retour

Violences faites aux femmes : la difficulté de porter plainte

"La police m’a dit qu’il ne fallait pas que je porte plainte par jalousie". Tiphanie a été battue et humiliée par son ex-conjoint. Pour porter plainte, elle a fait face à de nombreuses difficultés. Et c’est le cas de milliers de femmes chaque année… Des images Envoyé spécial.

15/11/2018 17:15mise à jour : 04/03/2019 15:07
  • 361.0k
  • 257

165 commentaires

  • Brut
    15/11/2018 15:41

    Le "bureau des plaintes", un reportage à voir ce soir dans Envoyé Spécial. https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-15-novembre-2018_3004541.html

  • Ally T.
    15/11/2018 17:18

    Et oui, c'est encore comme ça ! Quelle honte !

  • Emma R.
    15/11/2018 17:18

    Qu'elle s'en prenne AUSSI à celles qui portent plainte par jalousie.

  • Claudine G.
    15/11/2018 17:18

    pas d'accord...Depuis plus d'une dizaine d'année il y a dans chaque commissariat une personne spécialement formée pour cela !

  • Marie N.
    15/11/2018 17:22

    Quand on arrive en larme au bureau de police qu'on demande de déposer plainte qu'ils relèvent à peine le nez de la paperasse et qu'on vous dit la première fois oh madame on va pas s'emballer on va plutôt déposé une main courante hein il a pas fait exprès... 5 mains courantes plus tard : Bon madame ça suffit vous n'avez pas les preuves donc arrêtez de venir pour rien... Le calvaire c'est terminer il y a 9 ans il m'a de lui même foutu à la porte car ma première fille était décédée de la mort subite du nourrisson, selon lui c'était de ma faute! Quelques mois plus tard il fût jugé pour violence après avoir déposé sa nouvelle compagne au urgences côtes pétées et dans le coma MAIS il fût libéré plus tôt pour bonne conduite

  • Frederic S.
    15/11/2018 17:23

    Il faut être une véritable sous-merde pour frapper une femme. Il faudrait durcis les lois contre ce genre d'individus

  • Delah M.
    15/11/2018 17:24

    Au lieu d'agresser les noirs dans la rue la police devrait s'occuper de ceux qui violent les femmes

  • Léa N.
    15/11/2018 17:25

    all cops are bastard

  • Pascale L.
    15/11/2018 17:26

    Honte à eux! Pour ça , pour le tac il n'y a pas besoin de formation!

  • Gregory C.
    15/11/2018 17:26

    Ce que je trouve dégueulasse il y a pas un voisin ou quelqu'un de la famille. Personne n'a jamais vu ? Histoire de lui massacrer la gueule histoire qu il ressente l humiliation. Une bonne grosse volé direct hôpital.

  • Alfonsu F.
    15/11/2018 17:26

    une honte la police francaise surtout dans ce domaine la ! À croire qu'on est encore dans les années 40 avec ce genre de mentalité ou on ne croit pas ou on prend à la légère certaines situations périlleuse pour la femme je pense qu'il faut réformé cette police !

  • Cloé W.
    15/11/2018 17:28

    Ya encore du chemin..

  • Frédéric C.
    15/11/2018 17:33

    Le problème c'est que la police...les agents devraient ne pas oublier qu'ils sont la pour aider et ensuite punir

  • Margan R.
    15/11/2018 17:44

    😥

  • Denise M.
    15/11/2018 17:48

    en effet cette situation est éprouvante , sans aucun recours des autres , seule solution = changer de lieu en ne communiquant aucune adresse !!!

  • Ouedraogo A.
    15/11/2018 17:48

    Ça fait vraiment pitié.je contre la violence sur les femmes. J'ai vu cas où la femme a été victime d'un viol collectif ( par deux personnes ) sur capeau de voiture. Elle n'a pas porté plainte sur place parcequ'elle avait des jours dans sa chambre. La honte,la désolation, l'amertume. Et après, paf voilà une grossesse. Trois mois après elle tombe sur un des violeurs. Elle à la gendarmerie qui est tout juste à côté. Le gendarme qui la reçoit ,lui dit que ,on ne peut rien faire parcequ'elle devait porter plainte le jour du viol. Regardez moi des bêtises de règles et lois bizarres. Elle est reparti directement faire 3 mois avec sa mère avec des remords de.........

  • Fahdou M.
    15/11/2018 17:49

    Pour avoir souvent reçu des femmes victimes de violence conjugale dans notre association de quartier je confirme que c'est un véritable parcours du combattant pour elles. Déjà ce qui frappe le plus c'est qu'elles doivent négocier pour qu'on accepte leur plainte ! Genre comme si ils avaient le choix. Ensuite, ce qui nous a le plus frappé c'est que quand elles sont accompagnées de femmes c'est la même histoire, par contre dès que je l'accompagnais changement de musique ! Pourquoi faudrait-il nécessairement qu'un homme soit présent pour que la plainte soit recevable ? Déjà qu'elles y vont avec la boule au ventre, qu'elles craignent les conséquences (vengeance, menaces...) et en plus les représentants de l'ordre qui leur tourne le dos ?!

  • Gaël H.
    15/11/2018 17:53

    au lieu de payer un avocat et perdre son temps, mieux vaut payer des loubards pour le tabasser

  • Elisabeth E.
    15/11/2018 17:53

    C'est terrible. Je plains cette jeune femme de tout mon cœur et j'imagine sa détresse. A quand des cours de Krav Maga pour toutes les filles à l'école ???? Ça réglerait quelques problèmes

  • Linda M.
    15/11/2018 17:53

    C’est honteux d’entendre des propos pareil! Comment la police peut-elle poser cette question! Je suis effarée....