Caroline Maya, Française et championne du monde de pizza

Pizzaïola, Caroline Maya, Française, vient d’être sacrée championne du monde de pizza en Italie. Une consécration. Brut l’a rencontrée.

”Mon père m’a dit : “C’est pas un travail de femme, t’y arriveras pas”“

“C’était magique”. Le 7 avril, Caroline Maya est sacrée championne du monde de pizza en Italie, en duo avec le chef Alain-Patrick Fauconnet, en présentant une “pizza gastronomique” composée essentiellement de fruits de mer.. Depuis 2017, elle a succédé à son père et à son oncle à la tête de la pizzeria familiale à Saint-Priest, près de Lyon. Obtenir cette récompense, c’est un défi particulièrement personnel qu’elle s’était lancé : ”Je m’étais donnée ce challenge parce que mon père a été champion international et a été premier Français aux championnats du monde, mais il n’a pas été sacré champion. Et je m’étais dit “Le jour où je le serai, mon père n’aura plus aucun doute sur moi”. Et là, je lui ai prouvé qu’il pouvait me faire confiance.” La pizza napolitaine est entrée au patrimoine mondial de l’Unesco

“Mon père, quand j’ai voulu reprendre ici, il m’a dit “C’est pas un travail de femme, c’est trop dur, t’y arriveras pas”, et je lui ai prouvé que qu’on soit une femme ou un homme, franchement, j’y arrive très bien. C’est beaucoup de boulot mais j’adore mon métier” explique Caroline Maya. Chez elle, tout est cuisiné : la pâte bien sûr mais aussi les légumes cuits au feu de bois. “Le métier de pizzaïolo/pizzaïola, on va dire que c’est entre le métier de boulanger et le métier de cuisinier” ajoute la jeune femme. Le chef au Faggio Ground Control, Andrea Porcu, partage sa recette de la pizza margherita

avatar
Brut.
1 juin 2022 19:09