5 trucs qu’elle aurait aimé savoir sur la sexualité quand elle était ado

Clitoris en érection, douleurs lors d’un rapport sexuel, pénétration automatique… L'autrice Julia Pietri raconte 5 trucs qu'elle aurait voulu connaître sur la sexualité à l'adolescence.

“Il y a mille et une façons d'inventer une intimité charnelle”

“Nos générations, qui avons appréhendé la sexualité avec des mythes, patriarcal, sexiste, etc., on a perdu énormément de temps parce qu'on s'est construits sur des faux-semblants, sur des tabous, des fausses idées et après, il y a un temps de déconstruction. Et ce temps de déconstruction, il est hyper long.” Pour Brut, l’autrice Julia Pietri raconte les 5 choses qu’elle aurait voulu connaître sur la sexualité lorsqu’elle était adolescente. Et la première, c’est que la pénétration ne doit pas forcément être automatique. “La pénétration automatique est un mythe fondateur à effacer. Il faut arrêter de croire que la sexualité commence avec la pénétration et se termine quand l'homme éjacule, jouit et s'endort”, explique la jeune femme. "Les joies d'en bas" : pour être fière de son sexe, il faut le connaître

Elle rappelle aussi qu’il n’est pas normal d’avoir mal lors d’un rapport sexuel. “C'est très important de ne pas normaliser la douleur dans la sexualité, que ce soit pour la première fois ou pour la millième fois.” D’après elle, la normalisation de la douleur pourrait avoir un impact énorme sur la sexualité des femmes. “C'est important de dire aux jeunes filles que la douleur n'est donc pas un passage obligé dans la sexualité, et en fait, ça concerne aussi les garçons, même si eux vont avoir beaucoup moins mal lors des premières fois”. Dans le “petit guide de la foufoune sexuelle”, Julia Pietri donnent des conseils aux adolescents et adolescentes sur comment bien commencer leur sexualité. Asexualité : ils démystifient cette orientation sexuelle sur TikTok

avatar
Brut.