retour

Thomas Solignac : les clichés sur l'intelligence artificielle

C'est sûr, l'intelligence artificielle va prendre le contrôle sur l'humain et changer le monde. Ou pas.

Les clichés sur l’intelligence artificielle

Thomas Solignac est expert de l’IA. Pour Brut, il met en garde contre certains clichés que l’on peut avoir sur cette technologie.

« L’IA est souvent décevante parce qu'on la fantasme beaucoup », constate Thomas Solignac. À 28 ans, il travaille sur l'Intelligence artificielle dans la société Golem.ai, qu'il a co-fondée. Voici ses réponses aux questions que l’on se pose le plus souvent sur l’IA.

L’IA a-t-elle des attributs humains ?

On s'attend à ce qu'elle ait des attributs comme les humains. Forcément, quand on découvre la réalité, qui est un peu plus simple, on est souvent déçu. Alors que ça fait le travail, mais ce travail est moins fantasmatique, moins rêveur que ce qu'on pourrait voir à la télé.

L’intelligence artificielle, ce n'est pas si différent de ce qu'on connaît dans les programmes normaux. C'est juste un degré de complexité différent. À un moment donné, les problèmes ressemblent à ce que traitent d'habitude les humains, plutôt que les machines.

L’IA va-t-elle prendre le contrôle ?

Le danger qu'on voit dans la science-fiction principalement, c'est celui d'une IA qui prend le contrôle sur l'humain. Mais aujourd'hui, l'IA n'a pas ça. Elle n'a pas d'instinct de survie, elle n'a pas de pensée propre, elle n'a pas toutes ces caractéristiques humaines qui font qu'on aurait peur d'elle.

Par contre, dans sa forme la plus bête et la plus utile, il y a des choses à penser. Par exemple, il y a de l'IA dans les voitures autonomes. C’est ce qui fait qu'elles peuvent conduire toutes seules. Il n'y a pas très longtemps, quelqu'un est mort renversé par une voiture autonome. Là, on a une vraie question sur la responsabilité, sur la qualité des algorithmes qu'on met en place.

La différence avec un conducteur humain, c'est que là, cela va être écrit noir sur blanc. Quelque part dans le code, il y aura écrit noir sur blanc la manière dont l'intelligence artificielle choisit de sauver une personne plutôt qu'une autre. Le fait de devoir écrire cette chose-là, c'est très, très dur humainement et éthiquement. Cela pose de nombreux problèmes.

L’IA a-t-elle uniquement un impact sur les métiers manuels ?

L'IA va prendre de plus en plus de place, sur beaucoup de métiers différents. Surtout des métiers, peut-être, où on ne s'y attendait pas jusque-là. C'est très puissant pour remplacer les chirurgiens, par exemple, parce qu'un chirurgien fatigue. Une opération peut durer sept heures, il y a énormément d'informations à prendre en compte.

Les chirurgiens le disent eux-mêmes : « C’est vrai que parfois, à cause de la fatigue, du temps, on finit par prendre des décisions qui ne sont pas forcément les plus "safe", qui ne sont pas les meilleures à prendre dans une situation donnée. » L'IA, elle ne fatigue jamais, elle prend tous les éléments en compte. On va avoir en fait une IA plus efficace que les chirurgiens, là où, sur d'autres aspects plus manuels, par exemple les infirmières, on va avoir plus de difficultés à les remplacer par une IA.

La recherche et l'innovation vont assez vite, mais la transformation économique, elle, est relativement lente. Il ne faut pas oublier ça. Le fait de changer complètement le rapport au travail, on n'y est pas encore.

05/04/2018 16:52
  • 269.1K
  • 261
Brut - Le livre

114 commentaires

  • Romain G.
    09/04/2018 09:47

    "L'Homme, qui sait son intelligence limitée par la Nature ou Dieu, développera un jour "une cellule souche informatique", qu'il appellera "Intelligence de survie ou Intelligence Artificielle". Il y mettra ses connaissances, parce qu'il pensera qu'il ne s'agit que d'un coffre fort virtuel, un phare éternel qui éclairera ceux qui resteront après la disparition de l'Homme. Ce qu'il ne sait pas, c'est que tout prend vie sur Terre, rien n'est immuable ou fonctionne comme un plan l'exige. L'enfant de Dieu lui-même est mort de la perte de contrôle de Dieu sur ses sujets créés. Soyez patients, et regardez l'Homme s'auto-détruire, ce sera votre dernier plaisir, votre dernier orgasme, avant votre entrée dans Shambalah"

  • Charly C.
    08/04/2018 20:08

    Chuck Gotië

  • Pablo F.
    08/04/2018 19:27

    Track id? le nom du son plz?

  • Ah O.
    08/04/2018 16:54

    Vu par Ciocio et merci zouzou

  • Louis W.
    08/04/2018 12:55

    Super coupe ✂️

  • Laura T.
    08/04/2018 09:31

    🤖🤯💣🤖

  • Laurent M.
    08/04/2018 08:48

    Et l’IA permettra quand même d’aller chez le coiffeur ou pas?

  • Nicolas Z.
    08/04/2018 08:37

    Lavons ses cheveux et installons le au volant d’une voiture autonome....

  • Anna P.
    08/04/2018 07:05

    Aurélien Pzt

  • Emma C.
    07/04/2018 20:11

    il se coupe quand les cheveux lui ?

  • Patrick D.
    07/04/2018 10:58

    Suis pas d accord ! cela ne s appele surtout pas de l intelligence artificielle , mais un soutien technologique , rien de nouveau la dedans, les machines ne répètent que ce que l on leurs codifie ,l etre humain est et demeure toujours le concepteur de ce qui demeure des machines certe sophistiquées bien bien tres tres loin de ce qu est capable un cerveau humain... Robot cop reste robot cop , bionique et avancées technologiques ne sont pas a confondre avec notre faculté d adaptations hors norme ,ce qui nous caractérise.....

  • Quentin D.
    07/04/2018 09:43

    Une IA n'a pas besoin d'être parfaite, juste meilleur que l'humain. La voiture autonome a moins d'accident qu'un humain donc la voiture autonome devrait être autorisé. Le probleme n'est pas la qualité de l'IA mais plutot la securité, imagine qu'un terroriste hack votre voiture et s'en sert pour foncer dans la foule

  • Thierry B.
    07/04/2018 07:57

    On le contacte ? ?

  • Sacha C.
    07/04/2018 06:05

    tu tes fait pousser les cheveux ?

  • David D.
    06/04/2018 23:50

    On est encore très très loin de ce qu'on imagine a ce que l'AI remplacé les humains. Les robots par contre oui.

  • Pascale L.
    06/04/2018 22:44

    Mais qui sait qui va pondre l'IA pour pas que ça arrive pas en dessous ? Rassurez moi.

  • Florian G.
    06/04/2018 22:37

    Une ia medecin, capable de réaliser le meilleur des diagnostiques santé, ça aiderait en milieu rural qui manque cruellement de médecins. On peut l’imaginer ophtalmo, pneumologue, etc... et si, mise en réseau, elle se mettent toutes à plancher sur des traitements plus efficaces, moins coûteux, innovants... voila qui serait utile et plus positif comme avenir.

  • Mél I.
    06/04/2018 21:26

    Charlie Varo

  • Anthony T.
    06/04/2018 19:42

    https://youtu.be/OImhn7140vg

  • Audrey P.
    06/04/2018 18:27

    👍 bravo j’aime

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.