3 critères pour choisir un t-shirt de qualité

Résistance des coutures, type de matière, solidité du col… Découvrez les trois choses à regarder pour acheter un t-shirt de qualité.

1/ “Tirez sur le col pour voir comment il réagit”

Constance, responsable achat production et impact chez Asphalte : “Le col, c'est la partie qui est la plus sollicitée, la plus mise à l'épreuve puisque c'est là où va passer notre tête.

Pour vraiment tenir, il faut qu'il soit plus épais que le reste du corps. Idéalement, il faut qu'il soit dans une autre maille, par exemple ici, on voit que c'est un bord-côte qui est vraiment différent du reste du corps. Là, sur ce col, on voit qu'il y a une bande de propreté qui a été appliquée. Ça, c'est très bien parce que ça protège cette partie-là du col qui est très soumise aux frottements avec l'arrière du cou.

Une façon simple, déjà, de voir au premier coup d'œil si le col va tenir ou pas dans le temps, on peut tirer le col sur les côtés et voir comment ça réagit. Si on fait ça et que ça revient pas bien, on peut déjà se dire que ça va tenir un lavage… C'est le genre de choses qu'on retrouve assez souvent sur les t-shirts premiers prix.”

Vous connaissez Marie Kondo ? Aurélie, coach française en rangement, donne 3 conseils pour bien ranger son dressing.

2/ “Privilégiez le plus les matières naturelles”

“Les matières à privilégier pour un t-shirt, ça va être les matières naturelles. On va éviter tout ce qui est matériaux synthétiques sur la peau parce que ça favorise la transpiration.

Généralement, quand un produit à un mélange de matières naturelles et de matières synthétiques, c'est que les matières naturelles ont une faiblesse dans leurs caractéristiques techniques.

Malheureusement, le mauvais côté de ça, c'est que généralement, au cours de leur vie, elles vont polluer parce que dans les cycles de lavage, elles vont rejeter des microparticules de plastique et en fin de vie, elles vont pas être biodégradables et peuvent être recyclables.

En cas de doute, et si on veut vraiment partir sur une logique facile, plus la maille sera épaisse, plus elle durera dans le temps.”

La marque française NOSC est partie d’un constat simple : 90% des tissus sportifs sont fabriqués à partir de tissus issus du pétrole. Voici NOSC, qui produit des vêtements techniques mais éco-responsables pour le sport.

3/ “Plus il y a de coutures, mieux c’est”

“Une couture de mauvaise qualité, ça peut craquer. Il suffit que vous fassiez un faux mouvement, que vous vous accrochiez quelque part, pour voir votre t-shirt craquer. Ça peut aussi se déformer plus rapidement.

La plupart des coutures que vous allez trouver sur les t-shirts sur le marché et notamment dans la fast-fashion, c’est des coutures là qui sont des coutures flatlock et qui, généralement, sont là toutes seules et pas du tout renforcées. Ce sont celles qui coûtent le moins cher. C'est fragile et c'est le signe que votre couture ne va pas forcément durer dans le temps.

L'alternative à ça, c'est soit d'avoir ça plus une couture simple, histoire de renforcer un peu le point. Soit, si vous voulez aller encore plus loin, vous avez ce type de couture, donc vous voyez qu'on fait la base et on peut la même enseigne en flatlock. Juste, on a une double surpiqûres dessus pour renforcer. Une double surpiqûre, c'est quand vous voyez la couture du milieu qui est celle qui a été faite avec le flatlock. Et là, avant que votre couture côté craque, il faut y aller quoi. Globalement, si vous voulez un repaire un peu facile, plus il y a de coutures, mieux c'est.”

Après le pétrole, l’industrie textile est la plus polluante du monde. Découvrez pourquoi.

“A 11,60€, c’est un t-shirt de mauvaise qualité”

Constance est responsable achat production et impact chez Asphalte. Selon une étude réalisée par Asphalte, en 2021, la jeune explique que “il y a 154 millions de t-shirts, ce qui fait 300 t-shirts par minute.

Le prix moyen d’un t-shirt vendu en France, c’est 11,60€. Si vous achetez un t-shirt à 11,60€ vous savez que c'est un t-shirt de mauvaise qualité. C'est pas possible d'avoir de la bonne qualité à ce prix là.

On ne fait pas du tout d'économie en achetant un t-shirt pas cher puisque c'est un t-shirt qu'on va devoir renouveler. Là où si on achète un t-shirt de qualité qui coûtera un peu plus cher au départ, on pourra l'amortir sur beaucoup plus de temps.”

Découvrez l’histoire de Mona Sbouai qui crée des vêtements à partir de tissus recyclés.

avatar
Brut.