Un jour avec Fifou, le photographe du rap français

C'est l'histoire d'un ado passionné de rap qui est devenu LE photographe du rap français. Kool Shen, Booba, Youssoupha… En 20 ans, il a réalisé des centaines de pochettes d'albums, et souvent les plus marquantes. On a passé la journée avec Fifou dans ses studios.

“Je suis un faiseur d'images, c'est mon métier, j'ai la chance d'en vivre”


Il a commencé à faire de la photo pour les rappeurs à l’âge de 18 ans. “C’était H24, à faire des covers, heure par heure. Je shoote un rappeur : Doc Gyneco, La Fouine… Et je lui livre sa pochette. Et il me donnait ce qu’il avait, entre 50 et 100 balles. A ce moment-là, je vis d’amour et de rap”. Depuis, Fifou a fait du chemin. Il est devenu le photographe majeur du rap français. Il nous fait visiter son studio. “C’est une espèce de factory, où stylistes, graphistes, nouveaux photographes, nouveaux réals, nouvelle génération, tout se croise, tout se mélange”.
Une vie : Damso


Avec les réseaux sociaux, son métier s’est diversifié. “A l'époque, quand je shootais un artiste, c'était exclusivement pour une pochette d'album. Aujourd'hui, maintenant, avec les réseaux sociaux, chaque artiste a besoin de communiquer, et donc de créer tout le temps de la nouvelle image. Donc parfois, ils viennent une heure ou deux, avec 3 - 4 tenues”. Aujourd’hui, il prend en photo le rappeur Stil Fresh avec lequel il travaille depuis 15 ans. “C’est devenu un ami, je l’ai rencontré, il y avait 16 ans” explique Fifou.
Dans les coulisses du freestyle de rap en parachute avec Seb


Paradis Assassiné de Lino, "celui qui m’a fait connaître au grand public"


Quatre projets ont marqué 4 différentes périodes de sa carrière. Le premier album de Lino d’Arsenik, Paradis Assassiné : c’est “le premier, celui qui m’a fait vraiment connaître du grand public. C’était la toute première fois que je livrais une pochette pour une maison de disque”. “Ensuite, artistiquement, celui qui m’a fait vraiment devenir photographe aux yeux de tout le monde, ça a été Noir Désir de Youssoupha. C'était ma première pochette non photoshopée avec une vraie DA forte et assumée” décrit Fifou.
Comment la série Gomorra a influencé le rap français


PNL symbolise pour lui “une autre période sa vie et aussi une nouvelle génération qui commence à s’intéresser à lui”. C’est “une autre manière de travailler et un nouveau style parce que PNL, c’est une pochette que j’ai faite en dessin numérique, moi qui ai toujours travaillé sur du photomontage". Enfin, l’autre projet, qui l’a amené à un “nouveau style, qui est plus autour de l’émotion” est Imany de Dinos, “parce que c’est ma première pochette à l’argentique. Moins d’artifices, moins d’effets. Et on revient aux classic shits des années 1990” précise le photographe. Kalash Criminel, SCH, Gazo, Fifou collabore avec les plus grands rappeurs.
Elle a 80 ans. Elle fait du rap


avatar
Brut.