Le combat d'Amma Aburam contre la fast fashion

Sa solution ? Révolutionner notre façon de consommer.

Les conseils de la blogueuse Amma Aburam pour éviter la fast-fashion

La mannequin et blogueuse Amma Aburam en a assez de la fast fashion. Elle encourage à recycler et à ne pas acheter à tort et à travers.

« Aujourd’hui, nous vivons dans une société qui nous incite à acheter encore et encore, à faire du shopping, et les vêtements sont devenus des objets jetables. Si les gens s’intéressaient un petit peu plus et creusaient un peu plus la question, ils apprendraient tant de choses et sauraient qu’il faut modifier concrètement leur manière de consommer la mode. » Amma Aburam en a assez de la fast fashion.

Sur son site Internet Style & Sustain, cette blogueuse et mannequin londonienne présente des marques de mode équitable et encourage les gens à essayer la mode éthique et durable. Selon elle, l’industrie textile et les consommateurs doivent répondre à plusieurs questions urgentes.

Les droits des travailleurs et les conditions de travail

Parmi les personnes qui fabriquent nos vêtements, nombreuses sont celles qui travaillent dans de très mauvaises conditions, dans des usines extrêmement dangereuses. L’exemple le plus flagrant est celui du Rana Plaza. Nous devrions tous ouvrir les yeux sur cette tragédie et apprendre à apprécier les gens qui fabriquent nos vêtements, parce que nous les portons tous les jours et que ces personnes sont des être humains.

La pollution

La fast fashion a un énorme impact sur l’environnement. Le jean est l’un des vêtements qui ont le plus d’impacts négatifs sur l’environnement. Pour fabriquer des jeans, on utilise de nombreux produits chimiques qui polluent les cours d’eau.

Acheter des vêtements d’occasion

Je suis convaincue que c’est l’avenir de la mode : une économie circulaire où nous utilisons ce que nous possédons déjà, nous le donnons et le partageons entre nous. Il y a déjà tellement de vêtements qui ont été fabriqués et que nous avons achetés…

Acheter local

Acheter local, ça veut dire connaître la provenance de vos vêtements. Je pense que c’est à double sens. C’est éthique parce que les personnes qui ont fabriqué vos vêtements vivent dans un pays qui respecte les droits des travailleurs. Et en même temps, vous réduisez le transport, et donc la pollution.

Aimer ses vêtements

Prendre soin de ses vêtements, c’est s’assurer que vous les lavez correctement pour les faire durer, c’est les emmener au pressing, parce que c’est une bonne façon d’en prendre soin. C’est aussi les raccommoder et les recoudre.

Échanger et louer

L’échange est lié à l’économie circulaire. Plutôt que de jeter des vêtements ou de les donner à des œuvres caritatives et de les voir finir dans des décharges, échangez-les avec d’autres personnes qui adorent la mode. Vous pouvez aussi louer vos propres vêtements, et gagner de l’argent grâce à votre garde-robe !

avatar
Brut.
8 mai 2019 18:46