retour

Une vie : les poils

Sur les jambes, les aisselles ou le pubis, les poils des femmes peuvent déranger. Et celles qui décident de les garder sont souvent stigmatisées. Comment en est-on arrivé là ?

Les poils chez les femmes, une chasse historique

Sur les jambes, les aisselles ou le pubis, les poils des femmes sont considérés comme laids, voire sales, et celles qui décident de les garder sont souvent stigmatisées. Comment en est-on arrivé là ?

Épilation, rasage, laser… Les femmes et leurs poils, c’est une longue histoire. Des statues de la Grèce Antique, à la Venus de Botticelli, dans l’art, les corps des femmes sont représentés glabres jusqu’à la seconde moitié du XIXème siècle.

En 1915, la marque Gillette crée le premier rasoir « pour femmes »

Au XVIème siècle, au Royaume-Uni, la reine Elizabeth I popularise une nouvelle mode en se rasant les sourcils et la base des cheveux pour donner l’illusion d’un front plus grand. Elle utilise pour cela des bandages trempés dans un mélange d’ammoniaque et de vinaigre.

En 1915, la marque Gillette crée le premier rasoir « pour femmes » : le Milady Décolletée. La même année, le magazine américain Harper’s Bazaar décrit l’épilation des aisselles comme « nécessaire ». Durant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis subissent une pénurie de nylon et de bas. Les femmes sont donc obligées de sortir jambes nues et commencent massivement à les raser. En 1964, les Américaines sont 98 % à se raser les jambes.

En 1946, avec l’apparition du bikini, débute la tendance de l’épilation du maillot

En 1946, avec l’apparition du bikini, débute la tendance de l’épilation du maillot. Dans les années 1960 et 1970, les activistes de la seconde vague du féminisme revendiquent leurs poils et y voient un symbole de leur combat pour l’égalité femmes-hommes. Parmi elles, l’artiste Patti Smith qui pose avec ses aisselles au naturel sur la pochette de son album Easter, sorti en 1978.

En 1987, sept sœurs brésiliennes ouvrent à New York un salon d’esthétique où elles pratiquent l’épilation dite brésilienne du maillot. Cette épilation totale du pubis et des lèvres s’installe dans les mœurs et devient une mode, notamment grâce à la promotion qu’en font certaines stars et à un épisode de la série Sex and The City.

Si l’épilation du maillot se généralise dans les pays de l’Ouest, à l’inverse, en Corée du Sud toutefois, une abondante toison pubienne est signe de bonne santé et de fertilité, et certaines femmes n’hésitent pas à avoir recours à la transplantation de poils.

Dans les années 2010, certaines stars contre-attaquent

En 1999, sur le tapis rouge de l’avant-première de Coup de foudre à Notting Hill, Julia Roberts salue la foule et dévoile ses aisselles non épilées. En 2014, des centaines de femmes chinoises participent au concours « Des filles qui ne s’épilent pas les aisselles » lancé sur Weibo, puis sur Tumblr. Les pages du concours, dont le but est de remettre en cause les normes sociales sexistes, rassemblent plus de 28 millions de vues.

Dans les années 2010, les stars qui révèlent leurs poils sur Instagram ou sur les tapis rouges – comme Madonna, Paris Jackson, Beth Ditto ou Lady Gaga – se multiplient. Et pourtant… En 2017, la mannequin et artiste suédoise Arvida Byström reçoit des menaces de viol et est victime de harcèlement sur les réseaux sociaux après avoir posé jambes non épilées dans une publicité pour Adidas. Aujourd’hui encore, les poils des femmes déchaînent les passions et sont toujours au cœur de nombreuses conversations, préoccupations et articles.

Maud Le Rest

19/06/2020 14:39
  • 4.1M
  • 2.4K

981 commentaires

  • Anne L.
    8 heures

    Le probleme de l epilation est surtout urbain et bourgeois, via les magazines. Et de notre societe hygieniste. Merci les urbains de garder vos nevroses pour vous.. L epilation ne touche pas que les femmes, puisque si vous regarder bien les medias, les hommes sont epiles. Et beaucoup de femmes sont degoutees par les hommes poilus. Certains les retirent pour eviter les bestioles... Apres, chacun fait comme il veut avec ses poils. On ne remplace pas une injonction par une autre. En hiver, peu de personnes sont epilees, sauf les nevrosees du bulbe. Encore un bon post genre victimaire... Et a cote, on voit des posts sur des hommes qui creent, qui entreprennent, qui agissent. Pour les femmes, que des posts victimaires. Brut et ses posts genres..

  • Francis A.
    un jour

    J adooore les poils.

  • Jeremy B.
    2 jours

    Brut c'était bien au début. Ça changeait des autres médias. C'était frais. Là on commence à toucher le fond.

  • Vianney P.
    2 jours

    cOmmEnt en EsT oN arRRivEr la 4000 ans de civilisation, peu ou prou ?

  • Assia K.
    2 jours

    La cire orientale existe depuis plus que le moyen âge pour que femmes ou homme puissent avoir une peau douce ce n est pas un phénomène de mode avoir des poils on dirait que oui par contre

  • Lõlítà C.
    2 jours

    Les gens qui disent que les poils c’est sales et pas hygiénique me font rire dans ce cas on peu dire que tous les hommes sont des crades 😂 je cherche la logique

  • Pascale B.
    2 jours

    Respect et liberté, à chacun sa vision et son propre bien être.

  • Didier M.
    2 jours

    Rien à faire de vos connerie vous pouvez pas vivre tout simplement sans vous occuper de savoir si un tel c'est lavé le derrière 👍

  • Audrey P.
    2 jours

    J'ai direct pensé à toi 🤣

  • Jean F.
    2 jours

    Les poiles pubien c'est pas bien. Merci pour votre attention.

  • Lie P.
    2 jours

    Et c'est reparti..

  • Marie-France D.
    2 jours

    Ya une chose qu'on ne peut pas reprocher à cette professeure, c'est une contradiction entre son discours et son physique; elle est cohérente au moins. Sinon, les photos sous les bras sont pas mal, mais on n'a pas trop vu de photos de bikini avec les poils du pubis qui dépassent, pourquoi une telle discrimination?

  • Beata H.
    2 jours

    On peut dire que c'est un reportage au poil 👍

  • Recroix A.
    2 jours

    Comme bcq de femmes trouvent ça moche chez des hommes faites ce que vs voulez vivez votre vie ce sera plus simple

  • Samantha P.
    3 jours

    Comment peut on avoir un physique aussi imposant et déblatérer autant de vide ! Prof de néant je connaissais pas ! Les poils émotionnels ? Oui oui oui …

  • Tib K.
    3 jours

    Les femmes se jugent plus durement entre elle que les hommes envers les femmes !

  • Gabrioche N.
    3 jours

    Il n'y a vraiment rien de plus important à discuter ?

  • Vanessa F.
    3 jours

    Ne pas lire les commentaires... Lol

  • Stef I.
    3 jours

    Paul et Mick Se débarrasser d'eux nous devrions ☝️

  • Xena Y.
    3 jours

    Personnellement je pense que les poils des hommes sont très laids , et que tous ces torses et ces jambes poilues , nues , quand tu manges à la plage par exemple sont absolument répugnants , mais voilà c est mon avis et je n oblige personne a avoir le même et surtout à s épiler . J ai juste choisi un homme blond , correspondant à mon idéal d imberbité ( ce mot n existe pas je sais ) et je n emmerde pas les autres . Si tout le monde s occupait de ses fesses poilues ou pas ça serait déjà bien , personne n est obligé d avoir une relation avec une femme qui a des poils il y en a assez qui se rase donc foutez leur la paix . J ajouterai que l exemple des peintures n est pas relevant . Les femmes peintes étaient probablement imberbes car claires de peau et on a des centaines d exemple de peintures de femmes poilues au cours des siècles . Cette mode est absolument récente .

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.