retour

Mayotte : recrudescence de violences des jeunes déscolarisés

Agressions, vols, caillassages, blocages de routes… Pendant ce temps-là, Mayotte fait face à une recrudescence de violences de la part de jeunes déscolarisés, souvent livrés à eux-mêmes, qui sèment la terreur sur l'île française.

À Mayotte, la détresse et la violence des jeunes marginalisés

Dans cette île française de l’océan indien, où 84% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté.

« Aujourd’hui, c’est l’anarchie, c’est le bordel à Mayotte. On se fait attaquer, cambrioler, agresser, voler nos téléphones tous les jours. On est carrément livrés à nous-mêmes. Tu sors, tu te sacrifies, mais tu y vas », témoigne Iri, 17 ans et porte-parole de son lycée. À Mayotte, des jeunes déscolarisés, souvent livrés à eux-mêmes, multiplient les actes de violence. Dans cette île française de l’océan indien, où 84% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, c’est le triste quotidien des 270.000 habitants.

« Lorsqu’il jette son caillou, il te rappelle qu’il existe »

Mais Iri garde espoir : « Ce sont des adolescents. Si seulement ils m’écoutaient, je leur dirais d’arrêter. Que chacun prenne ses responsabilités. On peut vivre mieux, on peut vivre ensemble, on peut s’écouter, on peut s’entendre. » Cyril, journaliste métropolitain vivant à Mayotte, comprend pour sa part la violence de ces jeunes. « Lorsqu’il jette son caillou, il te rappelle qu’il existe, ce jeune. Il te rappelle quille est là. Il te rappelle que tu pourras le taper, l’exclure jusqu’à demain, il sera toujours là. Il n’est pas qu’un élément du décor mahorais. »

La semaine dernière, alors qu’il se rendait à une soirée avec son amie, Cyril s’est fait agresser violemment par une bande de jeunes, qui a caillassé sa voiture. « Je ne suis pas sûr que ce soit contre moi. Toutes les personnes qui sont passées cette nuit-là ont subi des violences. Ces jeunes tiraient à l’aveugle sur n’importe qui : femmes, hommes, jeunes, vieux, Blancs, Noirs. Ce sont des jeunes en situation utramarginalisée, qui sont invisibles », rappelle le journaliste.

Face à ces violences, le préfet de Mayotte a annoncé un renforcement de la sécurité près des écoles et des axes routiers. Davantage de médiations vont également être organisées entre la préfecture, les associations et les jeunes en difficulté.

13/03/2020 18:57mise à jour : 13/03/2020 19:50
  • 1.1m
  • 770

282 commentaires

  • James C.
    07/06/2020 12:32

    Même quand ils ont de l argent qui coule à flot comme en banlieues française ils se comportent comme cela. Aucun politique ne veut avoir le courage de siffler la fin de la récréation et de mettre tous ces momes à l amende. Pour finir, en france cela fait 20 ans que nos jeunes blzncs vont à l école avec la peur au ventre. La solution il n y en a qu une, mater ces petites frappes. On aura beau mettre des policiers, s ils ne font pas ce qu il faut cela ne sert à rien qu ils soient plus nombreux.

  • Marie-Angèle C.
    15/05/2020 20:43

    😞♥️

  • Anna P.
    10/05/2020 08:23

    La métropole demain....

  • Vincent G.
    19/04/2020 07:22

    ... ok

  • Myriam M.
    18/04/2020 00:16

    La police

  • Myriam M.
    18/04/2020 00:16

    Et la poule je ça fait quoi

  • Quyrsch D.
    13/04/2020 05:20

    Dans vos gueules

  • Jmabord T.
    12/04/2020 21:32

    mayote a besoin des aides du gouvernement français police gendarmerie securite sante urgence éducation et emploie .réservé les formation pour les jeunes des médiateurs mahorais.

  • Jmabord T.
    12/04/2020 21:27

    s est la famille qui est délaissé perdue .pas de repère. quand on a rien a manger .quand on vie dans la misère. pas d aide pour la population .les jeûnes son livré a eu meme isolé aucun recours les secours même la police est limité a mayote il faut des aides aides dans toutes les branches sécurité santé urgence nourriture

  • Jmabord T.
    12/04/2020 21:20

    je partage ta video et continue a posté trs vidéo le monde doit être au courrant de ce qui se passe dans les Dom Tom .

  • Jacques L.
    11/04/2020 17:04

    Moi S'est le journaliste qui ma scotché....le bobo gaucho qui peut se faire exploser la gueule mais trouvé des excuses à ses bourreaux !!! Hallucinant.🤣🤣🤣🤣

  • Mi F.
    06/04/2020 22:32

    🤔

  • Pompoko B.
    04/04/2020 03:42

    .....

  • Marina A.
    02/04/2020 11:36

    Pas du tout considérés comme.francais!!livrés à eux même sans soutien !c'est honteux plus on.attend plus la situation s'aggrave !

  • David E.
    01/04/2020 18:54

    https://youtu.be/3VS_yTSzL0k

  • Pascal F.
    01/04/2020 14:43

    Ils ne sont même pas capable de se respecter entre eux. Mais par contre solidaire pour être contre la police pour mettre de l'ordre. Vous n'avez que les conséquences de vos actes

  • Miklo D.
    31/03/2020 11:59

    Bientot en metropole 😉

  • Mireille S.
    31/03/2020 10:23

    Courage à vous Courage à nous !!!!

  • Gl D.
    30/03/2020 20:33

    Le problème c est la drogue

  • Bertrand L.
    30/03/2020 12:42

    sinon ça va toi ? 😂

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.