retour

Le "Healthy Business" selon Jean-Charles Samuelian-Werve

Supprimer les réunions, supprimer les managers, valoriser l'échec... C'est ce qu'a fait Jean-Charles Samuelian-Werve dans son entreprise. Voilà pourquoi.

Jean-Charles Samuelian-Werve : sa définition du « Healthy Business »

Le co-fondateur de la compagnie d’assurance Alan Jean-Charles Samuelian-Werve donne trois conseils pour allier croissance et bien-être en entreprise.

Jean-Charles Samuelian-Werve est le co-fondateur d’Alan, une entreprise française d’assurance santé. Dans son livre Healthy Business, il aborde la culture d’entreprise et comment on peut allier bien-être et croissance. « On pense que tout le monde devrait avoir le droit de bosser dans une entreprise en qui ils ont confiance et qu’ils aiment », explique Jean-Charles Samuelian-Werve.

Il souhaite ainsi faire évoluer la culture d’entreprise actuelle. Pour ce faire, il adresse ces trois principaux conseils aux dirigeants d’entreprises.

Valoriser l’échec 

Selon le co-fondateur d'Alan, en France, l'échec est très mal perçu : « On est pointé du doigt, on se fait virer si on a échoué. » Il s’agit pourtant d’une des conséquences de la prise de risque et de l’apprentissage. Dans son entreprise, on préfère valoriser l’échec.

« Un échec où on dit : "Bah, j’ai juste échoué", ça n’a pas trop de valeur. Mais un échec où on dit :  "J’ai appris ça, ça et ça, et ça me permettra de faire mieux la prochaine fois", c’est formidable, parce que ça nous aide à être meilleurs tout le temps. »

Les employés de chez Alan sont donc encouragés à prendre des risques. Par exemple, lorsqu’une personne a une idée et la partage, ses interlocuteurs lui disent d’abord ce qu’ils aiment. Ils conseillent ensuite des solutions afin d’améliorer l’idée. Ce processus permet de créer une « boucle positive », explique Jean-Charles Samuelian-Werve.

Supprimer les managers

Jean-Charles Samuelian-Werve et ses équipes ont opté pour un système sans managers.  « Parfois, il y a des gestions de projets, donc on a juste quelqu’un qui est responsable de gérer un projet. Mais ce n’est pas lui qui est nécessairement responsable de l’équipe. Après, on a l’autre rôle du manager : "Comment j’aide les gens autour de moi à grandir soit techniquement, soit personnellement" », indique le co-fondateur d'Alan.

L'entreprise a également mis en place un système de coaching. Chaque employé est relié à un coach interne, qui aide le salarié à se poser les bonnes questions sur sa carrière.

Par ailleurs, chaque semaine, les employés se fixent des objectifs à atteindre d’ici à la semaine suivante. « Après, bien sûr, on a une boucle de retours. C’est-à-dire si quelqu’un fixe des objectifs qui partent dans tous les sens, on va aider la personne à se concentrer sur les bonnes choses par des feedbacks positifs. » Selon lui, cette méthode a déjà prouvé son efficacité.

Supprimer les réunions

Au lieu des réunions traditionnelles, Jean-Charles Samuelian-Werve et son équipe passent par un forum Internet : « À chaque fois qu’il y a une réunion, on ouvre un post dans le forum et il y a une discussion avec les bonnes personnes pour arriver à une réponse. Tout le monde pourrait accéder à ces discussions, mais seuls ceux qui sont concernés le font, ou ceux qui ont envie de le faire. Ça permet d’éviter les boucles de mails, d’avoir une discussion sur un sujet à un endroit. Et ça, c’est super puissant. »

Ainsi, toute personne qui le souhaite a accès aux réunions et tout le monde est entendu. Cette méthode permettrait une meilleure transparence au sein des équipes. 

21/09/2020 06:24
  • 404.3K
  • 200

56 commentaires

  • Ideal G.
    28/02/2021 07:44

    Supprimes le patron pendant que tu y es 🤣🤣.

  • Julien Z.
    27/02/2021 10:06

    C'est un concept super, mais il ne faut pas oublier que la subordination est une part importante du salarié, on ne peut pas se permettre de la supprimer car sans elle, plus de contrat de travail, l'autonomie exposée ici en souhaitant la suppression du manager est problématique, il faudrait imaginer un système plus démocratique entre les acteurs (employés ouvriers / managers / direction) et au sujet des réunions, ils suffit de les cadrer et de se donner des objectifs a atteindre a la fin de celles ci 😉

  • Laurette L.
    27/02/2021 00:16

    Je travaille dans une grosse boîte. La pyramide est très très grande. Alors plus de managers, de réunion... ça serait la grosse révolution. En l’état actuel des choses , ce concept est difficilement applicable dans mon entreprise

  • Widad K.
    26/02/2021 21:00

    intéressant

  • Xavier R.
    26/02/2021 11:59

    Communiquer, respecter, responsabiliser. Assurément des clés pour progresser et faire avancer le système. Le point noir dans beaucoup d’entreprises publiques ou privées françaises c’est que manager c’est détenir un pouvoir. Peu importe les compétences du manager et du managé. Combien de CV sont écartés car le profil du candidat semble meilleur que celui du recruteur ?

  • Claire L.
    26/02/2021 07:14

    Super intéressant. Son entreprise fait figure d’exception malheureusement. Par contre pour que cela fonctionne il faut des salariés qui ont envie de ce modèle, comme pour l’holacratie, sinon cela ne fonctionne pas. Cela nécessite des personnes qui ont envie de s’investir dans l’entreprise. Les gens ne sont plus là simplement pour faire le mouton, leur taff de base. Mais quel bonheur de voir disparaître le concept de ce fameux Manager qui paralyse généralement la prise de décision !

  • Henri B.
    25/02/2021 19:02

    Y a des cultures d Ogm

  • Romain L.
    25/02/2021 12:12

    Entièrement d'accord sur l'accompagnement des employés. Celui qui veut apprendre ne doit en rien être freiné dans son élan. La valorisation de l'échec moyennement convaincu. Oui cela peut marcher avec quelqu'un qui aime ce qu'il fait et qui sait que de la qualité de ce qu'il sort dépend la satisfaction du client ou des collègues qui récupère la suite de son travail. En revanche et cela dans la plupart des cas malheureusement; une personne qui n'aime pas ce qu'elle fait, qui le fait pour avoir un salaire en fin de mois car l'entreprise est prêt de son domicile, qu'il y a des avantages (13eme mois, participation...) en aura rien à faire et va seulement se dire le prochain coup "ça va c'est pas grave". Dans l'industrie, le bâtiment et d'autres métiers manuel l'erreur à un coût et tant que les personnes ne comprennent pas que l'erreur qu'ils ont fait à coûté tel somme (matière, temps) a l'entreprise alors ces personnes la ne sont pas là par amour du métier où n'entre pas dans les valeurs d'une entreprise. Si la personne n'accepte pas ce n'est pas la bonne voie ou la bonne entreprise. Et la encore malheureusement les gens ne partent pas spécialement de la boîte et reste à critiquer les collègues, la boîte. C'est le début des emmerdes ou en tant que responsable tu te retrouves a gérer des conflits de cours de récrée. Ainsi va la vie de milliers d'entreprises et de milliers de personnes... 😏

  • Simon P.
    25/02/2021 09:16

    , j'ai la même vision que lui sur l'échec, on en avait parlé haha

  • Bojana K.
    25/02/2021 00:28

    pour compléter !!!

  • Guillaume L.
    24/02/2021 21:18

    La vraie valeur de chaque échec, c' est d' amoindrire les risques d' être reproduit. Mais à trop valoriser l' échec en lui-même, on finit par s'éloigner de la réussite.

  • Mary-Ann D.
    24/02/2021 20:56

    J'aimerais vraiment avoir l'opportunité de travailler dans cette dynamique ! Belles idées !

  • Julie V.
    24/02/2021 20:11

    Il est arménien??🤔

  • Dilek S.
    24/02/2021 09:41

    Très intelligent Alan

  • Olivier L.
    24/02/2021 06:43

    on devrait montrer la vidéo à certain

  • Ana E.
    24/02/2021 04:51

    je me permets de t'identifier car en voyant cette vidéo j'ai pensé à toi. Si ça raisonne tant mieux sinon c'est pas grave 😉

  • To V.
    23/02/2021 22:46

    🙌

  • Djipi C.
    23/02/2021 21:44

    Ce n'est pas la réunion en elle même qui n'est pas efficace. Ces sont les personnes qui l'organisent et y participent qui sont inefficaces, c'est très différent. Une réunion peut être efficace voire nécessaire.

  • Latifa B.
    23/02/2021 21:23

    À quelle adresse puis-je lui envoyer un CV ? 😄

  • Lucas d.
    23/02/2021 21:21

    un mec que j'admire