Clarisse Agbégnénou veut développer l'imagination des fillettes

Clarisse Agbégnénou est championne olympique de judo, et elle se bat pour supprimer les barrières sexistes dès l’enfance. Elle raconte.

“Si tu veux prendre une voiture, un ballon, tu fais ce que tu veux”


Clarisse Agbégnénou est double championne olympique de judo. En juin 2022, elle accouche de son premier enfant, une petite Athéna. “C'était grâce à une amie qui était en école de coaching avec moi (…) Elle me dit: ‘Mais toi, Olympe, olympique’ et je lui disais j'aime bien les prénoms grecs, égyptiens. Elle me disait ‘Ben Athènes, Olympe… Athéna !’. Ça m'a percutée et là c'était sûr que ça allait être ce prénom-là”, explique la championne. Depuis plusieurs années, elle s’engage contre le sexisme et les violences faites aux femmes dans le sport et dans la société.
Les inégalités filles-garçons vues par les enfants


Ainsi, en 2021, Clarisse est devenue l’ambassadrice de la campagne “Construire avec L” créée par la marque LEGO. Elle veut notamment développer la créativité des petites filles, et supprimer les genres de jouets, pour que chaque enfant joue avec ce qui lui plait. “On a vu que les petites filles, au fur et à mesure du temps, elles arrêtaient de montrer leur créativité. On ne sait pas pourquoi ça se joue, peut-être qu’elles se freinent. (…) Et on voulait que ces petites filles aient de nouveaux projets pour qu'elles puissent continuer à jouer aussi pleinement que les garçons”, pense la sportive. “Ce qui est bien, c'est que je me dis maintenant que j'ai une fille, j'aimerais vraiment qu'elle puisse jouer avec tout jeu. Il n'y aura pas de, ou c'est poupée, ou voitures. Si tu veux prendre une voiture, un ballon, tu fais ce que tu veux. Et c'est bien de pouvoir mixer un petit peu tout ça.”
Queens Bikers, le premier club de moto féminin


avatar
Brut.