Les religions face au coronavirus

Place du Vatican sans pape ni fidèles, prières du vendredi annulées… Les religions face au coronavirus.

Comment les religions font-elles face au Covid-19 ?

Petit tour du monde des pratiques des leaders religieux, qui exhortent, à leur manière, les fidèles à rester chez eux. Mais dans la foi.

Islam

Le lieu le plus sacré de l’Islam, la Kaaba, situé dans la grande mosquée de la Mecque en Arabie saoudite, a été brièvement fermé pour stérilisation par peur du Covid-19. L’Arabie saoudite a banni les visiteurs étrangers et suspendu le pèlerinage de la Omra.

En Iran, des musulmans chiites ont pris d’assaut un sanctuaire pour protester contre sa fermeture. Le 16 mars 2020, le pays a en effet fermé deux célèbres sanctuaires dans les villes saintes de Machhad et de Qom. Les foules y prient 24 heures sur 24 et embrassent régulièrement le sanctuaire.

L’Iran a le plus grand nombre de victimes en dehors de la Chine, mais n’a imposé aucun confinement. Les déplacements « inutiles » sont interdits, les prières du vendredi sont annulées, mais les pèlerinages sont encore possibles sous ces restrictions.

Catholicisme

La prière de l’Angélus, traditionnellement récitée chaque dimanche à midi par le pape François place Saint-Pierre, est retransmise en direct sur quatre écrans géants. L’Italie est confinée et le Vatican fermé. Toutefois, cela n’a pas empêché le pape de faire un signe par sa fenêtre.

Le Vatican a annulé les participations publiques aux activités de Pâques. Et pour la première fois depuis plus d’un siècle, le sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes, en France, a fermé. Ce lieu de prière attire chaque année beaucoup de malades, qui croient dans les propriétés de guérison « miraculeuses » de son eau de source.

Judaïsme

Les juifs qui souhaitent rendre visite à des proches en Israël ou faire un pèlerinage pour Pessa’h, une fête de sept jours qui commence le 8 avril 2020, pourraient voir leur entrée dans le pays interdite. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont en effet interdits. Avant que les restrictions ne soient mises en place, une messe a eu lieu au Mur des Lamentations, le lieu le plus sacré pour les juifs. Son objectif : tenir le Covid-19 à l'écart.

Bouddhisme

À Taïwan, cultes et messes bouddhistes ont lieu… en ligne. Le pays a suspendu tous les rassemblements publics dans ses temples.

avatar
Brut.
25 mars 2020 07:31