Brut a retrouvé "Mais t'es pas net, Baptiste ?!"

Ce soir-là, il avait décidé de faire un feu dans sa chambre et de se filmer. La réaction de sa mère "Mais t'es pas net, Baptiste ?!" allait faire le tour d'Internet. Brut les a retrouvés.

“Mais t’es pas net, Baptiste ? Mais si, je suis très net”


Brut a retrouvé Baptiste, “le petit être froid”, et sa maman de la vidéo “-Mais t’es pas net, Baptiste ? -Mais si, je suis très net” diffusée sur Facebook en 2017. “Il est en train de faire brûler un truc dans sa chambre”. Dans cette vidéo, le jeune lycée fait brûler des choses, tout en se filmant en live dans une vidéo Facebook. Sa famille arrive et lui demande en direct ce qu’il se passe. 5 ans plus tard, voici ce que fabriquait vraiment le jeune homme.
Fresh nous raconte son premier son viral


“Dans cette vidéo, je m’amuse à faire brûler du kevlar dans une pinte en étain. Pourquoi ? Ça, c’est une bonne question, parce que je n’en ai aucune idée. Sur le moment, j’en avais vraiment aucune idée. Je sais que pour la vidéo, je me suis dit : “Tiens, ça pourrait être marrant… si on montrait ça aux gens” explique l’ancien lycéen, qui confie qu’il n’était pas dans son état normal au moment de la vidéo. Il avait alors pris des médicaments pour l’aider à s’endormir dans la soirée.
Sowdred commente en live les matchs de foot sur Twitch


“Mais t’as pris quoi, t’as fumé ou quoi ? T’as pris quelque chose !”


“J’ai décidé de prendre deux somnifères et pendant ce temps-là, je me suis dit : “Je vais prendre ma douche.” Et c’est à ce moment-là qu'ils ont commencé à faire effet. Et dans ces médicaments qui sont du niveau 3, il y a beaucoup d’effets secondaires. Et après, c’est devenu un peu flou dans mes souvenirs. Je me souviens juste avoir mis du pétrole dans la tasse avec du kevlar et j’ai fait du feu. Je me suis amusé à peu près 30 minutes juste avant de lancer le live”.
Ma première vidéo virale : Djayson Karavane


Le lendemain, il n’a aucun souvenir de la veille, ni de ce qui s’est passé. Il se rend à son lycée. “Le matin j’arrive et mon meilleur ami me dit : T’as fait quoi hier ?” Je lui dis : “De quoi tu parles ?” Et du coup il me montre la vidéo et je fais “Quoi ?!” Et du coup on se tape une énorme barre. On rigole pendant toute la journée. Et on se dit : “On va retirer la vidéo quand elle atteindra un million de vues.” Et du coup, c’est ce qu’on a fait” explique, le jeune homme, amusé.
Ils filment leur retour à la fac après le covid


“-Un jour tu vas foutre le feu, Baptiste ! -Mais je prends des précautions”


“En général, les gens m’envoient des messages de remerciement. Et ils me font : “Merci de m’avoir fait rire ce jour-là.” Genre : “J’étais pas bien et tout et tu m’as vraiment redonné le sourire.” Du coup, ça me fait plaisir. Redonner le sourire aux gens, c’est très important dans la vie”. Sa mère n’a pas vécu l’épisode aussi sereinement. “J’en rigole seulement depuis quelques années. Pendant au moins un an, j’ai déprimé comme c’était pas possible. J’avais peur qu’il se fasse virer de l’école”.
#TBT : Brut a retrouvé Pascal Duquenne


Le soir de la vidéo, sa mère s’est demandé ce qu’il faisait : “Je l’ai vu faire du feu. Mais je ne savais pas du tout qu’il était en live sur Facebook. C’est son frère qui nous a informés. Je pensais qu’il avait pris des stupéfiants. J’étais vraiment abasourdie. J’avais surtout peur qu’il mette le feu à la maison”. Cinq ans après, Baptiste a aujourd’hui 26 ans. Il travaille en restauration, il fait de la photo. Et il est également activiste dans la défense de l’environnement.
Ma 1ère vidéo virale : "poto bleu"


avatar
Brut.