retour

La nouvelle vie de Sadaf Khadem, première boxeuse iranienne

Elle est la première femme iranienne à avoir disputé un combat de boxe officiel. Sadaf Khadem reconstruit sa vie en France, loin de ses proches. Brut l'a rencontrée.

Sadaf Khadem, pionnière de la boxe iranienne

Après avoir disputé son premier match en France, elle a décidé de ne pas rentrer en Iran par peur des représailles. Voici son histoire.

« Que vous soyiez un homme ou une femme, peu importe votre âge… Faites ce que vous voulez. Oubliez tous les gens qui vous disent que vous ne pouvez pas le faire. Non, non, non. Vous pouvez ! » Sadaf Khadem est la première femme iranienne à avoir disputé un combat de boxe officiel. C’était en avril 2019, à Royan. Au moment de rentrer en Iran, elle apprend que les autorités iraniennes ont vu le match, et décide de rester en France.

La boxe c’est toute ma vie

« Pour beaucoup de personnes, la boxe est juste un sport. Mais pour moi, c’est ma vie. Tout ce que je fais, c’est pour la boxe. Si je fais du fitness, c’est pour la boxe. Si je cours, c’est pour la boxe. Au travail, je pense à la boxe. Vraiment, la boxe c’est toute ma vie. Je veux être championne. Je sais qu’un jour, je serai une championne, une véritable championne. Mais je dois travailler pour ça. Sans travail, avec juste des rêves, ce n’est pas possible », affirme-t-elle à l’envi.

Sadaf Khadem est d’abord coachée par le boxeur franco-iranien Mahyar Monshipour, sacré six fois champion du monde. Il a d’ailleurs été menacé d’arrestation pour avoir organisé le premier combat d’une femme iranienne. Sadaf Khadem s’entraîne désormais au ROC, le Royan Ocean Club. « Ce n’est qu’un début, affirme-t-elle à l’époque. Je veux être plus, bien plus. Je veux être une championne. Pour le moment, je ne suis pas championne. »

Elle travaille sur un chantier d’insertion de maraîchage et apprend le français

Issue d’une famille aisée en Iran, Sadaf Khadem était professeure de fitness à Téhéran. Aujourd’hui, elle s’entraîne 6 jours sur 7, travaille sur un chantier d’insertion de maraîchage, et apprend le français. Loin de ses proches, Sadaf Khadem reconstruit sa vie en France. « Tous les matins, ma mère m’envoie des messages : “Bonjour Sadaf, comment ça va ? J’espère que tu passes une bonne journée.” Et ça, tous les jours ! Et mes amis en Iran m’envoient beaucoup de messages sur Instagram, WhatsApp… Donc tout va bien. Je prévois de les inviter ici, en France, pour les voir. Car ils me manquent beaucoup. »

13/02/2020 17:34mise à jour : 14/02/2020 10:44
  • 162.7k
  • 81

55 commentaires

  • Claire G.
    19/02/2020 15:06

    Un belle réussite féminine dans un domaine dominé par les hommes, félicitations Sadaf !

  • Dams V.
    17/02/2020 07:31

    Tout mon soutient! Respect made in Belgium!

  • Pierre P.
    15/02/2020 13:57

    ...et oui en Iran pas facile avec un tchador...

  • Georges D.
    15/02/2020 06:56

    Un sport STUPIDE...

  • Emmanuelle E.
    15/02/2020 04:50

    Bravo 💪👏👏👏👏

  • Bru N.
    14/02/2020 22:41

    Putain les gars on dirait Julia reconvertie !

  • Patricia V.
    14/02/2020 22:39

    Bravo à elle et à toutes celles qui ont choisit la france pour ce qu elle est

  • Poncho V.
    14/02/2020 18:25

    C est super qu elle est réalisé son rêve mais le fait de venir d une famille aisée l a sûrement aidé aussi

  • Béatrice B.
    14/02/2020 13:00

    Respect 👏👏👏

  • Massimo C.
    14/02/2020 11:29

    Bellissima Storia, bellissima ragazza, amai..!!!

  • Aïcha N.
    14/02/2020 11:25

    Respect!!

  • Franck C.
    14/02/2020 10:41

    Alice au pays des merveilles.

  • Pépita L.
    14/02/2020 07:22

    🥊

  • Wonder S.
    14/02/2020 06:33

    🥊

  • Sandrine D.
    14/02/2020 05:31

    , pour Zina 😉

  • Daniel R.
    14/02/2020 02:12

    De nos jours, les femmes peuvent faire ce qu'elles veulent de leur vie. A condition de ne pas vivre en Iran.

  • Jean-louis T.
    14/02/2020 00:22

    Est un ancien boxeur j’ai eu l’occasion de discuter justement avec Lex champion du monde qu’il a ramené d’Iran pour la faire bosser sur le sol français et vraiment c’est une sacrée bonne femme malheureusement elle ne pourra plus jamais retourner en Iran mais à la limite c’est pas grave et je lui souhaite une très grande et très bonne carrière aussi bien au niveau pugilistique que professionnel

  • Benjamin R.
    13/02/2020 21:51

    👍

  • Patrick D.
    13/02/2020 21:36

    👎

  • Helene P.
    13/02/2020 21:25

    Quelle exemple ! Et pour toutes les femmes du monde entier qu'elles puissent accomplir leurs rêves vivre libre sans entraves et être heureuse Bravo Sadaf continue t'es une battante t'es magnifique !

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.