Mondial 2022 : pourquoi les matchs durent-ils si longtemps ?

D’après le journal britannique The Guardian, la durée moyenne des compétitions de cette Coupe du monde 2022 est de 105 minutes et 14 secondes, soit 8 minutes de plus que durant la Coupe du monde précédente.

Des consignes données par Pierluigi Collina de la FIFA


La Coupe du Monde précédente avait déjà été remarquée pour les mêmes raisons. Selon les lois du jeu, l'arbitre peut ajouter du temps additionnel pour compenser le temps de jeu perdu occasionné par : les remplacements, les blessures, les cartons, les pauses fraîcheur, l'assistance vidéo, les manœuvres visant à perdre du temps délibérément ou tout autre fait de jeu causant un retard important comme les célébration de but.
Coupe du monde au Qatar : 10 pays, 10 points de vue


Ce dernier trouve inacceptable de proposer des temps de jeu réduits


En général, l'arbitre ajoute 1 à 4 minutes de temps additionnel par mi-temps, rarement plus. Mais alors, si les lois n’ont pas changé, pourquoi les compétitions de cette Coupe du monde sont-ils plus longs ? Il s'agit en fait des consignes données par le président de la Commission des arbitres de la FIFA, Pierluigi Collina, ancien arbitre professionnel souvent considéré comme le meilleur arbitre de tous les temps. Ce dernier trouve inacceptable pour les spectateurs de proposer des matchs le temps de jeu effectif c’est-à-dire le temps où le ballon est sur le terrain qui dure 42, 43, 44 ou 45 minutes au lieu de 90 promises à la base.
Les joueurs allemands protestent contre la FIFA


Une étude publiée en juillet 2022 basée sur 50 matchs de championnat anglais confirmait ce ressenti. En moyenne, par match, on perdrait environ 8 minutes 44 sur les touches, 5 minutes 57 sur les 6 mètres, 4 minutes 48 sur les corners, 3 minutes 26 sur les célébrations de buts ou encore 1 minute 37 sur les cartons. Pierluigi Collina a donc demandé aux arbitres d'être très attentifs notamment sur les temps de remplacement de penalty, de célébration, de soins médicaux et de la VAR (Assistance Vidéo à l’Arbitrage) et de tout compenser précisément.
Le drapeau LGBT confondu avec ceux des supporters marocains


avatar
Brut.