Une vie : Julian Assange

Il risque l'extradition vers les États-Unis et jusqu'à 175 ans de prison pour avoir dévoilé des milliers de documents secrets avec Wikileaks. Voici l'histoire de Julian Assange.

Julian Assange, fondateur de WikiLeaks

Il est le fondateur de WikiLeaks. Pour certains, c'est un héros, un lanceur d’alertes. Pour d’autres, c'est un traître, un hacker. C’est Julian Assange.

Julian Paul Assange naît le 3 juillet 1971 à Townsville, en Australie. Il connaît une enfance tumultueuse et passe plusieurs années, avec sa mère à fuir le gourou d'une secte. À 14 ans, il a déjà déménagé 37 fois.

À 20 ans, il est poursuivi pour 31 délits de cybercriminalité

À 16 ans, sa mère lui achète un ordinateur Commodore 64. Bien que les sites Internet n'existent pas à l'époque, il rejoint un groupe de piratage informatique, « International Subversives ». À 18 ans, il emménage dans un squat à Melbourne avec sa compagne. Ils ont un fils un an plus tard.

Des années plus tard, après une descente de police, sa conjointe décide de partir avec leur enfant. À 20 ans, Julian Assange est arrêté avec d'autres jeunes hackers et poursuivi pour 31 délits de cybercriminalité. À l’université, il étudie la programmation, les mathématiques et la physique, mais il n'obtient jamais de diplôme. En 2006, il lance WikiLeaks et publie le premier document du site Internet, une ordonnance d'assassinat de responsables gouvernementaux signée par le cheikh Hassan Dahir Aweys, un chef rebelle somalien de l'Union des tribunaux islamiques.

Il diffuse des renseignements liés aux opérations américaines en Afghanistan et en Irak

De 2006 à 2010, le site WikiLeaks publie… un manuel d'opérations militaires américaines pour Guantanamo, des allégations d'activités illégales de la banque suisse Julius Baer, la collection de « bibles secrètes » de la scientologie, une liste des membres du Parti national britannique, 570.000 interceptions de messages envoyés le 11 septembre, et de nombreux autres documents. À 39 ans, Julian Assange diffuse des câbles diplomatiques classifiés et des renseignements liés aux opérations américaines en Afghanistan et en Irak.

En novembre 2010, un mandat d'arrêt est lancé contre lui pour des accusions d’agressions sexuelles impliquant deux femmes suédoises. Il rejette ces allégations. En 2012, il se réfugie à l'ambassade équatorienne à Londres pour éviter d’être extradé vers la Suède. En 2018, l'ambassade suspend son accès à Internet, se plaignant qu'il s'est immiscé dans les affaires d'autres États. Quelques mois plus tard, on lui donne un ensemble de règles de vie, dont celle de mieux prendre soin de son chat, qui devient une sensation sur Internet.

Il risque jusqu'à 175 ans de prison

Après avoir vécu sept ans en confinement, Julian Assange est arrêté. Après la révocation de son asile politique par l’Équateur, il est arrêté le 11 avril 2019. Accusé de ne pas s'être rendu à un tribunal britannique, il risque d’être extradé vers les États-Unis, où il est recherché en raison d'une accusation de piratage informatique lié à ses fuites de 2010.

Le 7 septembre 2020, le procès de Julian Assange pour son extradition vers les États-Unis commence à Londres. Les procureurs américains déclarent qu'il a recruté des hackers pour recevoir, obtenir et divulguer des documents classifiés, en violation de la loi américaine sur l'espionnage. Julian Assange risque jusqu'à 175 ans de prison.

avatar
Brut.
10 septembre 2020 06:26