La recette de Noël de Julia Sedefdjian

Pour elle, pas de foie gras, pas de saumon. La recette de Noël de la cheffe étoilée Julia Sedefdjian, c'est l'aïoli de lieu jaune. On l'a suivie dans les cuisines de son restaurant, Baieta.

L’aïoli de lieu jaune, ce que prépare à Noël la cheffe Julia Sedefdjian


“On n’est pas obligé de manger des huîtres, du foie gras et du saumon. Mon père, le 24, je ne sais pas pourquoi, il voulait toujours faire des moules marinières avec du riz. Qui mange des moules marinières avec du riz ? Voilà, c’est comme ça. Il n’y a pas de règles”. La cheffe étoilée du restaurant Baieta, Julia Sedefdjian, partage la recette de son aïoli de lieu jaune, petits légumes, son plat signature, “qui représente vraiment Noël” pour elle.
A 21 ans, Julia Sedefdjian a été la plus jeune cheffe étoilée de France


“C’est un plat que j’adore faire pendant les fêtes quand je suis en famille, parce que ça me rappelle plein de souvenirs. On en a beaucoup mangé avec mes frères, qui me rappelle les repas de famille, la bonne ambiance. C’est du poisson à la vapeur, des légumes, une bonne sauce. On a tous nos périodes quand on est petit où les légumes, ça ne nous fait pas forcément rêver, le poisson non plus, mais il y a une gourmandise avec cette sauce à l’ail, à l’huile d’olive, qui nous fait aimer l’aïoli” commente la cheffe d’origine arménienne et sicilienne.
Poulet pané et riz : Alexia Duchêne partage la recette de son enfance


"On peut manger ce qu'on veut à Noël, il n'y a pas de règle”


Julia Sedefdjian a vécu 17 ans à Nice. “En général, l’aïoli, ça se fait avec du cabillaud. Moi je préfère le faire avec du lieu jaune, parce que je trouve la chaire un peu plus fine, un peu plus ferme. La cuisine provençale, c’est un peu comme ça : tout le monde a un peu sa recette et dans toutes les familles, elle est différente”.
Comment faire un menu de fête écoresponsable ?


Selon elle, l'aïoli de poisson s’accorde aussi bien aux goûts des enfants que des adultes. “Au début, petit, tu manges qu’un peu de poisson avec la sauce et au fur et à mesure des années, tu fais rentrer les légumes. C’est ça aussi : on va faire un plat et chacun va se servir un peu de ce qu'il aime. Chacun fait son assiette comme il a envie et ça, c’est super convivial aussi” explique la cuisinière, qui est aussi mère de famille depuis 1 an et demi.
Les recettes pas oubliées avec Jean Imbert : le hardeappfelpflutta


avatar
Brut.