retour

Une vie : les poils

Sur les jambes, les aisselles ou le pubis, les poils des femmes peuvent déranger. Et celles qui décident de les garder sont souvent stigmatisées. Comment en est-on arrivé là ?

Les poils chez les femmes, une chasse historique

Sur les jambes, les aisselles ou le pubis, les poils des femmes sont considérés comme laids, voire sales, et celles qui décident de les garder sont souvent stigmatisées. Comment en est-on arrivé là ?

Épilation, rasage, laser… Les femmes et leurs poils, c’est une longue histoire. Des statues de la Grèce Antique, à la Venus de Botticelli, dans l’art, les corps des femmes sont représentés glabres jusqu’à la seconde moitié du XIXème siècle.

En 1915, la marque Gillette crée le premier rasoir « pour femmes »

Au XVIème siècle, au Royaume-Uni, la reine Elizabeth I popularise une nouvelle mode en se rasant les sourcils et la base des cheveux pour donner l’illusion d’un front plus grand. Elle utilise pour cela des bandages trempés dans un mélange d’ammoniaque et de vinaigre.

En 1915, la marque Gillette crée le premier rasoir « pour femmes » : le Milady Décolletée. La même année, le magazine américain Harper’s Bazaar décrit l’épilation des aisselles comme « nécessaire ». Durant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis subissent une pénurie de nylon et de bas. Les femmes sont donc obligées de sortir jambes nues et commencent massivement à les raser. En 1964, les Américaines sont 98 % à se raser les jambes.

En 1946, avec l’apparition du bikini, débute la tendance de l’épilation du maillot

En 1946, avec l’apparition du bikini, débute la tendance de l’épilation du maillot. Dans les années 1960 et 1970, les activistes de la seconde vague du féminisme revendiquent leurs poils et y voient un symbole de leur combat pour l’égalité femmes-hommes. Parmi elles, l’artiste Patti Smith qui pose avec ses aisselles au naturel sur la pochette de son album Easter, sorti en 1978.

En 1987, sept sœurs brésiliennes ouvrent à New York un salon d’esthétique où elles pratiquent l’épilation dite brésilienne du maillot. Cette épilation totale du pubis et des lèvres s’installe dans les mœurs et devient une mode, notamment grâce à la promotion qu’en font certaines stars et à un épisode de la série Sex and The City.

Si l’épilation du maillot se généralise dans les pays de l’Ouest, à l’inverse, en Corée du Sud toutefois, une abondante toison pubienne est signe de bonne santé et de fertilité, et certaines femmes n’hésitent pas à avoir recours à la transplantation de poils.

Dans les années 2010, certaines stars contre-attaquent

En 1999, sur le tapis rouge de l’avant-première de Coup de foudre à Notting Hill, Julia Roberts salue la foule et dévoile ses aisselles non épilées. En 2014, des centaines de femmes chinoises participent au concours « Des filles qui ne s’épilent pas les aisselles » lancé sur Weibo, puis sur Tumblr. Les pages du concours, dont le but est de remettre en cause les normes sociales sexistes, rassemblent plus de 28 millions de vues.

Dans les années 2010, les stars qui révèlent leurs poils sur Instagram ou sur les tapis rouges – comme Madonna, Paris Jackson, Beth Ditto ou Lady Gaga – se multiplient. Et pourtant… En 2017, la mannequin et artiste suédoise Arvida Byström reçoit des menaces de viol et est victime de harcèlement sur les réseaux sociaux après avoir posé jambes non épilées dans une publicité pour Adidas. Aujourd’hui encore, les poils des femmes déchaînent les passions et sont toujours au cœur de nombreuses conversations, préoccupations et articles.

Maud Le Rest

19/06/2020 14:39
  • 3.6M
  • 2.2K

235 commentaires

  • Galy N.
    11/02/2021 11:19

    Comment c'est possible de faire à ce point l'impasse sur le fait que l'épilation vient de Maghreb ?!

  • Man D.
    05/12/2020 13:42

    Les mœurs encore bien encrées dans une société de moutons qui suivent.....

  • Nina B.
    21/11/2020 11:22

    Madeleine Madou Bost poils public 😉

  • Evelyne P.
    20/11/2020 18:45

    Je me rase seulement quand j'en ai envie !!! I shaved only when I want

  • Mich E.
    19/11/2020 15:39

    Le poil dans la Grèce antique était le symbole de la domination. Chaque fois que les femmes ont pris le pouvoir dans une communauté, elles se sont laissées pousser la barbe !! A contrario, peut-on considérer que, le pouvoir ayant changé de camp, les femmes n'ont plus besoin de poils parce qu'elles dominent.... Il est certainement plus rassurant pour la société de trouver une autre raison !!

  • Maedhros N.
    18/11/2020 00:09

    Certaines femmes ont beaucoup de poils et ceux-ci repoussent très vite. Dans ce cas, ces injonctions deviennent un enfer infernal et beaucoup de souffrance. Souffrance physique, car le rasage était pour moi impossible, ou bien mes poils étaient repoussés le lendemain, bien noirs et durs. Résultat, j’étais obligé d’aller chez l’esthéticienne, et l’épilation était alors parfois très très douloureuse. Également, souffrance morale, de se penser une anomalie, à tel point le sujet est tabou et l’injonction au corps féminin lisse est normalisé. J’en ai pleuré pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que je décide enfin, à accepter et aimer mon corps. Aujourd’hui, je ne m’épile plus du tout, et je me sens tellement plus libre et mieux dans mon corps, que j’apprends à redécouvrir ! Cependant, je n’ose hélas pas mettre en pantacourt, ni me mettre en shot, même en étant non binaire. Je suis anxieux social et bien trop fragile pour résister aux éventuelles insultes. Les femmes seront vraiment libres de ne plus s’épiler lorsqu’elles pourront sortir dans la rue tel que la nature les a créer, sans subir d’insultes. J’espère que un jour, également, le poil féminin sera normalisé au cinéma et dans les médias, car toutes les femmes ont des poils; parfois peu, parfois beaucoup, mais toutes en ont un minimum. Et beaucoup parlent de « choix », mais je suis sur et certains que si depuis des siècles on était habitué à voir des femmes naturelles, c’est à dire poilue, personne ne se poserait même la question ni ne s’imposerait cette contrainte. Vous pouvez me dire que des hommes s’épilent également, mais n’est-ce pas aussi à cause des dictats du corps lisse ? A méditer.

  • Tristan B.
    16/11/2020 04:56

    Il n'y a pas de débat à avoir là-dessus. Chacun est libre et dispose de son corps comme il l'entend. On rentre dans une question de préférences tant pour soi-même que pour son ou sa partenaire. Il n'y a pas de norme finalement. Certain(e)s sont dans le style barbu-poilu, grand bien leur fasse, et d'autres plus lisses type crâne de Voldemort... Bien sûr les nuances entre les deux semblent infinies et singulières. Et on s'entend qu'avant de plaire à l'autre, il faut avant tout plaire à soi-même et se sentir bien dans sa peau. Le jugement des autres vient en second, car lorsque son esprit est en paix, rien ne peut l'atteindre

  • Beruse J.
    15/11/2020 21:22

    Perso j'aime avoir des poils sur mes jambes uniquement, et les avoir ailleur ça me derange. Et donc c'est un choix perso. Alors si une femme decidait de garder ou pas c'est son problem et pas le mien tout comme c'est mon probleme de garder les miens sur mes jamais et pas celui de quelqu'un d'autre

  • Paula B.
    15/11/2020 17:21

    Chacun fait ce qui lui plaît donc si les femmes veulent raser tous les poils qui dépassent grand bien leur fasse, mais alors expliquez-moi mesdames pourquoi mettre des rajouts sur votre tête alors que vous rasez le moindre poils de votre corps 😂😂😂sinon c’est pour votre plaisir personnel ou pour le regard des autres surtout pour les hommes Je n’ai pas beaucoup de poils sous les aisselles alors je ne me rase jamais et quand aux jambes je n'en ai pas

  • Marie C.
    15/11/2020 16:19

    Nous sommes des mammifères pourvues de poils et de mamelles. "Le poils chanson engagée"!!!!!

  • Alex T.
    15/11/2020 07:10

    tu l’as vu ça. ?

  • Joël S.
    14/11/2020 20:04

    J'ai l'impression que, enfin, quelque chose change dans la société. Ce genre de sujet est récurrent et, jusqu'à présent, j'ai toujours vu un débat en commentaires sur le caractère esthétique/hygiénique des poils. Ici, enfin, la teneur majoritaire insiste sur l'idée, qui me paraît tellement évidente, que c'est à chacune de faire ses propres choix, que le regard des autres ne doit pas primer celui qu'on porte sur soi-même… Par contre, certaines soulignent à juste titre que ce n'est pas facile ; il faut déconstruire un fonctionnement qui a régi les rapports homme-femme pendant des siècles, tout au moins dans cette partie du monde. Mais le vrai sujet est enfin posé.

  • Hacer G.
    14/11/2020 19:42

    😂😂😂

  • Patricia F.
    14/11/2020 19:18

    Je ne suis pas adepte des poils, mais ça ne mérite pas un débat, chacun fait ce qu'il veut...

  • Sacha O.
    14/11/2020 17:14

    Putain mais ça commence vraiment à me faire chier de voir ce genre de vidéo H24. Les gens, vous faite ce que vous voulez, basta così. Vous voulez vous taper une nana ou un mec avec des poils ou sans poils, c'est votre choix. J'en ai rien à carrer. Merci bonsoir.

  • Naima L.
    14/11/2020 06:10

    Exact 👍

  • Guytho J.
    13/11/2020 20:09

    Bonjour chère amie Je suis nouveau sur le réseau et j'aimerais bien me faire de nouveau amis a travers j'aime découvrir de nouveaux horizons et j'aimerais que vous fassiez en partir de mes nouveaux amis

  • Emilie V.
    13/11/2020 11:08

    Poser une question ne veut pas dire soulever une polémique. Cela permet de prendre un peu de distance avec ses propres pensées et propres normes. En posant des questions, on ne porte aucun jugement. On ne dit pas "poilue ou non poilue". On évoque simplement que c'est un choix. Point. Je trouve que poser des questions est légitime. Ça permet de réfléchir. Après chacun est libre de faire ce qu'il veut. Et je trouve beaucoup moins hygiénique de toucher la barre du métro ou prendre dans mes mains les centimes du boulanger que de laisser pousser mes poils 😅

  • Emérance C.
    13/11/2020 09:41

    Les femmes comme les hommes font ce qu'ils veulent . Moi perso je préfère épiler les aisselles je trouve que je transpire moins après chacun vois midi à sa porte.

  • Pat G.
    13/11/2020 09:34

    c'est une mode comme ca en ce moment et dans quelques années ce sera a celles qui auront le plus de poils , cela a toujours été comme ca

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.