Injections chez les ados : l’alarme d’une dermatologue

Injections d’acide hyaluronique et autres actes esthétiques chez les ados : une dermatologue alerte sur les dangers de cette mode.

“+25% d'actes esthétiques en trois ans”

Dermato Drey, dermatologue, alerte sur les dangers du recours à l'acide hyaluronique chez les adolescents, et autres actes de chirurgie esthétique qui sont en hausse : “Il y a une forte augmentation de tous les actes esthétiques. À peu près 25 % en trois ans, c’est énorme. Surtout depuis le Covid.

C’est une période où, malgré le masque, on n’a jamais été autant photographiés, filmés, parce qu’on passe notre temps en visio-conf’, on se fait des appels vidéo. Donc, imaginez vivre en permanence avec un miroir pendant que vous êtes en train de parler à d’autres personnes, c’est normal que ça rende fou.

Ce qui émerge, c’est toute cette tendance de vouloir ressembler aux filtres qui sont omniprésents sur les réseaux sociaux. C’est-à-dire : bouche pulpeuse donc, allez, on injecte dedans. Petit nez, donc on va aller l’opérer. Des grands yeux, donc on met des faux cils. Une chevelure fournie, on lui met des extensions. Des sourcils parfaitement dessinés, donc hop, un petit coup de microblading.”

Elles ont reçu des injections gratuites dans la peau et les muscles fessiers et cela a tourné au calvaire. Les candidates de télé-réalité Luna Skye et Emilie Amar alertent sur les dangers de l'acide hyaluronique injectée dans les fesses.

Est-ce que l’acide hyaluronique est dangereux pour la santé ?

“Surtout, ce qu’on voit, c’est des personnes qui réalisent des injections auprès d’injecteurs qui ne sont pas médecins. Et ça, c’est un gros problème de santé publique, parce que nous, après, on voit les personnes avec des catastrophes, avec du produit qui a migré, des granulomes, des sortes de boules à l'intérieur.

Voire pire : des abcès, des nécroses… Et ça, on ne peut, nous, rien faire pour lutter contre, à part informer les gens et dire : c’est quand même un acte médical, il y a un risque de complication, faites ça avec un médecin.”

Certains reçoivent des actes chirurgicaux sur le visage pour estomper les rides, gommer les tâches et renouveler l'éclat de la peau par exemple grâce à la réalisation d'un peeling ou d'un lifting. La formation de ridules est de temps en temps simplement liée à un manque d'hydratation. Les conseils d'un spécialiste en dermatologie sauront aiguiller votre diagnostic et votre examen.

Au cours de leur vie, d'autres patients favorisent des injections sur d'autres régions du corps. La pratique rendue célèbre par Kim Kardashian, c'est ce qu'on appelle le lifting brésilien des fesses, voici ses dangers.

Qui a le droit de faire des injections acide hyaluronique ?

“Ça peut être fait par un médecin, médecin esthétique, dermatologue, chirurgien esthétique ou d’autres spécialités qui sont formées spécialement pour réaliser des injections.”

La dermatologue explique que ceux qui proposent leurs services via Instagram et sur les réseaux sociaux de venir à domicile, c’est illégal :

“C’est illégal, c’est un exercice illégal de la médecine qui est puni de trois ans de prison et 20 000 € d’amendes. Le problème, c’est que l’amende, ça ne va pas réparer les visages des gens qui ont été défigurés.”

“Le corps ne redevient jamais exactement comme avant”

“C’est important de remettre la balance bénéfice-risque plus proche de la réalité. Parce que finalement, sur les réseaux sociaux, on voit beaucoup de publicités pour les actes esthétiques, que ce soit dans les stories des influenceuses qui disent : “J’ai refait mes lèvres à tel endroit, vous devriez faire pareil.”

Et à la fois, les effets secondaires sont totalement minimisés. Il n’y a jamais personne qui parle des complications, des hémorragies ou même tout simplement des ratés parce qu’il y a un aléa thérapeutique. C’est-à-dire que même si quelqu’un fait bien un geste, le corps humain peut cicatriser de manière un peu inattendue.

Et le problème, c’est que quand on regrette après, on peut refaire des opérations, mais le corps ne redevient jamais exactement comme avant.”

Du diagnostic lié à l'âge du patient à l'examen en passant par le choix des produits utilisés, et de la pratique (comblement, laser, lifting, peelings, etc.), il est essentiel de se tourner vers un médecin professionnel. Médecins dermatologues, chirurgiens, les spécialistes conseillent les patients en prenant en compte leur situation (maladie, acné, etc.).

avatar
Brut.