À 109 ans, Fauja Singh court toujours

À 89 ans, il participait à son premier marathon. Aujourd'hui, il a 109 ans, et il court toujours. Voici l'histoire de Fauja Singh.

Un marathonien de 109 ans !

En Inde, un centenaire épate tout le monde de par ses performances physiques. Et depuis quelques années, c'est un professionnel du marathon.

Fauja Singh est né en 1911, il a 109 ans. Depuis ses 90 ans, il est marathonien professionnel. Pourtant, jusqu’à l’âge de 5 ans, il ne savait pas marcher… Les autres enfants de son village l’appelait « Danda », ce qui signifie « bâton ». Fauja Singh était décrit comme frêle.

Sa passion pour la course à pied ne survient qu’en 1995. Il a 85 ans.

Tout commence par une tragédie

La femme de Fauja Singh, Gian décède lorsqu'il a 81 ans. Le vieil homme reste alors au Pendjab avec son cinquième enfant, Kuldip. C’est le seul à ne pas avoir migré au Royaume-Uni ou au Canada. Un jour de 1994, alors que les deux hommes réparent un fossé d’irrigation, une tempête de mousson frappe.

Avant qu'ils ne puissent se mettre à l'abri, un toit métallique vole vers son fils et le décapite. Ce drame manque de rendre Fauja Singh fou. Il rejoint alors son fils aîné à Londres et se met à courir avec un groupe de Sikh pour se remettre de ce traumatime. C’est là que sa passion pour le marathon l’envahit.

Des records

En 2001, il court le marathon de Londres. À l'époque, il espère battre le record du marathonien le plus rapide de plus de 90 ans, soit 7 heures et 52 minutes. Mais il l’explose de 57 minutes ! Puis, à Toronto en 2011, il devient le premier homme de 100 ans à terminer la course de 42 km. 

En 2004, Fauja Singh devient égérie d'Adidas pour la campagne « Impossible Is Nothing » aux côtés de David Beckham. En 2013, à 102 ans, le vieil homme fait sa dernière course : un 10 km à travers Hong Kong. Il le termine en 1 heure, 32 minutes et 28 secondes. Après ce parcours, il l'affirme : « Je suis heureux de prendre ma retraite au sommet de ma carrière, mais je suis triste que le temps soit venu pour moi de ne plus en faire partie. » 

Un long vécu

Chaque année, Fauja Singh retourne à Jalandhar. Mais en 2020, il confie qu'il craint d'y mourir. Il se retrouve bloqué en Inde à cause des restrictions de voyage imposées pour contenir la pandémie de coronavirus. Dans une interview accordée à un journal indien en août dernier, il demande à être renvoyé au Royaume-Uni. Il estime que là-bas, on prendra mieux soin de lui.

À son âge, Fauja Singh a vu beaucoup de choses. Il a notamment vécu la construction de New Delhi, la lutte des combattants de la liberté pour l'indépendance de l'Inde et l’entrée du monde dans le nouveau millénaire. Il est le sikh le plus connu du Royaume-Uni lorsqu'il bat de nombreux records en tant qu'athlète de marathon de catégorie senior.

avatar
Brut.
26 octobre 2020 07:20