allez y balancez le sujet.

  • David S.
    18/01/2020 21:34

    Ils sont marrants de dire que "ce serait une catastrophe écologique si les eaux contaminées étaient rejetées dans l'océan"... ils ont l'air d'oublier que la plupart des essais nucléaires de bombes H ont étés réalisés dans l'océan autour des atolles du Pacifique. Ce qui est en grande partie la cause du réchauffement des océans avec les gazs a effet de serre. Je ne suis pas pour qu'ils rejettent les eaux contaminées dans l'océan mais aujourd'hui ça changerait plus grand chose

  • Seb B.
    18/01/2020 15:28

    Pour les animaux, TOUT VA BIEN !!!! ... mais bien sur !! ... 😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡!

  • Jacky D.
    18/01/2020 13:10

    Quand on oblige a acheter des voitures électriques ,au lieu du carburant . Soit disant non poluer . Le résultat va encore s'agravé pour les petits enfants

  • Ablaz K.
    18/01/2020 12:57

    Le problème c'est l'impact humains sur les animaux et la biodiversité au niveaux des pays industrialisés qui ne respectent plus leurs environnements parmis les pays plus riches et industrialisé de notre planète les animaux endémique préfèrent vivre la nuit pour éviter la présence humaine dans leurs territoires naturelle et de plus en plus intrusif dans les territoires des zones forestiers déboiser et urbanisées à outrance dans toutes les grandes villes de la planète et particulièrement les pays de l'hémisphère nord et des pays les riches de notre humanité et nôtre planète. Ils temps que les pays industrialisés laisse des parc nationaux sous surveillance scientifiques indépendant des états et des gouvernement en place souvent corrupteur et corrompue par les lobbies industriels nationaux et internationaux et interdit à toutes présence humaine quelle soit de l'ordre du tourisme intérieur nationale où du tourisme de masse internationale et exiger par les services de la protection environnementales indépendantes civile humanistes et écologistes internationaux intègre de la communauté internationale incorruptibles et uniquement des protecteurs professionnels et des scientifiques spécialisés dans la protection d'animaux endémique et l'interdiction de toutes urbanisation et de toutes tentatives de récupération par l'industrie du tourisme de masse prédateurs humains et cupide de l'industrie mondial du tourisme des gouvernement en place et des lobbyistes industriels infiltrée dans les classes politique, administrations publiques et privées de chaque pas même des nations au niveaux planétaire. Ce n'est les gouvernements et les peuples qui gouverne le pays mais les lobbies politique et financiers du privées nationaux et internationaux se sont tous des associations du crime environnemental au nationale et internationale et au niveaux planétaire ils ont réussi à privatiser toutes les surfaces des territoires planétaire pas une surface au niveaux planétaire n'est privatisé par les multinationales sauf les zones les plus polluer par le nucléaire et les exposé au radiations nucléaires comme en Ukraine et au Japon. Les prédateurs de ses élites politiques et financière et leurs multinationales n'ont peurt que des zones contaminée par les radiations nucléaires qu'ils ont eux provoquer par l'exploitation de l'uranium et les usines de production d'électricité à base de centrales nucléaires en cas d'accident nucléaires dans les pays producteurs d'électricité 100% de l'économique basée sur le nucléaire et leurs territoires se seras la fin du monde pour leurs territoires nationale une fin du monde pour toutes la nouvelle génération à naître dans se pays qui exposée à la radioactivité comme la zones d'Hiroshima au Japon et en Ukraine. Seules les animaux endémique pourront vivre avec des dose de radioactivité supportable par les animaux et la biodiversité et l'humanité en cas d'exposition au même radiations les générations futures naîtront avec des maladies génétiques et des problèmes neurologiques et du cancer du sang la survie ne sera que souffrance et un calvaire pour tous les parents exposées à la radioactivité même plus de 250 km à la ronde et même les pays voisins et les pays qui peuvent se trouver à 10 000 km de la zones d'opposition car les nuages radioactifs non aucune frontières vous savez tous les maladies dans le monde liée à la génétique et au cancers du sang sans dû au surdosage de radioactivité au niveaux de l'air et de l'atmosphère terrestre car le vent transportes les nuages de radioactivité d'Hiroshima jusqu'à New-York, Londres, Paris et même tous le territoire américain, française, britannique en l'espace d'un voyage au tour du globe terrestre en un seul années tous les pays seront toucher par le nuage toxiques et radioactif. La France à fait des essais nucléaires dans le désert algérien dans les années 1960-1976 en surface et dans les anciennes mines en sous terrain qui ont exposé tous le territoire algérien à la radioactivité dans l'air et sur terre pendant tous les essais non stop et régulièrement intensifié pour la course à l'armement nucléaire avec la compétition américaines, russes,française, britannique, et tous les pays alliés la France à utiliser tous anciennes colonies et les colonies actuelles comme laboratoire à ciel ouvert pour la recherche et l'industrie nucléaire françaises et internationale d'état et du privées internationaux car se sont des alliances et compétition pour le contrôle des énergies et territoire colonisé la preuve la France et encore présente dans le désert algérien pour le contrôle sur les énergies fossiles et du pétrole et du gaz naturel et du gaz de schiste avec toutes les compagnies pétrolières internationale d'état et du privées américaines, française, britannique, espagnols, italienne, chinoise russes, allemands et avec aucun bénéfice concret du programme sociale, économique, ni de travailler pour la jeunesse algériennes et le peuple algérien de l'intérieur du territoire algérien et de la diaspora algériennes de l'étranger dans sont ensemble qui vivent comme du temps de la colonisation françaises et encore pire avec la nouvelle colonisation par l'industrie du pétrole et du gaz de gaz des chiste car ils provoquent la pollution de masse sur tous le territoire algérien et la corruption généraliser des élites politiques et financière algériennes et de toutes les administrations publiques et de l'état algérien depuis l'indépendance de 1962-2020.

  • Hanna O.
    18/01/2020 12:28

    "le départ des hommes a contrebalancé beaucoup des effets négatifs liés aux rayons ionisants. L'industrialisation, l'élevage, l'agriculture et la chasse sont des activités plus dévastatrices pour la biodiversite que le pire accident nucléaire" C'est ce que les scientifiques disaient après Tchernobyl, triste mais vrai...

  • Sébastien H.
    18/01/2020 11:15

    Ces animaux seront pour la plus part malades ou/et subiront des mutations......

  • Delphine G.
    18/01/2020 09:40

    Idem à Tchernobyl. Superbe réserve d'animaux sauvages.