retour

Si je vous dis "consentement", vous pensez à quoi ?

Si je vous dis "consentement", vous pensez à quoi ? Pour Brut, Camille Aumont Carnel du compte Jemenbatsleclito a posé la question à des lycéens…

Si je vous dis “ consentement”, vous pensez à quoi ?

Qu’est-ce que le consentement ? Camille, créatrice du compte instagram “Je m’en bats le clito” pose la question à 6 ados. Brut a pu assister à la discussion.

La définition du consentement

Esther, 16 ans, se lance : “ C’est un accord pendant une relation sexuelle, que ce soit dit ou pas dit (…) Il faut aussi pouvoir être en capacité de dire oui ou non, et pas être sous l’emprise de substances.

Zoé, 16 ans également, rappelle le droit de changer d’avis : “Il peut y avoir un oui, et au final c’est non.” Camille, créatrice du compte instagram “Je m’en bats le clito” réfléchit avec les adolescents à la pression sociale induite par la sexualité. “Comment dire non sans passer pour un ou une coincée ?” demande-t-elle aux jeunes.

La notion de viol

Sacha, 16 ans, affirme : “ Quand on te touche mais que tu en as pas envie, c’est un viol.” Pas exactement. Camille corrige : Pour qu’il y ait viol, il faut qu’il y ait pénétration dans la bouche, le vagin ou l’anus. Qu’est-ce que la sidération ? Esther propose : “C’est une réaction qui consiste à ne rien faire, alors que la situation ne te plait pas, mais tu freezes, tu ne fais rien.” “c’est comme une surchauffe (…) tu ne peux plus réagir”, précise Camille.

L’information et la prévention autour du consentement

C’est avec #MeToo que ma génération a découvert ce que c’est que le consentement”, se souvient Jules, 18 ans. Esther déplore de trop nombreux tabous au sein de l'école : “On ne parle jamais de consentement, jamais de pornographie.

Camille explique avoir mené une enquête auprès de sa communauté Instagram, dont une grande partie a entre 13 et 17 ans. Lorsqu’elle demande pourquoi ils consomment de la pornographie, ils répondent que c’est "pour apprendre”. Zoé parle du danger de ce phénomène : “C’est comme si tu apprenais à aimer avec des films romantiques, c’est comme si tu apprenais à aimer avec des films d’actions, c’est faux !” La jeune fille évoque également l’orientation de la pornographie, souvent dédiée au plaisir de l’homme, objectifiant la femme.

Esther ajoute : “On apprend à la femme que sa seule valeur est sexuelle.

Rebecca, 15 ans, rappelle qu’une pression peut aussi être ressentie pour les hommes qui peuvent être entraînés à avoir ce comportement de domination, sous peine d’être moqués : “Tu peux aussi avoir la réputation d’être un canard, un vieux mec parce que tu n’as pas fait telle ou telle chose à la fille.

Le harcèlement de rue

Ça arrive tout le temps, et même quand ca n’arrive pas, c’est une peur en permanence”, réagit Esther. Selon Sacha, les hommes qui harcèlent dans la rue “se sentent supérieurs à la femme”. Lorsque Zoé déclare “Ils ne se rendent pas compte du traumatisme que ca peut créer aux femmes”, il exprime son désaccord : “Ils le savent très bien, et c’est justement aussi ça qu’ils cherchent.

La peur de mal faire et la peur de ne rien faire

“Avez-vous déjà eu peur d’aller trop loin avec une nana ? “ demande Camille. “Ce n’est pas vraiment une peur, c’est plutôt une interrogation”, explique Jules. “Être bien sûr qu’on est pas dans le mal, dans quelque chose qui va nuire à la personne”, ajoute-t-il. Quant à la virginité, Sacha parle d'une pression au sein des groupes de garçons : "Si tu es le dernier a n'avoir rien fait, tu n'es pas validé.” Les garçons évoquent les contradictions sociales autour de la sexualité masculine : Se faire accepter tout en respectant ses valeurs, répondre à la pression de la virilité sans tomber dans le machisme, draguer sans être “relou”.

Avec toutes ces questions que se posent notre génération, est-ce que ça peut changer ? moi, je pense que oui”, affirme Jules.

10/01/2021 13:08
  • 888.1K
  • 342

173 commentaires

  • Suson E.
    27/06/2021 08:28

    Bien ! Ils parlent bien ces jeunes ! Espérons que la nouvelle génération pensent bien ! Et à nous de communiquer avec nos enfants et de leur apprendre le bons comportement et de leur apprendre la vie tout simplement

  • Frédéric V.
    14/06/2021 08:35

    j'ai été respectueux avec les femmes et je suis passé comme homo m'avait révèlé une fille plus tard bien avant Me Too ,je suis fils de femme battue et combien de fois j'entends certaines femmes préfèrent le mauvais garçon ,une explication ?

  • Houssein I.
    28/05/2021 14:46

    J'ai l'impression que certains personnes n'ont rien à faire

  • Evelyne B.
    11/05/2021 15:01

    Avant me too il y a eut ni pûtes ni soumises !

  • Muriel P.
    11/05/2021 11:49

    Excellent 🤲🦋☀️🌻🦊🌹🐬

  • Sara L.
    08/05/2021 00:00

    Merci pour ce superbe débat !vraiment ça fait énormément de bien d'entendre des jeunes parler avec autant de bienveillance et de respect. Ça donne profondément envie de les soutenir et de continuer à accompagner les jeunes sur ces thématiques ! C'est génial ! 🌟

  • Ablock G.
    07/05/2021 01:28

    Si tu sais que tu vas dire non, alors merci de ne pas chauffer. On est deux à être bien ou pas bien dans ces moments là. Les hommes ne sont pas les boutons on/off de votre bon plaisir. Le respect ça va dans les deux sens ou ça n'en ai pas. Pour ce qui est de la vidéo, ces gamins on bien appris leur leçon. J'espère pour eux qu'ils en font de même pour le reste des matières. Qu'on leur apprennent comment bien mener leur vie et leur temps plutôt que savoir comment jouer avec leur entre jambe. Sinon les femmes n'ont jamais eu besoin de personne pour savoir jouer de leurs charmes sur les hommes.

  • Hélène E.
    05/05/2021 22:18

    je trouve ce petit reportage excellent et toi?

  • Emilie P.
    26/04/2021 08:04

    Sacha, tes magnifique. Ne change rien😊

  • Baba L.
    25/04/2021 15:09

    Tout a fait vrai on peut dire non à n importe quel moment, par contre évitez de chauffer votre "partenaires" les réactions sont nettement plus difficile à gérer avec l excitation sexuelle. Donc oui pour dire non , mais ne pas jouer volontairement avec les hormones des gens .

  • Charlotte L.
    19/04/2021 17:00

    Emmener un type jusque dans ta chambre et lui dire non, c’est de l’irrespect. Faut réfléchir un peu, quand même.

  • Julien B.
    19/04/2021 05:07

    Il y a le consentement éclairé aussi, c'est quand la personne a eu tout le déroulement et les conséquences plausibles qui lui ont été exposé et bien compris et qu'elle valide ou non... Comme avec le masque vous savez? Moi je me demande juste si le fait de réintégrer des infirmières en collège et lycée c'est d'actualité ? Je parle de plein temps on est d'accord...

  • Mélina F.
    18/04/2021 01:51

    https://youtu.be/tgG06rsQdFw

  • Tony D.
    13/04/2021 17:04

    N importe quoi ce débat, elle te caresse et tout et après te dit non,t approche pas du feu si tu veux pas te brûler

  • Pépé K.
    05/04/2021 11:31

    tu me fais tellement penser à Camille! ça va te plaire jcrois bisous chou <3

  • Emmanuelle V.
    05/04/2021 10:00

    Le fait de pouvoir en parler au sein de la famille pour nous c'est important aussi. Une ado de 12 ans à la maison et on a déjà parlé de pas mal de sujet... Même si parfois j'ai failli avaler de travers quand ça arrive pendant le repas 😂 😂 😂 ne pas avoir peur d'aborder les sujets, de répondre aux questions.... Juste être là. Adapter les réponses à l'âge... Pas évident mais ne pas faire du sexe un sujet tabou

  • Bruno S.
    30/03/2021 09:54

    La Violation , de l'intégrité , d'une personne commence quand elle dit "NON !!!!" .

  • Marius S.
    24/03/2021 02:30

    J'ai pas bien saisi cette partie " on peut avoir chauffé un mec pendant tte une soirée,on peut direct être en train de s'embrasser, on peut-être au lit... et on peut dire STOP à n'importe quel moment " donc on peut être armé d'une barre de fer et frapper un mec armé d'une arme à feu et après se plaindre si il dégaine et nous descend ?? Et nos hormones alors elles comptent pour du beurre !? Je ne défends pas les violeurs mais venez on dit aussi un peu aux meufs de ne pas chauffer les mec si elles n'ont pas l'intention d'aller jusqu'au bout . On a pas tous la même maîtrise face à nos hormones ( l'excitation ) ou la lecture du malaise chez le partenaire.

  • Ines M.
    20/03/2021 05:45

    Bravo Camille ! C'est tellement important de parler de tout ça ! Avec nos jeunes ❤️❤️❤️

  • Lily S.
    13/03/2021 14:08

    Mais en même temps elle est top Camille pour tout ça. Lever les tabous et les omerta nuisibles sur le sujet 🥰