retour

5 idées reçues sur le véganisme

"C'est une secte", "Et les carences en protéines ?"... Brut Nature est allé demander à cette militante de la cause animale de répondre aux clichés sur le véganisme. Voici ce qu'elle avait à dire.

Cinq reçues sur le véganisme

Aurélia, co-créatrice du compte « Paye ton cliché vegan » et militante pour la cause animale, démonte cinq clichés sur ce régime alimentaire et ce mode de vie.

Les végans sont extrémistes, ils sont forcément anti-spécistes, leur mode de vie est sectaire et à l'encontre de la nature humaine… Ces lieux communs sont très répandus dans la population française. Aurélia, co-créatrice du compte « Paye ton cliché vegan » et militante pour la cause animale, tord le coup à cinq idées reçues sur le véganisme.

« Le véganisme, c'est une secte »

Non. Il n'y a pas un club de végans où on se réunit tous les jours pour prier le grand brocoli sacré. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'aujourd'hui, notre rapport aux animaux est basé sur l'exploitation. On considère les animaux comme des ressources, des marchandises à notre disposition pour satisfaire nos intérêts. Ça entraîne d'énormes souffrances pour eux. Le véganisme, c'est donc une philosophie de vie, un moyen d’établir un autre rapport avec les animaux, un rapport plus bienveillant et pacifié.

Et ça, ce n'est pas quelque chose de nouveau. C'est une réflexion que de grands penseurs comme Pythagore, Marguerite Yourcenar ou Victor Hugo, avaient déjà en leur temps. Ils se posaient déjà la question de la place de l'animal dans la société, et ils dénonçaient déjà l'injustice et la violence avec lesquelles on les traite.

« Et les carences en protéines ? »

On a grandi avec l'idée que les protéines, ce n'est que dans la viande, alors que c'est faux. Les protéines peuvent être d'origine animale ou végétale, et on les trouve dans presque tous les aliments. En particulier pour les protéines végétales : dans les légumineuses, les céréales et les oléagineux. Pour le calcium, c'est pareil ! On pense que ce n'est que dans le lait… Mais il y en a dans les légumes verts, dans les oléagineux, dans les yaourts et les laits végétaux.

De manière générale, en France, sur l'alimentation végan, on est assez en retard, alors que dans d'autres pays, la question ne fait pas du tout débat. Par exemple, l'Association américaine de diététique et de nutrition, qui regroupe 100.000 professionnels de santé, dit très clairement qu'une alimentation végétalienne bien menée est tout à fait viable à tous les stades de la vie. Non seulement c'est viable, mais c'est aussi très bon !

« C'est la chaîne alimentaire… »

Quand on nous dit ça, on a l'impression que c'est parce que l'être humain est en haut de la chaîne alimentaire… Mais c'est faux ! Si on prend les niveaux trophiques, une classification qui permet de déterminer la place d'une espèce dans la chaîne alimentaire, l'être humain, en réalité, il est au niveau de l'anchois. Très loin derrière les grands prédateurs comme l'orque ou l'ours polaire !

Par ailleurs, on peut se demander si cette notion de chaine alimentaire est pertinente pour l'espèce humaine. Car contrairement au lion qui chasse la gazelle pour survivre, nous, on fait nos courses au supermarché, on achète nos steaks sous vide en barquette. Contrairement aux carnivores, nous sommes omnivores. Ce qui veut dire qu'on peut manger de tout, mais pas qu'on doit manger de tout pour être en bonne santé.

« On a toujours mangé de la viande »

Ce n'est pas parce qu'on a toujours fait quelque chose qu'on doit continuer à le faire. Il y a plein de choses qu'on faisait avant et qu'on ne fait plus aujourd'hui parce que notre mode de vie a évolué grâce aux progrès technologiques ou à nos considérations morales. Par exemple, avant, on se déplaçait en calèche. Pendant longtemps, les femmes n'ont pas eu le droit de vote. Aujourd'hui, on fait un Paris-Lyon en deux heures et, en tant que femme, j'ai le droit de voter. Et tout le monde trouve ça normal.

Les modes de vie d'hier n'ont rien à voir avec ceux d'aujourd'hui, et ceux de demain seront encore différents parce que la société va continuer à évoluer. Un des défis de la société de demain, c'est l'alimentation, parce que la consommation de viande pose d'énormes défis écologiques et éthiques.

« Vous voulez l’égalité entre les espèces »

Non ! On n'est pas en train de dire qu'une vache égale une poule égale un être humain… Bien évidemment, il y a des différences entre les espèces, mais il y a aussi des similitudes comme l'envie de vivre ou la capacité à ressentir des émotions. Justement, ça, ce sont des choses qu'on devrait prendre en compte dans nos choix de consommation.

Pour faire ça, on peut imaginer une balance : d'un côté, il y a mon envie de manger un steak, et de l'autre, il y a la vie de l'animal. Logiquement, la vie de l'animal devrait l'emporter sur l’envie de me régaler cinq minutes. On n'est pas du tout en train de prêcher pour une égalité pure et simple entre toutes les espèces – donner le droit de vote aux poules, ça n’a aucun sens. En revanche, ce qu’on veut, c’est une prise en compte des intérêts des uns et des autres.

19/05/2019 08:41
  • 926.4K
  • 3.5K

747 commentaires

  • Sylvie Dupont
    26/04/2022 18:30

    Salut ! Je m'appelle Sylvie,je veux témoigner. J'avais divorcé avec mon mari il y a 3 ans et pourtant je l'aimais. Et j'en ai parlé avec un voisin, et elle m'a promis ce qui pourrait m'aider. elle m'a donné le numéro de son marabout et m'a dit de le contacter pour expliquer mon cas. Lorsque j'ai contacté le marabout, je lui ai expliqué toute la situation entre mon mari et moi. Le marabout m'a dit qu'il m'aiderait à récupérer mon mari. Et je suis allé à un rituel. Et étrangement, avant sept jours, mon mari est revenu me supplier de l'épouser à nouveau, c'est un miracle pour moi. Et c'est pour cela,je fais cette témoignages, je vous remercier infiniment papa dossou email :[email protected] :Mr dossou contact (+229 6066 3782 Whatsapp disponible

  • dah vaudounon
    22/04/2022 10:00

    Grand spécialiste du retour affectif rapide de l'être aimé Tel / whatsapp : +229 68 60 11 72 Mes services Grand maître des sorciers vaudou voyant medium et guérisseur africain est spécialiste des problème affectif 36 ans d'expérience aux dons de père en fils depuis plusieurs génération . Le grand maître des sorciers vaudou intervient dans les domaines suivants : Retour d'affection crise conjugal problème familiale desenvoutement protection contre tout mauvais sort ou dangers union rapide attirance des femme ou des hommes attirance de clientèle pour les vendeurs et les entreprises Devenir riche en quelque jour fidélité absolue entre époux impuissance sexuelle chance aux jeux problème de voisinage amour perdu angoisse abandon de tabac et d'alcool . Rituels pour tomber enceinte rapidement CONTACT MAITRE DOSSOU E-mail personnel : [email protected] Tel / whatsapp : +229 68 60 11 72

  • Mok D.
    07/01/2022 12:23

    Est-ce que vous pouvez interviewer des ex-vegans svp ?

  • Etienne D.
    29/11/2021 08:01

    Vive le pâté !

  • Laurine M.
    28/11/2021 13:34

    Le niveau des commentaires 😅 Entre les “ je vais me faire un bon steak ce soir pour fêter ça” et les “ ah mais elle nous prend de haut !” “ hitler mangeait pas de viande et pourtant c’était pas quelqu’un de bien” “ les plantes aussi peuvent ressentir le stresse” . ... c’est risible 😭

  • Gérard A.
    27/11/2021 22:53

    Le veganisme ne me dérange pas, de même que les religions, les sectes ou les autres croyances, à condition de ne pas les imposer aux autres. Les paranoïaques, les hypocondriaques peuvent vivre leur peur entre eux, mais qu'ils foutent la paix aux autres. Je vis loin de la France dans un pays où il fait bon vivre, une sorte de paradis sur terre. Vivre en France ou en Occident m'est devenu complètement impossible.

  • Alain A.
    27/11/2021 19:28

    Pas très convaincant !

  • Pascal F.
    27/11/2021 16:24

    Pour la nourriture, tout est une question d'équilibre...du bon sens...🌈

  • François A.
    27/11/2021 15:42

    Eu si c'est une méga secte même, imbu d'eux même pensant qu'ils sont les meilleurs et qui jugent a tout va

  • Cuitlahuac M.
    27/11/2021 15:36

    Double entrecôte svp

  • André D.
    27/11/2021 12:56

    Pas une secte? Alors que fait Peter Singer, le gourou qui dirige tout, les actions à mener, le vocabulaire à employer pour convaincre, etc... Ceux qui doutent peuvent vérifier sur le net avec : " gourou vegan" et ils auront les infos sur les méthodes et finalités.

  • Sybil C.
    27/11/2021 09:59

    Pffff ...

  • Dominique M.
    26/11/2021 20:45

    https://youtu.be/qs92ZD8TcIo

  • Kimberley C.
    26/11/2021 18:02

    C’est vrai que je suis contre la maltraitante animal, mais on a le droit de manger de la viande, ce qu’il faut c’est diminuer notre consommation et faire vivre les animaux, pendant un certain temps, les câliner, les laver, en prendre soins au moins comme ça déjà ils auraient eu une vie avant de mourrir de plus si demain tout le monde arrêter la consommation animal et bien il n’y aura plus de vache,poule,cochon la plupart sont élever et protéger pour leurs utiliter et si ils ne servent plus il s’éteindront surtout vu qu’il sont élever depuis des générations ils ne survivront pas dehors. De plus les animaux ont besoin aussi qu’on fasse certaine choses un mouton par exemple à qui ont coupe pas la laine peut mourrir ou avoir des problèmes ne sachant pas la porter, imaginer devoir porte 3 fois son poids en cheveux tout emmêler, pour ce qui est du lait et des œufs et bien si on empêche pas le petit de boire et si on permet certain œuf d’être féconder il n’y a aucun soucis à cela, le principal étant de garder l’équilibre tout en respectant l’animal, et pour ce qui est de la viande chasser oui mais ne pas laisser les chasseur en abuser, ils disent qu’il régule mais en tuant les prédateurs car ils tuent leurs bétail et/ou les animaux de la forêt et bien j’ai envie de dire c’est ridicule ont tue les animaux pour réguler et puis ont tue les prédateurs qui régule a notre place, la encore une fois il faut respecter les animaux ont peu faire un peu mais pas tout, et la nous torchons a un autre problème qui en est lier c’est que le soucis du monde,de l’homme c’est que soit ils prennent ça pour un sport soit pour se faire de l’argent( que ça soit vital ou pour s’enrichir le soucis est le même) donc j’ai envie de dire être vegan ne fait pas tout il faut changer nos habitudes, de consommation et de culture car tout nos problèmes sont lier à nos mauvaise habitude, et l’état n’aide pas, la déforestation, l’élevage intensif , et même la production d’enfant n’est nullement utile à faire en trop, déjà si on arrêtait de faire 10 enfants qu’on en faisait que un voir qu’on adopte les multitude enfant orphelin on baisserais drastiquement la population mondiale qui dit baise de population dit baisse de consommation , baise de besoin et permet ainsi une meilleure gestion de l’environnement et des animaux.

  • Danielle G.
    26/11/2021 17:23

    Qu'on lutte contre la maltraitance dans les élevages intensifs et certains abattoirs, tout-a-fait d'accord ... mais qu'on n' impose pas sa propre vision des choses à tout le monde. J'achète de la viande locale provenannt d'élevage et abattoir locaux et je continuerai ! Accessoirement, que proposent-ils comme reconversion à tous les professionnels des filieres élevage, transfomation, commercialisation de produits animaux ?

  • Marthe M.
    26/11/2021 17:07

    Pas tout le monde fait ses courses au supermarché, pas tout le monde pousse un caddie. Cependant, je pense qu’il est certain que les gens mangeraient beaucoup moins de viande s’ils devaient abattre les bêtes eux-mêmes. Ça déresponsabilise d’acheter sa viande morte et découpée. Il faut être capable d’ôter une vie, fut-ce t elle celle d’un animal.

  • Maurice V.
    26/11/2021 16:20

    Oui et le crie horrible de la salade broyée vivante dans mâchoire humaine

  • Maurice V.
    26/11/2021 16:19

    Dommage pour ke Brocoli sacré

  • Vincent V.
    26/11/2021 15:34

    la stupidité à l'etat pur pour se donner bonne conscience, respecter les animaux c'est ça, va manifester avec L214 contre le mauvais traitement des animaux en abatoir et dans les elevage intensif plutot que de refuser de porter un pull en laine...

  • Sebastien P.
    26/11/2021 15:11

    c’est des clichés d’abord !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.