retour

Le premier jour en France de Diane, burundaise

Journaliste, Diane a dû fuir le Burundi en pleine crise politique en laissant son mari et ses enfants. Son premier jour en France, voilà comment elle l'a vécu.

Diane, burundaise, se rappelle de son premier jour en France

Cette ancienne journaliste a fui la crise politique de son pays. Elle raconte ses premières impressions de Paris et de l’Hexagone.

Diane Hakizimana, ancienne journaliste, vient du Burundi. À l’origine, elle est arrivée en France pour se former. Mais entre-temps, son pays a traversé une grave crise politique, et elle a décidé de rester. Voici son histoire, qu'elle raconte à Brut.

Hébergée par Emmaüs puis par la Maison des journalistes

Ce qui m’a frappée en premier, c’est la façon dont, chez vous, on peut s’asseoir à côté de quelqu’un sans dire bonjour. J’étais choquée, je vous avoue. Mais après, je me suis habituée.

J’ai fait le 115. J'étais une femme seule, donc c’est peut-être ça qui m’a sauvé la vie. J’avais de petites nuitées avec Emmaüs, une semaine peut-être de répit. Mais après, ça recommençait : il fallait appeler, il fallait appeler, il fallait appeler. Et c’est très long.

J’ai quand même mis quatre mois, à peu près, avant que la Maison des journalistes n’accepte de m’accueillir dans l’association. C’est une association qui aide les journalistes exilés. J’y ai passé au moins un an. À vrai dire, ça ne ressemble à rien, on dirait un grand hangar, mais tous les journalistes ont une petite chambre. Ils essaient de vous donner une domiciliation, parce que c’est compliqué de faire les démarches pour les papiers de réfugiés.

Des interventions en lycée

On avait une activité qui s’appelait « Renvoyé spécial » : on était amenés à faire des séminaires sur la liberté d’expression. On avait beaucoup d’échanges avec les lycéens, ils n’arrivaient pas à comprendre qu’il y ait des pays où la liberté d’expression est si bafouée. À un moment, ils m’ont dit : « Finalement, on a de la chance. » J'ai répondu : « Oui, vous avez de la chance, il faut profiter de cette liberté, et surtout ne pas bafouer la liberté de l’autre. »

À la Maison des journaliste, il y a tellement de demandes qu’ils essaient de faire tourner. Après plus d’un an, ils commencent à chercher la suite. Dans cette logique, le travailleur social m’a aidée : il a trouvé l’association « Réfugiés bienvenue » et il m’a fixé un rendez-vous. C’était pour rencontrer les deux personnes qui m’ont accueillies. 

Céline et Adrien, les « anges gardiens »

C’est à Châtelet que j’ai rencontré Céline et Adrien, le couple que m’a présenté l’association « Réfugiés bienvenue ». C’était impressionnant de voir ces jeunes gens aider sans rien demander, gratuitement. Ils m’ont montré la maison, ils m’ont montré ma chambre, et j’ai passé une année merveilleuse. 

Quand ils se sont pacsés, j’étais chez eux, on a fait la fête. Ils m’ont présenté toute la famille, les parents des deux côtés. Je faisais partie de la famille. Je trouvais qu’ils étaient incroyables de m’accorder cette confiance. Malgré les difficultés de la vie, malgré tout ce qu’on peut traverser, il faut se dire qu’il y a des anges-gardiens qui sont là, qui n’attendent rien de vous.

Je commençais à rentrer dans le milieu professionnel. Je n’ai pas refait de journalisme, mais ça me permet de vivre. Après, ma famille est venue en France. J’ai donc le droit de prétendre à la naturalisation. Sinon voilà, je suis là, avec ma famille, avec mon travail. Je vis comme tout le monde. On se convainc qu’on est nuls, qu’on est zéro. Et puis, avec le temps, on se dit : « Ah, je ne suis pas la seule. » Et puis, voir qu’il existe des gens prêts à t’aider, ça te pousse à avancer. 

31/01/2020 17:05
  • 2.1M
  • 716

484 commentaires

  • Gisèle M.
    04/09/2021 09:43

    C'est vrai à Paris et, ds les grandes villes mais à la campagne, c'est pas pareil.

  • Gerard J.
    29/08/2021 18:05

    Mais pour moi ça fait partie des critères de leur pays mais c'est pas un problème trop dérangeant🤷🤷🤷

  • Gerard J.
    29/08/2021 18:01

    Moi j'aime beaucoup tous le monde occupe de leur affaire👍👍un simple bonjour...tu peux voir que la plupart des pays où tout les personnes se dire bonjour tous le temps ne sont pa vraiment civilisé

  • Jean P.
    10/08/2021 19:24

    Il faut arrêter de généraliser c'est vraiment bidon tous ça les vrais français ne sont pas comme ça c'est les politiques qui créent ce problème

  • Drame A.
    09/08/2021 20:59

    Bonjour sa ce passe comment ici pour intervivé les gens j'aimais raconter mon histoire ! Si quelqu'un peut m'informer

  • Gloaguen A.
    29/07/2021 13:55

    La froideur des gens.

  • Mylla Y.
    12/07/2021 15:52

    Écoutez. Les handicapés français n arrivent pas à se loger, que des refus de logement social.

  • Nuket T.
    10/07/2021 06:36

    Depuis 2 ans je vis à Istanbul. Je suis étonnée de constater l’impolitesse des gens! Pas de bonjour, rien du tout. Vous dites bonjour en entrent, pas de réponse et on vous regarde bizarrement. En général on entre dans un commerce sans dire bonjour. En plus de ça, si le vendeur est occupé avec un client, cette personne pose ses questions sans attendre son tour. Le voisinage est inexistant. Dans la rue il faut faire attention car, les voitures ne vous laissent pas traverser. Il n’y a pas de notion de priorité aux piétons. Je peux écrire pleins d’exemples à ce sujet. Je pense que les Français sont mille fois mieux que les autres. Croyez-moi, c’est une chance de vivre en France.

  • Mauricette L.
    27/06/2021 16:09

    L’indifférence aux gens et la vulgarité envers eux est une maladie des grandes villes et pas seulement Paris; allez voir à New York c’est encore pire!!!

  • Key M.
    29/05/2021 03:45

    Much love ❤️frm our 🇧🇮 Burundi

  • Jacqueline A.
    22/05/2021 16:12

    bj tu connais mari claire?

  • Wafi Z.
    10/05/2021 19:29

    Une personne peut dire bonjour et te faire du mal et une autre ne te dit pas bonjour peut avoir un bon coeur

  • Oua O.
    08/05/2021 19:56

    La liberté d’expression en France ça dépend pour qui !!!!

  • John G.
    08/04/2021 23:36

    La France coulera avc le poid dez etrangers.pourtant ils ont les leurs

  • Ludivine G.
    25/01/2021 06:15

    Mme merci pour votre beau témoignage. Ne nous laissons pas aveugler par les égoïstes. Il y a beaucoup de français très humains qui aident les plus démunis, les migrants. Je dis bonjour, tampis pour ceux qui ne répondent pas. Pourquoi beaucoup de retraités français partent en Tunisie, Maroc, Madagascar, l'Asie, Portugal, Antiĺles, ect... profiter de leur retraite ????

  • Soussou S.
    09/12/2020 22:17

    Bonjour Diane même chez nous c est pareil en Algérie. .''On dis 'Azul.c est a dire bonjour 'Meme si on connaît pas la personne .

  • Paule-annick E.
    04/12/2020 18:31

    Je suis venue TRAVAILLER au CANADA depuis 3 mois maintenant il y juste un parmi cette foule qui M'A APPORTÉ À MANGER, MA SOURIT ET MÊME FAIT CONNAÎTRE CHEZ ELLE. DANS CE MONDE DE FOU ET D'ÉGOÏSME, TU TROUVERAS TOUJOURS UNE MAIN TENDUE. BISOUS À TOI MA CANADIENNE

  • Gand G.
    26/11/2020 07:27

    Bonjour Madame CV et la santé le nouvel j aimer votrecontact

  • Daniel R.
    20/11/2020 14:10

    En France... Les journaleux sont à la botte du gouvernement... Bref c est guère mieux... Qu en afrique !

  • Jean-Christophe T.
    09/11/2020 23:06

    Un truc m intrigue,un étranger on l aide,un qui dort dans la rue on le calcule pas, a méditer...