Ils préparent à manger pour les plus démunis avec des invendus alimentaires

Sur leur temps libre, ils préparent à manger pour les plus démunis en récupérant les invendus des restaurants et grandes surfaces. Brut a suivi les bénévoles de l'association Ernest.

Ernest, l'asso qui fait à manger aux plus démunis avec des invendus alimentaires

Depuis le début du confinement, l’association Ernest prépare près de 3.000 repas par semaine. Brut a suivi ses bénévoles.

« L’objectif, c’est de proposer aux restaurants solidaires de majorer de quelques centimes leur addition ou un plat. Ces petits “pourmanger”, à côté des pourboires, nous permettent de financer l’aide alimentaire locale », explique Marie Gérin-Jean, directrice de l'association Ernest. Ernest a en effet pu délivrer près de 3.000 repas par semaine à des personnes sans-abri depuis le début du confinement.

Un système de financement solidaire avec près de 200 restaurateurs

L’association fonctionne avec les invendus des restaurants et des grandes surfaces. Ses bénévoles achètent ce qui leur manque grâce au « pourmanger », un système de financement solidaire mis en place depuis 2015 avec près de 200 restaurateurs.

Avant le confinement, Ernest finançait des paniers de légumes bio à Paris et à Bordeaux. Depuis, les chefs solidaires de l’association cuisinent directement les invendus avec l’aide de nombreux bénévoles. « On reçoit les produits le jour où ils sont périmés, ou la veille. Quand on a des quantités énormes de 500 kilos de poulet, il faut les faire tout de suite », témoigne Flore Granboulan, cheffe et traiteure végétarien.

« Ça donne du sens à notre métier de cuistot »

La cheffe se réjouit de participer à cette expérience solidaire. « Ça donne du sens à notre métier de cuistot, qui est avant tout de faire à manger. Pendant le confinement, je n’avais plus d’activité et ça m’a paru complètement normal de donner de mon temps pour ça. » Comme Flore Granboulan, une trentaine de chefs – et une centaine de bénévoles – se sont investis dans Ernest.

Pour venir en aide au plus grand nombre, Ernest a par ailleurs co-créé le collectif RALIMENT avec quatre autres associations, dont Wanted Community. Chaque vendredi, des bénévoles de Wanted distribuent plus de 600 paniers repas aux sans-abris.

avatar
Brut.