Il y a 50 ans, une équipe de rugby survie à leur crash d’avion

Il y a 50 ans, un avion transportant une équipe de rugby s’écrase dans la cordillère des Andes. Les survivants ont attendu 70 jours avant l’arrivée des secours. Voici leur histoire.

De la survie au cannibalisme


Le 13 octobre 1972, l'équipe de rugby uruguayenne de Montevideo s'envole et l'avion finit par heurter les montagnes de la cordillère des Andes au milieu de la neige. Sur les 45 passagers, 13 décèdent pendant le crash ou peu de temps après. La disparition de l'avion est vite constatée. Mais les recherches aériennes des autorités ne donnent rien. L'avion est blanc, au milieu de la neige. Le 23 octobre, les autorités abandonnent les recherches. Dans la carlingue de l'avion, les rescapés entendent cette nouvelle à la radio. En 4 jours, le peu de nourriture qu'ils avaient est épuisé. Pour rester en vie, il faut manger autre chose que de la nourriture. Ils se mettent à manger des plantes, du dentifrice, et des cigarettes pour survivre, malgré le froid.
Endurance : histoire d'une expédition devenue mythique


Après avoir voté, les survivants décident de manger la chair gelée des passagers décédés. Alors que la survie était déjà difficile, une avalanche ensevelit l'avion en pleine nuit. 8 rescapés perdent la vie sur le coup et 3 autres mourront après. En décembre, deux joueurs plus en forme que les autres, prennent le risque de partir de l'avion pour contacter les secours. Après 10 jours de marche, ils croisent enfin un paysan. Le 22 décembre, les secours arrivent sur place grâce aux indications des deux rescapés. Les 16 derniers membres sont sauvés. Les survivants cachent d'abord au public la façon dont ils ont survécu, mais les rumeurs de cannibalisme circulent rapidement. Le pape Paul VI leur pardonnera ce qui aurait pu être considéré comme un péché.
Survivre à tout prix : Mike Horn raconte sa traversée de l'Arctique


avatar
Brut.