L'histoire vraie de l'arnaqueur de Tinder

Il a escroqué des dizaines de femmes en Europe. C’est l’histoire de l’arnaqueur de Tinder. Brut a rencontré la réalisatrice du documentaire Netflix.

“Ce n’est pas une banale histoire d’arnaque. On est à un tout autre niveau”

Sur l’appli de rencontre en ligne, c’était un play-boy millionnaire, le “prince des diamants”. Dans la réalité, c’était un escroc qui utilisait l’argent de ses victimes pour financer ses voyages en jet privé. Voici le portrait de l’escroc de Tinder.

“Il m’a emmenée dans un hôtel cinq étoiles. Il m’a dit qu’on avait une connexion unique. C’était comme dans un film” raconte l’une des victimes.

C’est le sujet du nouveau documentaire de Felicity Morris diffusé sur la plateforme de streaming vidéo Netflix, L’arnaqueur de Tinder. “Ce n’est pas une banale histoire d’arnaque. On est à un tout autre niveau” raconte la réalisatrice.

Découvrez l'histoire vraie d'Anna Sorokin, "l'arnaqueuse de SoHo", cette jeune femme américaine qui s'est faite passer pour une riche héritière pour extorquer des centaines de milliers de dollars.

Felicity Morris : “Simon Leviev, né Shimon Hayut, a grandi dans une petite ville en banlieue de Tel Aviv qui s’appelle Bnei Brak. Son père est rabbin. Ses activités illicites ont commencé il y a des années.

En 2011, il avait déjà commis plusieurs petites fraudes en Israël et avait fui le pays. Ensuite, il a escroqué trois Finlandaises. Il n’a été reconnu coupable que de ces choses-là.”

Il se fait passer pour le fils d’un magnat du diamant milliardaire

Après deux ans de détention en Finlande, il est renvoyé en Israël. Mais il revient en Europe sous une nouvelle identité, se faisant passer pour le fils de Lev Leviev, un magnat du diamant milliardaire, établi en Israël.

“Simon s’affiche avec un partenaire commercial, un garde du corps. Il conduit vraiment des Ferrari et des Rolls Royce. Il voyage vraiment en jet privé. Donc le personnage de Simon Leviev, héritier de la fortune de l’entreprise LLD Diamonds, est totalement crédible” explique Felicity Morris.

Le documentaire se concentre sur le témoignage de trois des victimes de Simon Leviev : Cecilie Fjellhoy, Pernilla Sjoholm et Ayleen Charlotte.

“Au moment où Cecilie, Pernilla et Ayleen ont rencontré Simon Leviev, il était déjà devenu presque un expert de l’escroquerie sur l’application de rencontre. On a appris beaucoup de choses en faisant leur connaissance, en cherchant à comprendre leurs relations avec lui et en fouillant dans les extraordinaires archives que nous avions, à savoir leurs conversations WhatsApp, car ils s’écrivaient sans arrêt.

Il fait commander des cartes de crédit à ses victimes “pour ne pas laisser de traces”

Ce qu’on a découvert, c’est qu’en fait, elles n’ont pas été séduites par Simon à cause de son argent. Pas du tout. Simon était un petit ami présent, dévoué, aimant et attentionné.”

L’une des victimes déclare dans le documentaire : “Il m’a dit qu’on le menaçait et qu’il avait besoin d’argent. 20 000 $. 30 000 $. 140 000 $. Sa vie dépendait de moi.”

Felicity Morris décrit son mode opératoire d’escroquerie : “Sa technique, c’est de faire en sorte que ses victimes commandent des cartes de crédit à leur nom. C’est une façon pour lui de ne pas laisser de traces.

Puis il utilise ces cartes de crédit et leur dit qu’il va leur faire des virements : “Je t’envoie de l’argent pour rembourser la carte de crédit”. Puis deux jours après, il s’excuse : “Je suis désolé, mais la banque était fermée”.

“Mon message, c’est d’en parler quand quelque chose arrive”

Mais elles continuent à l’aider, car il a réussi à les persuader, et je crois que n’importe qui dans cette situation se serait laissé persuader, que sa vie est vraiment en danger. Elles croient que si elles ne l’aident pas, lui qui est alors la personne à laquelle elles tiennent le plus au monde, il va mourir.

Quand elles se rendent compte qu’il n’est pas celui qu’elles croyaient, cet homme avec qui elles couchaient, partageaient un lit, à qui elles s’étaient confiées, elles ont ce sentiment terrible, qui est tout à fait compréhensible et logique, d’étrangeté et d’horreur totale.”

Simon Leviev est finalement arrêté en 2019, mais il est libéré après avoir purgé 5 mois de sa peine de 15 mois.

Felicity Morris : “Il a ensuite été arrêté en Grèce. Le fait de savoir que Simon est sorti de prison et s’affiche sur Instagram vivant une vie de rêve, à conduire des Ferrari et sortir avec de belles femmes, je crois que pour elles, c’est très dur à encaisser.

Avec ce film, on voulait en quelque sorte leur rendre justice, en montrant qui il est vraiment.”

L’arnaqueur de Tinder est sorti sur Netflix le 2 février 2022.

“On s’est tous déjà fait ghoster. On a tous déjà eu des expériences avec les applis de rencontre. Pour moi, il ne s’agit pas de dire : “Renfermez-vous sur vous-mêmes et n’espérez plus trouver la personne qui vous convient.”

Mon message, c’est plutôt qu’il faut en parler quand quelque chose comme ça arrive, car notre pouvoir est là. J’espère avoir donné à ces femmes un sentiment de pouvoir en racontant leur histoire.”

avatar
Brut.
12 février 2022 10:33