retour

Si je vous dis "consentement", vous pensez à quoi ?

Si je vous dis "consentement", vous pensez à quoi ? Pour Brut, Camille Aumont Carnel du compte Jemenbatsleclito a posé la question à des lycéens…

Si je vous dis “ consentement”, vous pensez à quoi ?

Qu’est-ce que le consentement ? Camille, créatrice du compte instagram “Je m’en bats le clito” pose la question à 6 ados. Brut a pu assister à la discussion.

La définition du consentement

Esther, 16 ans, se lance : “ C’est un accord pendant une relation sexuelle, que ce soit dit ou pas dit (…) Il faut aussi pouvoir être en capacité de dire oui ou non, et pas être sous l’emprise de substances.

Zoé, 16 ans également, rappelle le droit de changer d’avis : “Il peut y avoir un oui, et au final c’est non.” Camille, créatrice du compte instagram “Je m’en bats le clito” réfléchit avec les adolescents à la pression sociale induite par la sexualité. “Comment dire non sans passer pour un ou une coincée ?” demande-t-elle aux jeunes.

La notion de viol

Sacha, 16 ans, affirme : “ Quand on te touche mais que tu en as pas envie, c’est un viol.” Pas exactement. Camille corrige : Pour qu’il y ait viol, il faut qu’il y ait pénétration dans la bouche, le vagin ou l’anus. Qu’est-ce que la sidération ? Esther propose : “C’est une réaction qui consiste à ne rien faire, alors que la situation ne te plait pas, mais tu freezes, tu ne fais rien.” “c’est comme une surchauffe (…) tu ne peux plus réagir”, précise Camille.

L’information et la prévention autour du consentement

C’est avec #MeToo que ma génération a découvert ce que c’est que le consentement”, se souvient Jules, 18 ans. Esther déplore de trop nombreux tabous au sein de l'école : “On ne parle jamais de consentement, jamais de pornographie.

Camille explique avoir mené une enquête auprès de sa communauté Instagram, dont une grande partie a entre 13 et 17 ans. Lorsqu’elle demande pourquoi ils consomment de la pornographie, ils répondent que c’est "pour apprendre”. Zoé parle du danger de ce phénomène : “C’est comme si tu apprenais à aimer avec des films romantiques, c’est comme si tu apprenais à aimer avec des films d’actions, c’est faux !” La jeune fille évoque également l’orientation de la pornographie, souvent dédiée au plaisir de l’homme, objectifiant la femme.

Esther ajoute : “On apprend à la femme que sa seule valeur est sexuelle.

Rebecca, 15 ans, rappelle qu’une pression peut aussi être ressentie pour les hommes qui peuvent être entraînés à avoir ce comportement de domination, sous peine d’être moqués : “Tu peux aussi avoir la réputation d’être un canard, un vieux mec parce que tu n’as pas fait telle ou telle chose à la fille.

Le harcèlement de rue

Ça arrive tout le temps, et même quand ca n’arrive pas, c’est une peur en permanence”, réagit Esther. Selon Sacha, les hommes qui harcèlent dans la rue “se sentent supérieurs à la femme”. Lorsque Zoé déclare “Ils ne se rendent pas compte du traumatisme que ca peut créer aux femmes”, il exprime son désaccord : “Ils le savent très bien, et c’est justement aussi ça qu’ils cherchent.

La peur de mal faire et la peur de ne rien faire

“Avez-vous déjà eu peur d’aller trop loin avec une nana ? “ demande Camille. “Ce n’est pas vraiment une peur, c’est plutôt une interrogation”, explique Jules. “Être bien sûr qu’on est pas dans le mal, dans quelque chose qui va nuire à la personne”, ajoute-t-il. Quant à la virginité, Sacha parle d'une pression au sein des groupes de garçons : "Si tu es le dernier a n'avoir rien fait, tu n'es pas validé.” Les garçons évoquent les contradictions sociales autour de la sexualité masculine : Se faire accepter tout en respectant ses valeurs, répondre à la pression de la virilité sans tomber dans le machisme, draguer sans être “relou”.

Avec toutes ces questions que se posent notre génération, est-ce que ça peut changer ? moi, je pense que oui”, affirme Jules.

10/01/2021 13:08
  • 461.1K
  • 184

151 commentaires

  • Noémie V.
    un jour

    Petite parenthèse qui n'a aucun rapport au sujet : je la trouve magnifique cette femme et elle a une magnifique voix aussi je trouve. Voila c'est tout pour mon intervention

  • Delphine R.
    un jour

    Superbe discussion!! Bravo et merci!

  • Patrick D.
    2 jours

    Un accord signé par les deux partie déposé chez notaire voilà la solution 😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

  • Muriel D.
    2 jours

    Mais sont intelligents ces jeunes ça fait du bien au moral . ! C est bien de leur laisser la parole ça change !

  • Coralie C.
    3 jours

    Ils font preuve d'une maturité de ouf, moi aussi ça me donne foi en l'humanité ce genre de discours

  • Florence N.
    4 jours

    Super débat. Il devrait y en avoir en petit groupe à l'école comme ça :)

  • France C.
    5 jours

    👏👏👏

  • Chantal H.
    6 jours

    Bravo à tous vous assurer dans cette vidéo

  • Chantal H.
    6 jours

    Ce brut est excellent. Il faut les partager un max

  • Millz M.
    6 jours

    Putainnnn a 16 ans?! 🤣🤣😂🤣😂🤣😂 donc détournement de mineurs sa n existe plus apparemment en france vous élaborez toutes technique pour briser les couple mais bizarrement vos feminicides sont toujour en hausse hahahahahahah

  • Del D.
    7 jours

    Ça va changer !! Je vis au Canada dans l'ouest, Vancouver et je ne vis plus de harcèlement de rue. Un bonheur 🤩

  • Clair D.
    16/01/2021 12:36

    Bravo Camille belle discussion

  • Jennyfer G.
    15/01/2021 23:35

    , ça me rappele quelques conversations en fin de journée, dans cette fameuse étude 🤭

  • Zoé M.
    14/01/2021 22:31

    Superbe débat et bravo à ceux et celles qui ont témoignés et militent pour que Le Monde s’améliore vers une vraie égalité et liberté des sexes, des genres, des envies, de la prévention pour les enfants / ados et mêmes des adultes, de tout âges. Merci encore ... 🙏🏻❤️

  • Méris S.
    14/01/2021 22:30

    Le problème c'est que tu mets 5 min à chauffer un mec et 30 min non stop à chauffer une meuf. Le mec sera plus tendu directe Normal. Je met au défis de chauffer une meuf et de lui dire non après. Et surtout de si tenir. Car la femme aussi quand elle est exciter il est difficile de lui résister, même en lui disant non elle voudra aller plus loin. C'est le cerveau et on n'y peut rien (cerveau reptilien). À nous de bien comprendre les attentes de l'autre.

  • Vaimiti F.
    14/01/2021 21:08

    Super partage. Mais qu’en est-il si au lieu d’eux, clairement des adolescents qui sont dans l’échange, l’ouverture, l’auto éducation, la confiance en soi, on mettait des personnes moins habituées aux partages. En fait tous ces jeunes résonnent entre eux. Ils cherchent à devenir de meilleures personnes et à changer le monde. Quel serait l’échange avec des jeunes qui ont moins conscience de tout ça. Quelles seraient alors leurs réactions ? Leurs points de vue ?

  • Karamel P.
    14/01/2021 19:36

    Mdrrr coïncidence la vidéo 😂😂😂

  • Marie N.
    14/01/2021 19:14

    Les mecs qui vous sifflent faut les siffler et les insulter aussi. Les garçons faut être des gentlemens. Les nounours on adore. On demande juste le respect!

  • Amit T.
    14/01/2021 16:43

    Cette conversation nécessaire j'en aurai eu besoin pour sûr. Merci Camille et bravo à tout ce monde de faire partager ce savoir

  • Miyoki C.
    14/01/2021 09:31

    Elle est genial cette nana. Et felicitation au jeune pour leur debat.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.