Du Kung-Fu féministe et bouddhiste

Ces nonnes bouddhistes défendent le féminisme... en faisant du kung-fu.

Connaissez-vous le kung-fu féministe ?

Cela se passe à Katmandou, au Népal. Et les images valent le détour.

Du kung-fu bouddhiste… et féministe ! À l'école kagyupa du boudanisme tibétain, les nonnes issues de la branche Drukpa enseignent le ce sport aux femmes et aux jeunes filles.

Se défendre contre les agressions sexistes

Le bouddhisme cantonne souvent les femmes aux tâches domestiques. Difficile donc de pratiquer le kung-fu. « Quel Bouddha, quel gourou a dit que les filles étaient faites pour la cuisine ? », s’insurge d’ailleurs une élève.

Mais ici, à Katmandou, au Népal, le chef spirituel sa sainteté le Gyalwang Drukpa a décidé il y a une dizaine d'années de permettre aux femmes de s'émanciper. Les nonnes donnent aussi des cours d’auto-défense aux jeunes filles afin que celles-ci puissent se défendre contre les agressions dont les femmes sont souvent victimes dans la région. « C'est pour notre propre santé, et c’est aussi pour la sécurité des filles, parce qu'il y a beaucoup de problèmes pour les filles », confirme Sony Sherpa, 12 ans, élève au cours d’auto-défense.

avatar
Brut.
13 mars 2018 15:48