Cigarettes mentholées : comment l'industrie du tabac contourne l'interdiction

Les cigarettes mentholées sont interdites depuis le 20 mai 2020. Mais l'industrie du tabac les a très vite remplacées… Brut a enquêté sur les cigarettes "fresh".

Les cigarettes mentholées ont-elles vraiment disparu ?

Elles sont interdites à la vente, mais il existe une alternative : les cigarettes mentholées ont été remplacées par les cigarettes « Fresh ».

En théorie, les cigarettes mentholées ne sont plus disponibles à la vente. Depuis le 20 mars en effet, le commerce de cette cigarette au million d’adeptes est interdit en France et en Europe. Pourtant, il existe une alternative.

Les cigarettes mentholées sont plus toxiques

Si les cigarettes mentholées ont été retirées de la vente, c’est parce qu’elles sont considérées comme plus dangereuses que les cigarettes traditionnelles. En effet, elles donneraient l’illusion - complètement factice - d’une ouverture des voies respiratoires.

« Quand on fume une cigarette ordinaire, la gorge arrête quand c’est trop fort. Mais avec la mentholée, on prend des cigarettes très fortes qui passent et qui vont tout au fond du poumon, et qui sont donc plus toxiques », explique Bertrand Dautzenberg, tabacologue et ancien pneumologue

Ces cigarettes sont particulièrement prisées des jeunes. Selon François Topart, membre du Comité national contre le tabagisme, « l’industrie du tabac a besoin de faire fumer la jeunesse. » Il faut donc remplacer le nombre de consommateurs en permanence. Le côté mentholé de ces cigarettes sert à les rendre plus « agréables » pour les nouveaux fumeurs.

Les cigarettes « Fresh »

Dès le 21 mars, au lendemain de l’interdiction des cigarettes mentholées, les cigarettes « Fresh » ont fait leur apparition. « Pour moi, c’était pas du frais, c’était juste un coup de marketing pour que les clients restent dessus. Ce sont eux qui m’ont dit, en les achetant, que c’était frais », raconte une buraliste.

Les « Fresh » sont commercialisées par l’entreprise Japan Tobacco International, l'un des plus grands cigarettiers au monde. Selon les concurrents de l’entreprise, les cigarettes « Fresh » contiennent une infime quantité de menthol. En France, la Direction générale de la santé a lancé une enquête pour déterminer si elles contiennent, ou non, du menthol. L’enquête est toujours en cours et la direction n’a pas souhaité communiquer ses premiers résultats.

Des pratiques qualifiées d’illégales

Toutefois, les cigarettes « Fresh » ne sont pas les seuls produits à fumer qui posent problème. Il y a aussi les cartes à la menthe, le tabac à chauffer ou les cigarillos. Tous ces produits mentholés sont toujours commercialisés.

« L’industrie du tabac a développé un lobbying énorme pour gagner du temps et développer tout un tas de produits qui contournent la règle », affirme François Topart. Corinne Lepage, ancienne députée européenne, dénonce une pratique tout à fait « illégitime et anormale », voire « criminelle ». Chaque année, près de 70.000 Français meurent de tabagisme.

avatar
Brut.
29 octobre 2020 13:46