Rouen : incendie dans l'usine Lubrizol

Pendant ce temps-là à Rouen…

ROUEN : un incendie ravage l’usine Lubrizol considérée comme extrêmement chimique

Dans la nuit du 25 au 26 septembre, un bâtiment de l’usine Lubrizol située à Rouen prend feu. Cet incendie a provoqué une épaisse fumée noire suivie d’une pluie de suie par endroits. Voici en quoi l’incident du site classé Seveso pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des Français.

L'incendie s'est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre dans un bâtiment de l'usine Lubrizol, située à environ 3 km du centre-ville de Rouen.

Suite à l’incendie, Pierre-André Durand, le préfet de Normandie, demande aux habitants de treize communes de rester en confinement à leurs domiciles et d’éviter les déplacements superflus.

Le site industriel était classé Seveso “seuil haut”. En d’autres termes, l’usine utilisait des substances considérées comme très dangereuses.

En effet, l’usine Lubrizol fabriquait et commercialisait des additifs servant à enrichir les huiles, les carburants et les peintures industriels. Preuve que l’usine présentait des risques considérables, le bâtiment était constamment sous surveillance.

Un “risque de pollution de la Seine par débordement des bassins de rétention” est également possible selon Pierre-André Durand.

Le feu a été éteint dans la soirée du 26 septembre. Cependant, les habitants de Rouen et des alentours sont inquiets sur les conséquences potentielles de la fumée, des « pluies noires » et des dépôts de suie sur leur santé.

Selon les autorités, la France dispose de 1312 sites Seveso, dont 705 en “seuil de risque haut”. Ces installations représentent toutes des risques industriels majeurs.

avatar
Brut.
26 septembre 2019 18:57