La rencontre entre rap et musique classique

Faire un morceau en mélangeant rap et musique classique, c’est le défi que se sont lancés deux artistes. Brut les a suivis.

“Je crois qu’on s’est bien trouvés et qu’on va réussir le pari”

Dooz Kawa étoile est artiste et rappeur. Vincent Beer-Demander est quant à lui musicien et enseigne la mandoline au conservatoire. Ensemble, ils ont décidé de revisiter la musique en mélangeant deux styles complètement différents : le rap et le classique. Pour leur premier morceau, Dooz explique avoir eu quelques appréhensions au départ. “C'est un univers dans lequel je pensais que je ne me retrouverais pas trop, et puis finalement, même si on n'utilise pas toujours les mêmes mots, on se comprend très bien”, confie-t-il. Apnéiste, BJ Griffin combine plongée en apnée et musique

“Je suis rentré dans cet univers un petit peu timidement, complexé par le fait de n'avoir jamais fait d'études musicales, de n'avoir jamais pu approcher un instrument alors que j'en rêvais. Et oui, jamais avoir pris de cours de chant, c'est vraiment quelque chose que j'aurais souhaité développer”, explique le rappeur. Cette expérience, elle a été très formatrice pour les deux artistes. ”Il n'y a pas de frontière entre les esthétiques musicales, en fait. On peut les relier sans aucun problème, il faut juste les passeurs qui le font. Anoblir le rap par la musique classique et rafraîchir cette dernière par le rap, c'est ça qui nous intéresse à tous les deux, et je crois qu'on s'est bien trouvés, et je pense qu'on va réussir le pari.” Julie Gayet combine musique et son à l’occasion de son festival

avatar
Brut.