retour

Les entraves au droit à l'avortement en France

Voilà ce que les femmes qui ont recours à l'IVG en France doivent encore subir aujourd'hui.

Proposition de loi : le délai légal pour l’IVG bientôt allongé ?

En France, le délai légal de recours à l’IVG est de 12 semaines de grossesse. Le 9 octobre 2020, l’Assemblée nationale a voté en première lecture l’allongement de délai légal de l’IVG.

3.000 à 5.000 Françaises se rendent à l’étranger chaque année pour avorter. Elles se retrouvent dans cette situation car elles ont dépassé le délai pour subir une IVG en France. Le 9 octobre 2020, après 10 heures de débat, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture l’allongement du délai de l’IVG. Il y a eu 86 voix pour et 59 voix contre.

Deux semaines supplémentaires

« Oui, dans notre pays, nous avons vécu nous-mêmes des entraves à l’IVG, nous avons vécu des délais trop longs, nous avons vécu des médecins qui nous ont obligées à écouter des battements de coeur. Nous l’avons vécu et nous ne voulons pas que des femmes dans notre pays continuent à le vivre », a argumenté la députée LREM Aurore Bergé.

Dans cette proposition de loi, on passerait de 12 à 14 semaines de délai légal pour subir une IVG. Plusieurs associations féministes espèrent cet allongement de délai depuis plusieurs années. En Suède, les délais sont de 18 semaines. Ils sont de 22 semaines aux Pays-Bas et de 24 semaines au Royaume-Uni.

La proposition de loi contient également une suppression da la clause de conscience et la possibilité pour les sages-femmes de pratiquer des IVG chirurgicales. Cette proposition de loi doit désormais passer au Sénat.

09/10/2020 16:35mise à jour : 09/10/2020 18:03
  • 653.5K
  • 559
Brut - Le livre

471 commentaires

  • Victoria-May F.
    2 jours

    Une question, les anti ivg là... Une fausse couche c'est un homicide involontaire du coup ?... 🤔 Y en a certains, leur mère aurait dû avorter ou les avaler au lieu de les finir à la pisse !

  • Blanche K.
    5 jours

    J'avais 19 ans , les médecins ont fait trainer ma grossesse jusqu'à presque 8 mois l, avant de pratiquer une interruption de grossesse pour cause médical . Ils m'ont fait passer devant un tribunal collégial des médecins , avant que la justice donne son feu vert . Et tout ça à chaque rendez-vous , ils espéraient que je change d'avis . J'avais 19ans , aujourd'hui j'en ai 40 , mais le traumatisme est toujours présent . Basta !!!!

  • Roxy K.
    5 jours

    Merci à ces dames! 🙏🏻

  • Isa B.
    5 jours

    Un pas en avant 10 en arrière

  • Miladi N.
    6 jours

    https://revuelimite.fr/ivg-le-silence-des-femmes

  • Samychou B.
    6 jours

    La première fois qu'Aurore Berger dit un truc censé

  • Bruno V.
    6 jours

    👎🏼👎🏼👎🏼👎🏼👎🏼👎🏼

  • Tatiana .
    6 jours

    Commencez déjà par supprimer ce délai de réflexion qui rajoute stresse et culpabilité ! On ne veux pas rester une semaine à savoir qu’a l’intérieur de nous grandi une vie ! C’est un choix bien assez difficile sans rajoutez par dessus ce délai de sadisme dont lHomme est si bien pourvu !

  • Amine M.
    6 jours

    Ya avortée et avortée si on avorte a tout va où quand on consentis le rapport mais c'est un crime

  • Clarisse S.
    6 jours

    Et le prochain combat sera-t-il de faciliter l'accès aux femmes à la stérilisation volontaire ? Trop de médecins la refuse au titre de l'âge de la femme, de sa "potentielle future envie de maternité"... Et quand cette stérilisation est acceptée, il est encore demandé l'autorisation signée du conjoint ><

  • Poulet B.
    6 jours

    La peine de mort pour les nouveaux nés

  • Claude P.
    6 jours

    Une folle opportuniste

  • Zammit E.
    6 jours

    Je suis contre cette loi qui veux rallonger le délais de droit à l’avortement. Je trouve que nous régressons dans les acquis !

  • May M.
    6 jours

    aurais tu enfin décidé d'écouter mes conseil

  • Monique C.
    7 jours

    j'ai avorté en Hollande à l'époque....j'étais à 2 mois et demi l'avortement était encore illégal on est parties un bus plein de femmes ....;

  • Hélène D.
    14/10/2020 22:02

    Pas un médecin interviewé, pas d’avis contraire. Et personne ne se demande pourquoi le collège national des gynécologues et obstétriciens de France s’y est opposé ? Pas objectif, pas professionnel.

  • Denis C.
    14/10/2020 19:56

    Vous êtes des meurtrières!

  • Rcp N.
    14/10/2020 18:20

    Publions la liste des députés qui ont voté ce texte et voteront les prochains qui permettront un allongement encore plus grand jusqu'au dernier texte qui permettra l'avortement à 9 mois voire après la naissance. La culture de mort soutenue par celles qui ont le privilège de donner la vie est le comble de l'abomination. Que ceux qui peuvent avoir la liste la diffusent dans tous les réseaux sociaux.

  • Mihaela D.
    14/10/2020 17:40

    Ok. Mais à quand la contraception masculine?

  • Franck M.
    14/10/2020 17:27

    Le grand n'importe quoi de notre époque ultra féministe !! Entre celles qui tombent enceinte et veulent avorter et les autres qui ne veulent plus d'hommes dans leur vie mais qui revendiquent la grossesse...

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.