Les États-Unis veulent racheter le Groenland

Donald Trump serait favorable à ce que les États-Unis achètent le Groenland. Voici 5 choses que vous ne savez pas forcément sur cet immense territoire aux ressources insoupçonnées...

5 choses à savoir sur le Groenland

Voici 5 choses que vous ne savez pas forcément sur le Groenland, cet immense territoire aux ressources insoupçonnées où vivent les Inuits et que Donald Trump aimerait acheter.

1. Le Groenland, un territoire convoité

Selon le Wall Street Journal, Donald Trump serait favorable à l'achat du Groenland par les États-Unis. Il n'est pas le premier président américain à avoir voulu acheter ce territoire : en 1946, Harry Truman avait fait une offre de 100 millions de dollars. Mais le Groenland fait toujours aujourd'hui partie du royaume du Danemark. Il a réagi sur Twitter : « Le Groenland est riche en précieuses ressources (…) Nous sommes ouverts aux affaires mais nous ne sommes pas à vendre ».

2. Le Groenland et ses ressources stratégiques

Le Groenland possède une vaste réserve de gisements et de minéraux de terres rares : : pétrole, gaz, or, uranium… Ces minéraux servent notamment aux éoliennes, aux voitures hybrides et aux smartphones. Et plus la glace fond, avec le réchauffement climatique, et plus il est facile d'y avoir accès.

3. Le Groenland compte très peu d'habitants

C'est la deuxième plus grande île du monde. Pourtant, la densité de population n'est que de 0,03 habitant/km2. En tout, plus de 56 000 personnes vivent au Groenland. Environ 60 % d'entre eux vivent dans les cinq plus grandes villes du Groenland : Nuuk, Sisimiut, Ilulissat, Aasiaat et Qaqortoq.

Mais les habitants du Groenland, qui sont pour la plupart des pêcheurs, sont aussi menacés par le réchauffement climatique. « En été, il fait plus chaud et en hiver, il fait plus froid » témoigne Regina Johansen, résidente d'Ilimanaq.

4. Le Groenland, un territoire autonome

Le Groenland est autonome puisqu’il possède son propre drapeau et son propre gouvernement : le Naalakkersuisut. Il accède à une autonomie interne le 1er mai 1979. Mais ce n’est que le 21 juin 2009 que le Groenland obtient un statut d'autonomie élargie. Celui-ci lui permet de contrôler ses ressources naturelles et de faire du groenlandais la langue officielle.

5. Le Groenland, un territoire de glace

Le Groenland a une superficie de 2 166 086 km2. Plus de 80 % du territoire est couvert de glace. Mais le réchauffement climatique menace la banquise. « Nous avons des observations de satellites qui montrent que la calotte glaciaire perd en général plus de glace qu'elle n'en gagne chaque année (…) Si ces taux sont maintenus et s'ils commencent à s'accélérer, nous risquons de perdre la banquise » alerte Ruth Mottram, climatologue. Mais pour certains, cette fonte des glaces favoriserait le tourisme.

avatar
Brut.
17 août 2019 18:39