La taxe rose ou le sexisme dans le marketing

La taxe rose, c’est une technique commerciale qui consiste à vendre certains articles pour femmes plus cher. Brut vous dit tout.

“Des exemples de taxes roses, on en a plein, on en reçoit quasiment tous les jours sur les réseaux sociaux”

La taxe rose, c’est une technique marketing qui consiste à augmenter légèrement le prix d’un même produit lorsqu’il est destiné aux filles. “Là, pour le même produit, il y en a un qui est marketé bleu pour les hommes, un qui est marketé rose pour les femmes. On va trouver une différence de 0,30 €. Celui-là, il est à 4,19 €. Celui-là, il est à 4,49 €. C'est ça, la taxe rose”, explique Auriane, cofondatrice de l’association Pepite Sexiste. Cet écart, il est visible sur de nombreux produits tels que des rasoirs, des déodorants, de la mousse à raser…”Un même produit qui est marketé, d'un côté, pour les filles, il va être rose avec des petites fleurs, et d'un côté, pour les garçons, souvent bleu et plus brutal.3 raisons pour lesquelles les inégalités homme/femme persistent

Même si la différence est flagrante, déceler les marques qui mettent en place cette taxe rose n’est pas si évident. “Le rayon destiné aux hommes va être plus loin que le rayon des femmes, donc ce n'est pas forcément facile de comparer et de regarder quel est le produit le moins cher”, explique Auriane. Avec son association, elle dénonce avec humour les marques sur les réseaux-sociaux en les taguant. La jeune femme leur explique qu’en 2022, il n’est “plus possible de faire du marketing genré" de cette manière. Les inégalités filles-garçons vues par les enfants

avatar
Brut.