L'Inde a banni TikTok et une soixantaine d'autres applications chinoises

Pendant ce temps-là, l'Inde a banni TikTok et une soixantaine d'autres applications chinoises, quelques jours après un affrontement meurtrier (à mains nues) entre les armées des deux géants…

L’Inde vient de bannir TikTok

Après un incident militaire avec la Chine, l’Inde vient de bannir TikTok, ainsi qu’une soixantaine d’applications chinoises comme le jeu Clash of Kings ou WeChat.

L’Inde vient de bannir TikTok ainsi qu’une soixantaine d’applications chinoises, comme le jeu Clash of Kings ou WeChat. Une décision qui arrive deux semaines après un corps à corps meurtrier entre les armées indiennes et chinoises au cœur de l’Himalaya dans une région que se disputent les deux pays.

120 millions d’Indiens étaient présents sur TikTok

« Depuis, l’Inde suspecte la Chine de dérober et de transmettre les données des Indiens qui sont sur des applications chinoises comme TikTok. L’inde représente un tiers des utilisateurs mondiaux de TikTok », explique Christophe Jaffrelot, chercheur au CNRS. Une décision qui pèse lourd pour TikTok : 120 millions d’Indiens étaient présents sur l’application.

« Oui, cela nous affecte. Mais rien n'est plus important que notre pays, et nous soutenons volontiers la décision de notre gouvernement. Nous avons pris du recul. Et de nombreux créateurs se tournent maintenant vers d'autres plateformes comme YouTube et Instagram pour faire valoir leur talent », réagit l’influenceuse indienne Nidhi, qui avait plus d’1 million d’abonnés sur Tik Tok.

« Cette décision vise à assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien », a déclaré dans un communiqué le ministère indien des Technologies de l’Information. Tik Tok Inde pour sa part s’est défendu d’avoir communiqué des informations sur leurs utilisateurs. Mais en coulisses, c’est aussi une guerre d’influence qui se joue entre les deux pays.

avatar
Brut.
1 juillet 2020 18:56