"Les joies d'en bas" : pour être fière de son sexe, il faut le connaître

Pour être heureuse dans ses relations, il faut connaître son sexe. C'est le message d'Ellen Stokken Dahl et Nina Brochman dans leur livre "Les Joies d'en bas".

Connaissez-vous réellement le sexe féminin ?

Rencontre avec Ellen Stoken Dahl et Nina Brochmann autrices de « Les Joies d’en bas », dans lequel elles dynamitent les idées reçues sur l’orgasme féminin.

« La sexualité des femmes est encore taboue partout dans le monde, même dans les pays progressistes comme la Norvège ou la France. On traite les femmes de putes, mais on ne dirait jamais d'un homme que c'est une pute. Si on voulait insulter un homme, on dirait que sa mère est une pute ! » Nina Brochmann est médecin. Avec l’étuditante en médecine Ellen Stoken Dahl, elle a écrit un livre un livre sur le sexe et le plaisir féminins. Brut les a rencontrées.

Le mythe du point G

Il faut savoir que le point G est un mythe. Les scientifiques ont cherché cet endroit spécifique pendant des décennies sans être capables de le trouver. On pense en réalité que le point G est la partie interne du clitoris. Le secret du plaisir féminin, c'est la partie immergée de l'iceberg. C'est un super organe, appelé le clitoris.

Vous l'avez sans doute déjà vu, mais vous n'avez vu que le petit bout sur l'avant de la vulve. En réalité, le clitoris est un énorme organe principalement à l'intérieur du corps féminin. Il a un tissu érectile : quand vous êtes excitée, il enfle jusqu'à doubler de volume. Vous avez des érections.

Pas un seul orgasme

Beaucoup de femmes semblent penser qu'il y a une hiérarchie entre les orgasmes : des orgasmes vaginaux, des orgasmes clitoridiens, des orgasmes tantriques, des orgasmes du col de l'utérus, je pourrais continuer encore et encore ! Et en haut de cette liste, il y a l'orgasme vaginal.

Pourtant, seulement un quart des femmes, environ, ont des orgasmes réguliers par pénétration vaginale. Les chercheurs n'ont pas trouvé de vraies différences entre les sensations dans votre corps que l'orgasme provoque, peu importe comment vous l'atteignez. Donc un orgasme, c'est un orgasme. Il y a juste plein de manières d'y arriver.

L’importance des préliminaires

Même si les femmes trouvent un certain plaisir dans la pénétration, ce sont en réalité les préliminaires qui font jouir les femmes : lécher, sucer, toucher…

Notre message, c’est de vous masturber. Peut-être pas tous les jours, mais aussi souvent que possible. Plus vous vous masturbez, meilleures seront vos relations sexuelles, plus vous aimerez votre corps, vous serez plus heureuse, vous dormirez mieux, vous serez moins stressée !

avatar
Brut.
6 avril 2018 00:00