retour

Les "boys’ clubs", ces clubs qui influent sur l'égalité femmes-hommes

Ils sont peu visibles mais présents partout dans la société. Ce sont les "boys’ clubs", ces clans d’hommes qui entretiennent la domination masculine.

C’est quoi, les boys’ clubs ?

Ils nous entourent mais on ne les remarque pas forcément. Ce sont les "boys' clubs", ces clubs privés exclusivement masculins.

« Qu’il s'agisse des hauts dirigeants des universités, des gouvernements de manière générale, des différents ministères, des comités exécutifs de différentes boîtes, des cours d'école où les garçons jouent ensemble, des gangs de garçons, des groupes de garçons… Moi, ce qui m'intéresse dans le boys' club, c'est qu'il est invisible. C'est comme la blancheur, la blancheur de la peau, on ne voit pas les Blancs. » La romancière Martine Delvaux est autrice d’un essai sur les boy’s clubs, Le Boys club. Brut l’a rencontrée.

« L’idée de couper la société, de séparer une portion de la société »

La suprématie blanche est invisible. Donc la masculinité, comme idéologie, ou la domination masculine, ou ce qu'on appelle le patriarcat, c'est en fait un immense boys' club qu’on ne constate pas, en général.

L'expression est née au Royaume-Uni. Le mot « club » vient de « cleave », en anglais, qui veut dire cliver. C'est l'idée de couper la société, de séparer une portion de la société. Ces hommes créaient des clubs privés pour échapper à l'espace domestique. À la fin du XIXème siècle, les femmes sont un peu des reines au foyer. Et les hommes, pour conserver un espace à eux, créent ces clubs privés.

Mais il ne s'agit pas de clubs banals, il s'agit quand même de clubs investis par des gens qui sont en position de pouvoir. La récente affaire de la « Ligue du LOL » met en lumière ce phénomène Facebook de boys' club. Des membres de ce groupe Facebook privé harcelaient surtout des femmes.

« La Ligue du LOL vient montrer comment les hommes peuvent fonctionner en groupe »

Une affaire comme celle de la Ligue du LOL, tout d'un coup, vient montrer comment les hommes peuvent fonctionner en groupe. Tous ensemble, ils pouvaient arriver à faire beaucoup de mal, que ce soit conscient ou inconscient. Les femmes ont de tout temps été l'objet de l'humour. On a tout le temps été caricaturées, stéréotypées. On a toujours eu le droit à un vocabulaire qui nous méprise. Au final, ils ont quand même réussi à créer suffisamment de violence pour faire peur à un certain nombre de jeunes femmes journalistes.

Ce n'est pas parce qu'on dénonce le boys' club ou la domination masculine qu'on considère que tous les hommes en font partie. Un homme qui fait partie d'un réseau n'est pas forcément coupable d'avoir posé des gestes violents, d'être un harceleur, d'être tout ce qu'on veut. Tout ce qu'il faut se poser comme questions, c’est : « À quoi sert ce réseau ? Comment est-ce qu'il fonctionne ? Quelle place est-ce que les acteurs occupent ? Qu'est-ce que ça dit de leur masculinité en général ? » Dans tous les cas, il faut essayer de penser un système, non pas des individus en particulier.

13/02/2019 17:34
  • 380.7k
  • 1.0k

582 commentaires

  • Lilie K.
    12/12/2019 16:45

    Fou tout ces commentaires,typiques des boys club justement...cette propension des hommes a s'allier pour se faire mousser entre eux ... mais ce qu'elle raconte reste une réalité sociologique, les mecs qui font de l'entre soit, j'en vois absolument tout le temps.

  • Zoly R.
    20/08/2019 16:07

    aiza le tenan vaikà

  • Joyce M.
    28/03/2019 14:25

    La climatisation au travail est sexiste, parce que les hommes baissent volontairement de deux degrés la température dans les bureaux pour voir apparaitre les tétons des femmes! La clim est patriarcale!!! *Histoire réelle par contre, tapez sur internet: "clim is sexist" xD Elles savent plus quoi inventer ces dégénérées.

  • Adriane P.
    28/03/2019 07:26

    Les boysclubs c'est ce genre de truc qui protège la pédophilie au Vatican, c'est tes collègues mascu qui vont boire une verre ensemble après la journée et qui se favoriseront entre eux pour évoluer professionnellement tout en construisant leur solidarité entre couilles sur la sexualisation/moquerie de leur collègues femmes, les boysclubs ce sont des supporters de foot qui participent au viol tarifé de prostituées après un match, les boysclubs c'est nos politiciens qui se donnent des infos, des contacts entre eux pour évoluer, les boysclub ce sont les mecs dans la rue qui sifflent des femmes et nous traitent de salopes. Les boysclubs sont créer par des sous merdes et sont à éradiquer. Aucune femme ne doit accepter de partager sa vie avec l'un de ses hommes, ils ne méritent clairement pas d'avoir la moindre relation avec nous.

  • Staelens D.
    28/03/2019 07:21

    Quand tu n'as pas les capacités pour briller tu accuse l'autre de faire de l'ombre

  • Isabelle M.
    27/03/2019 20:59

    Un mec ignoble ,haineux ,vulgaire ,misogyne macho .Qui met ses couilleries sur la table.Affligeant cloporte .

  • Hamza M.
    27/03/2019 13:35

    Paranoïas ou excentricités ? XD

  • René D.
    27/03/2019 13:19

    Elle sérieuse....elle devrait lire un petit livre..les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus....Et les clubs de femmes ils n'existent pas ?

  • Lana K.
    26/03/2019 22:55

    Aujourd'hui, j'ai vécu un conseil des maîtres épique ! Mes collègues masculins nous coupaient la parole, ne nous écoutaient pas, ironisaient sur nos propos (en nous coupant la parole!)... Vivement le prochain... Ce doit être une question de testostérone (Ou bien ils sont tellement castrés à la maison que le lieu de travail est leur défouloir !) ... On est quand même chez des professeurs...supposés gérer l'égalité homme femme puisqu'ils sont supposés enseigner l'égalité fille garçon en classe... Bref...

  • Solal P.
    26/03/2019 21:42

    AHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAHAHAHAHAHAHA .... mais quel connerie

  • Victor T.
    26/03/2019 15:45

    Ho la belle chimère

  • Joyce M.
    26/03/2019 14:06

    Cette abrutie puissance 1000 est en train de reprocher aux hommes de vouloir côtoyer d'autres hommes... "blablabla t'as pas compris la vidéo"; je vous vois déjà venir, elle pointe du doigt que les garçons jouent ensemble à la cours de récré et qu'on joue au foot ensemble dans la cours du lycée aussi. Est-ce qu'on vous emmerde nous au primaire quand vous n'avez de cesse de dire que les garçons sont dégoûtants? Est ce que vous emmerde quand vous sortez en ville pour boire en terasse et bitcher entre hyènes? Non, alors arrêtez de casser les couilles x')

  • Romain V.
    26/03/2019 12:36

    quel domination masculine?ce que je vois c est la domination des puissants sur les faibles.point barre,surtout qu on nous montre des vieilles images d un temps revolu.trop de feminisme ne sert pas votre cause les filles.

  • Lucas M.
    26/03/2019 09:21

    vive les boys clubs

  • Jérôme V.
    26/03/2019 00:59

    En même temps, la madame à l air un peu frapadingue (et moche aussi) donc pas surprenant quelle soit mise un peu à l écart

  • Yann G.
    25/03/2019 18:20

    les gens qui en classent des autres ............ no comment.

  • Alain R.
    25/03/2019 17:10

    Je vous demande de vous arrêtez😂😂 c'est avec ce genre de documentaire à deux balles que l'on rend les gens plus cons!!!!! STOP

  • Driss N.
    25/03/2019 16:11

    on va loin dans le cancer

  • Ugo B.
    25/03/2019 14:55

    Neurchi de Ouin Ouin

  • Jeremie D.
    25/03/2019 13:43

    Tous ça parque que dieu est une femme.... (mère nature )....les hommes se protègent comme ils peuvent...

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.