retour

Marine Le Pen sur l'interdiction du voile dans l’espace public

"Demain, le voile sera interdit." L'interdiction du voile dans les espaces publics, Marine Le Pen en parle souvent. Pourtant sa position sur ses restrictions reste floue...

“Demain, le voile sera interdit. On aura une contravention”

L’interdiction du port du voile dans les espaces publics, la candidate RN, Marine Le Pen, en parle beaucoup. Mais les modalités de cette interdiction ne sont pas toujours très claires.

“Demain, le voile sera interdit” a déclaré la candidate sur RTL le 7 avril dernier en expliquant : “On aura une contravention, de la même manière qu’il est interdit de ne pas mettre sa ceinture de sécurité. Et il me semble que la police arrive très bien à faire appliquer cette mesure”.

Pour Marine Le Pen, le voile est “la démonstration de la soumission des femmes, (…) en plus d’être un uniforme islamiste”. C’est ce qu’elle a affirmé le 18 mars dernier lors de son interview à Brut.

“Je pense que c’est un uniforme d’une idéologie totalitaire qui est l’islamisme et donc je souhaite son interdiction dans l’espace public.”

Immigration, IVG, précarité étudiante, guerre en Ukraine : retrouvez l’intégralité de l’interview de Marine Le Pen, candidate de l’élection présidentielle 2022.

“Notre but est de libérer celles à qui le voile est imposé”

Pour elle, les jeunes femmes qui le portent en ont été forcées. C’est ce qu’a déclaré le 16 avril 2022.

De son côté, Louis Aliot, maire RN de Perpignan, a déclaré sur France Inter deux jours plus tard : “C’est une affaire compliquée, ce sera un débat parlementaire et à ce moment-là, le choix sera fait. Mais il faut une politique qui tend, petit à petit, vers l’interdiction du voile dans l’espace public”.

Sébastien Chenu, porte-parole de Marine Le Pen et du RN, affirmait au même moment : “Notre but n’est pas de lutter, de batailler contre des femmes, il est de protéger, de libérer celles à qui le voile est imposé, imposé par la pression sociale, la pression parfois familiale, la pression communautaire dans certains coins.

Le Parlement se saisira tout à fait de cette question et apportera les réponses pratiques pour qu’effectivement, la grand-mère qui a 70 ans et qui porte son petit voile depuis des années ne soit pas, évidemment, concernée, parce qu’elle n’est pas la cible. La cible, ce sont les islamistes.”

Elle est opposée à l’allongement de la durée de l’IVG et elle explique pourquoi. Voici ce que pense Marine Le Pen de l’IVG en 2022.

20/04/2022 09:31mise à jour : 20/04/2022 09:33
  • 253.7K
  • 1.8K

0 commentaire

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    switch-check
    switch-x
    En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.