retour

Fatima Daas nous parle de son roman “La Petite Dernière"

"La Petite Dernière" raconte la quête d'identité d'une jeune femme lesbienne et musulmane. Cette histoire, c’est aussi celle de son autrice, Fatima Daas.

« La petite dernière » : Fatima Daas et la quête identitaire

Fatima Daas est autrice, lesbienne et musulmane. Elle a écrit le roman « La petite dernière », une autofiction dans laquelle elle raconte la quête d’identité d’une jeune femme, elle aussi lesbienne et musulmane.   Fatima Daas a écrit La petite dernière. Dans cette autofiction, l'autrice relate la quête d’identité d’une jeune femme homosexuelle et musulmane. Sa propre quête d’identité.

Un questionnement sur sa religion

L’autrice livre à Brut un extrait de son roman : « *Lola pose un baiser doux et rapide sur mes lèvres. Je n’ai pas le temps de dire ni de faire quoique ce soit, que c’est déjà réel. Elle prend soin de me regarder avant de retourner s’asseoir dans le fauteuil. Elle dit : “À qui le tour ?“ en me faisant un clin d’œil. J’ai 12 ans. Je ne comprends pas ce qu’il vient d’arriver. Rokya dort dans la même chambre que moi. Elle a voulu me faire un câlin avant de s’endormir. J’ai refusé. Et là, dans la nuit, seule, il y a quelque chose qui me terrifie. Je pense sans me le formuler : “Je vais aller en Enfer“ ».

Fatima Daas choisit cet extrait précis car c’est à ce moment que son personnage se rapproche de l’idée d’être lesbienne et « pas comme les autres ». C’est aussi le moment où débute son questionnement sur sa religion musulmane, notamment la pratique de celle-ci.

« Je refuse de renoncer à ma religion pour faire plaisir à beaucoup de personnes »

« Dans ma vie, je n’ai pas fait de choix et je refuse encore aujourd’hui de renoncer à ma religion pour faire plaisir à beaucoup de personnes qui voudraient que je dénonce cette religion comme une religion de terreur alors que c’est une religion d’amour », assure Fatima Daas.

L’écrivaine dénonce la position dans laquelle beaucoup d’autres se retrouvent : devoir constamment « négocier ». Fatima regrette le fait d’être toujours catégorisée. Selon elle, le monde actuel est fait de cases très normées, et son roman est fait pour éclater ces cases. « Il y a des moments dans ta vie où le destin te force à voir des choses que t’avais pas envie de voir. Le désir, tu peux le faire taire, pendant des années, mais ça finit par ressurgir », conclut Fatima Daas. 

19/09/2020 12:30
  • 441.2K
  • 272
Brut - Le livre

235 commentaires

  • Ben B.
    28/09/2020 20:02

    Lis les nons des commentateurs

  • Wilhelm L.
    26/09/2020 11:06

    Les institutions des 3 religions monothéistes homophobes (judaïsme, christianisme et islam) doivent être purgées de leur homophobie Les institutions religieuses doivent cesser de discriminer les LGBT (Ce que l'État français + les croyants non homophobes laissent faire) Les institutions religieuses doivent laisser les LGBT en nombre devenir rabbins, prêtres, imam sans avoir à se cacher Les familles, les communautés religieuses doivent arrêter d'endoctriner les enfants et de marginaliser ceux qui posent des questions ou changent de religion et deviennent apostats L'endoctrinement des enfants et maintien dans une religion par la peur des croyants ne respecte pas du tout la liberté de culte ! Les gens doivent choisir leur religion en connaissant toute les religions !

  • Thibault P.
    24/09/2020 09:08

    Si tu sais pas lire décolle pas les yeux du livre.

  • Dany M.
    23/09/2020 10:24

    A chaque fois que je vois une personne LGBTQIA... entrer dans un lieu de prière, j'ai l'impression de voir un agneau entrer dans un abattoir. . Selon Niang Blg : "Elle ira en enfer Si elle continues dans cette voie." . . Dany : Nuance, elle ira où elle veut mais demeurera en Enfer, uniquement si elle persiste à croire aux conneries de ces saloperies de religions et autres sectes d'assassins et de pédophiles se prenant pour des dieux en prétendant agir en son nom. . Par contre elle ne pourra atteindre le septième ciel qu'en s'éloignant de toutes les têtes de gland voulant diriger sa vie.

  • Matarii R.
    22/09/2020 19:22

    Vous AVEZ RAISON MERCI

  • Mokle M.
    22/09/2020 17:09

    Tu ne mérite pas ce nom

  • Aria D.
    22/09/2020 12:22

    lesbienne et musulmane ? mdr

  • Abdel B.
    22/09/2020 09:25

    C'est toujours le même type de musulmans que l'on met en avant de manière positive 😂😂😂

  • Jah J.
    22/09/2020 06:42

    Lesbienne et musulmane, autant dire un tueur qui sauve des vies ,qui a tué la logique sur cette terre quil se dénonce ?

  • Noor N.
    22/09/2020 06:15

    La simplicité sa ne raconte pas?

  • Salah S.
    21/09/2020 22:22

    idiote

  • Niang B.
    21/09/2020 18:49

    Elle ira en enfer Si elle continues dans cette voie.

  • Tahar B.
    21/09/2020 17:56

    On est prêt a inventer n'importe quel sujet qui choque afin de se faire une publicité. Comme vous le constatez on parle de cet auteur pas parceque c'est un bon (bonne) écrivain, mais tout simplement en s'attaquant, encore et encore a une religion.

  • Nina Z.
    21/09/2020 17:35

    Rouhi tkawdi.

  • Nanie P.
    21/09/2020 17:35

    Le problème est le même chez les chrétiens , l'homosexualité est un péché et beaucoup de jeunes se sentent rejetés.

  • Seddik Z.
    21/09/2020 14:41

    Elle fait garçon un petit peu

  • Paul G.
    21/09/2020 14:28

    Oh là là là là c'est le bombe à retardement

  • Mehdi J.
    21/09/2020 12:06

    C'est un très joli témoignage, elle a raison de s'exprimer sur ces sujets,les haineux,prenez en de la graine !!! Mais il faut un cerveau pour ça et là..... c'est le drame ha ha ha ha bravo à elle

  • Christel R.
    21/09/2020 11:59

    Lesbienne et j'assume

  • Moha M.
    21/09/2020 08:07

    Lorsque parler de ces sujets comme celui-ci sera du même accabi que le pléonasme, nous aurons tous gagné notre liberté, car la liberté sera une évidence qui n'aura plus besoin de débats pour exister....

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.