Oksana Masters, enfant de Tchernobyl devenue championne paralympique

Abandonnée à la naissance à cause de ses malformations, Oksana Masters est aujourd’hui multiple championne paralympique. Voici son histoire.

“Le sport, c’est quelque chose qui m’a permis d'exprimer mes sentiments”

Elle a remporté 4 médailles aux Jeux paralympiques à Pékin pour l’équipe américaine… Mais son histoire commence en Ukraine en 1989. Oksana Masters, née Bondarchuk, est abandonnée par ses parents juste après sa naissance. Elle a 6 orteils, une jambe plus courte que l’autre et une malformation des tibias. Elle n’a pas de pouces et ses doigts sont collés les uns aux autres. Ces lourdes malformations sont dues aux radiations tombées sur l’Ukraine après l’accident de Tchernobyl en 1986. Elle passe par plusieurs orphelinats jusqu’à ses 7 ans où elle subit de nombreux viols. En 1996, elle est adoptée par Gay Masters, une professeure d’orthophonie américaine, après 2 ans de procédure. La vie sans limites de Susana Rodríguez, athlète paralympique

À 9 ans, puis à 14 ans, elle est amputée des jambes. Elle commence à ses 13 ans à pratiquer l’aviron. En 2012, elle remporte sa première médaille paralympique avec son partenaire Rob Jones en aviron deux de couple mixte. Suite à une blessure au dos, elle abandonne l’aviron au profit du ski de fond et remporte 2 médailles à Sotchi en 2014. Elle passe ensuite au cyclisme et remporte l’argent aux Championnats du monde 2015. À 28 ans, elle remporte une médaille d’or en ski de fond aux Jeux de Pyeongchang, alors qu’elle a 5 fractures à un bras. Elle a participé à tous les Jeux paralympiques entre 2012 et 2020 et a remporté 13 médailles dans 4 sports différents. En 2020, elle reçoit le Laureus Award du Meilleur athlète avec un handicap. Lors des Jeux de Pékin 2022, elle concourt en ski de fond et en biathlon. Rencontre avec Arthur Bauchet, triple champion paralympique

avatar
Brut.