retour

3 clichés sur le syndrome d'Asperger

Ils sont souvent qualifiés de malades, génies ou associables. Ce sont les personnes atteintes du syndrome d'Asperger. Pour Brut, Paul El Kharrat raconte les clichés auxquels il est confronté.

Trois clichés sur le syndrome d’Asperger

Paul El Kharrat, auteur du livre « Ma 153e victoire » et lui-même autiste Asperger, démonte trois idées reçues sur ce syndrome.

« Je ne suis en aucun cas malade. J’ai un syndrome autistique qui est ma force au quotidien, mais qui est aussi ma faiblesse. Je ne suis pas atteint de maladie incurable, que ce soit une maladie psychique ou une maladie physique. Non », répète Paul El Kharrat, auteur autiste Asperger. Pour Brut, il explique pourquoi les clichés sur ce syndrome sont faux.

Le syndrome d’Asperger, c’est une maladie

Je ne dis pas que ça ne nous pourrit pas le quotidien, qu’on a pas l’air de malades quand on est en colère, qu’on est pas énervé de manière 10 fois plus forte que tout un chacun. On a l’air malade pour les autres. Moi-même parfois, je me dis que j’ai l’esprit malade. Je ne me sens pas bien. Mais ce n’est pas une maladie à proprement parler, c’est ça que je veux dire.

Le syndrome d’Asperger c’est, comme son nom l’indique, un trouble envahissant du développement qui fait partie de l’autisme, de l’échelle de l’autisme, du spectre de l’autisme. C’est un syndrome léger, un autisme léger.

Les troubles cognitifs très importants, c’est surtout le syndrome de Kanner, c’est-à-dire la partie assez aggravante de l’autisme. C’est d’ailleurs ce syndrome-là que les gens connaissent le plus sans en savoir le nom. Ils pensent que l’autisme, c’est uniquement ces gens-là, qui sont en dépression en permanence, qui ne s’expriment pas ou par bribes, qui se tapent la tête quand ils sont pas bien.

Les personnes avec Asperger sont des génies

Dans l’autisme Asperger, il y a ce qu’on appelle, mais vraiment au sommet, le syndrome du savant. Par exemple, Kim Peek, qui a donné ses traits à Rainman, le film de 1988 avec Dustin Hoffman et Tom Cruise, était quelqu’un d’assez incroyable qui savait lire deux pages simultanément.

Mais ce n’est pas la réalité de l’autisme, ça. Ce sont des gens qui sortent des sentiers de l’autisme. Ils ont leur petite branche, dans le spectre de l’autisme, qui est l’autisme savant. Mais ils ne sont que quelques-uns, il n’y en a pas beaucoup. Moi, on pourrait penser que je suis à la limite entre un autiste de haut niveau et un autisme savant, mais je ne suis pas autiste savant. Je suis autiste de haut niveau.

Certes, tous les autistes Asperger ne sont pas des autistes de haut niveau, mais moi, je suis hypermnésique, donc je me souviens d’énormément de choses. Je dois prendre conscience des facilités que je peux avoir dans certains domaines, même s’il y a des côtés sombres, comme se souvenir de choses qu’on aimerait oublier.

Les personnes avec Asperger sont asociales

On nous prend pour des gens un peu psychorigides, un peu fous, qui s’adonnent uniquement à une activité… On manque d’empathie aussi, on dit souvent ça. Pour la majorité des gens avec autisme, on est seuls malgré nous. On a une solitude forcée, une solitude malsaine. Malheureusement, on a beaucoup de mal à enclencher une conversation, ce qui fait qu’on reste perpétuellement seul. On se dit : « Allez, on bouge, on y va. » Mais on n’y arrive pas, et les gens ne nous aident pas, parce qu’ils ne viennent pas nous voir. Je ne demande que ça, qu’on vienne me parler, qu’on crée des amitiés, des affinités, qu’on fasse des sorties, qu’on aille au musée.

Je pense que l’autisme mérite un bon mode d’emploi pour les neuro-typiques qui ne nous comprennent pas. Parfois, on n’a pas envie d’être accompagnés. On va le faire savoir directement ou indirectement. On en aura marre, il y aura eu trop de relations sociales, on a envie d’être seuls. Et ça, c’est une solitude saine, parce que c’est une solitude dont on a besoin, qu’on a demandée.

Le plus important pour un sujet Asperger, c’est d’être bien entouré, entouré de personnes qui le comprennent, qui font des efforts pour l’aider et pour le guider à travers ce flou, ce noir continu qu’est la société humaine. Ce n’est pas quelque chose d’évident à comprendre. S’il y a des gens pour les accompagner, qui comprennent la société mieux que nous et qui sont à même de nous l’expliquer, on avancera du bon côté.

04/09/2020 14:26
  • 3.6m
  • 4.1k

2148 commentaires

  • Christiane O.
    15 heures

    De gros bisous paul tu nous manque je te souhaite une bonne continuation pour tes projets

  • Catherine L.
    16 heures

    Merci Paul, on prend note et on continue de vous adorer 👌👌👌💕💕

  • Kikline J.
    17 heures

    Tu parles très bien Paul j ai acheté son livre je pense que les douze coups de midi ta fait du bien

  • Annie L.
    17 heures

    Tu as très bien expliqué pour ceux qui qui ne savent pas Merci Paul

  • Bénédicte L.
    18 heures

    Superbe explication Paul. Tu es un chouette gars

  • Isabelle S.
    19 heures

    Tu expliques tellement bien ! Tu es vraiment une belle personne 🥰🙏

  • Nicole G.
    19 heures

    Vous êtes formidable avec des explications franches

  • Marie D.
    19 heures

    ,👍😬

  • Marie D.
    19 heures

    Tu es très bien Paul bonne personne

  • Marie D.
    19 heures

    Tu es très Paul génial

  • Louisette G.
    21 heures

    Bisous Paul bon week-end pin samedi ét bonne journee Gros Bisous 😘 nous somme fière de toi

  • Angele P.
    un jour

    Merci pour ces explications.... Je suis concernée et je sais que pour les parents ce n est pas toujours évident de vous comprendre. Hâte de lire votre livre.

  • Nelly P.
    un jour

    Bravo Paul, tu t’exprimes très bien sûr ton syndrome. C’est très intéressant et je vais lire ton livre 📚

  • Nadine H.
    un jour

    Chapeau bas, Paul ! J'ai suivi ton excellent parcours dans les 12 coups de midi. Tu as réussi à faire fi des angoisse dû au bruit sur le plateau, des éclairages etc... enchaîner les enregistrements. Ce fut extrêmement courageux de ta part. C'était pour toi un défi. Tu l'as relevé avec brio ! Je vais m'empresser d'acheter ton livre. Ça permet à tous de connaître un peu mieux le syndrome d'Asperger. Bon courage pour la suite. 👍🏼👍🏼👍🏼

  • Danièle L.
    un jour

    Vous êtes formidable je vous adore respect à vous Paul

  • Stéphanie B.
    un jour

    Mon neveu a le syndrome d'asperger

  • Odette D.
    un jour

    Je t'admire Paul tu es comme mes petits enfants je te trouve super je t'embrasse bonne continuation et surtout beaucoup de belles choses

  • Cecile B.
    un jour

    Merci pour ce témoignage. Mq petite fille de 4 ans est TSA. Mais, elle ne peut pas encore être testée. Donc on n en sait pas plus pour le moment. Merci encore. Vous donnez de l espoir aux parents.

  • NadyToto B.
    un jour

    Paul tu es magnifique, je suis admirative vraiment, j espère te voir dans les 12 coups de midi et me régaler ❤️

  • Annabelle B.
    un jour

    Merci Paul ! Ta différence est une force 💕

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.