Un concours "Miss albinos" pour lutter contre les discriminations

Dans certaines régions d'Afrique, les albinos sont discriminés, agressés et parfois tués. Ce concours de beauté veut faire évoluer les mentalités.

Des concours de beauté pour casser les préjugés sur les albinos

Dans plusieurs pays d’Afrique, ils sont agressés, voire tués, souvent à cause de croyances liées à la sorcellerie.

« J’ai dû faire face à des problèmes en grandissant parce que la plupart des gens ne voulaient pas être autour de moi. Ils pensaient qu'ils allaient être contaminés et devenir blancs du jour au lendemain », raconte Monalissa Manyati, deuxième dauphine du premier concours de Miss albinos au Zimbabwe. Dans certaines régions d'Afrique, les albinos sont discriminés et parfois agressés et tués en raison de croyances liées à la sorcellerie.

« Certains pensent que certaines parties du corps des albinos peuvent apporter santé et richesse »

« Certains pays sont plus touchés que d'autres. Derrière chaque attaque, il y a un problème d'acceptation vis-à-vis de l'albinisme, parce que certains pensent que certaines parties du corps des albinos peuvent apporter santé et richesse, ce qui est bien évidemment faux », explique Ikponwosa, Ero, experte des Nations unies sur l’albinisme.

La première édition de Miss albinos Zimbabwe a été organisée en 2018 pour lutter contre ces préjugés. « Des enfants se moquaient de moi dans la rue, et des hommes qui se moquaient de moi quand je marchais, mais je crois que cela est sur le point de changer », se réjouit Monalissa Manyati.

Une élection de Miss et Mister albinisme avait déjà eu lieu en 2016 au Kenya, avec le même objectif de lutte contre les discriminations. « Cela permet de faire de la prévention auprès du peuple de notre nation », assure Michael Ogochi, candidat Mister albinos Kenya 2016. 457 attaques, dont 178 meurtres, ont été commis contre des albinos dans 26 pays d'Afrique entre 2006 et 2016.

avatar
Brut.