Père et fils construisent une micro-centrale hydroélectrique

Serge et son fils se sont lancés dans la construction d’une centrale hydroélectrique à eux deux. Brut les a rencontrés en Normandie.

“Le projet, il est venu grâce à une passion”

“Là, on est en train de fabriquer une passe à poissons pour que les poissons puissent remonter librement en amont du barrage.” Depuis 2019, Serge Poisson, électricien à la retraite, et son fils Antoine, construisent ensemble une centrale hydroélectrique. Avec ce système, l'énergie de l'eau d'une rivière est utilisée pour produire de l'énergie. “Il a fallu engager des démarches d'une douzaine d'années malheureusement pour pouvoir enfin à la fois acquérir le site et surtout obtenir les droits pour construire une micro-centrale. C'est un véritable rêve d'enfant qui est lié au fait qu'on avait un papa qui était électricien”, explique Antoine. Alexandra travaille au cœur d'une centrale nucléaire

“On n'a pas une production continue d'une année sur l'autre, donc on peut avoir des variations”, détaille le duo. Leur centrale pourrait fournir l’électricité de 500 foyers en moyenne. “Pour une ville comme Vire, c'est non négligeable.” La ville normande compte près de 16 000 habitants. “On a investi 500 000 euros dans ce projet. On devrait avoir un retour sur investissement de 6 ou 7 ans. On a un contrat d'achat avec EDF de 20 ans”, décompte Serge. Pour cette nouvelle centrale, la mise en service est prévue pour l'hiver 2023. Duel : faut-il déployer massivement les éoliennes ?

avatar
Brut.