Elles défilent pour la lutte contre le cancer du sein

Pour le lancement d’Octobre Rose, 30 femmes touchées par le cancer du sein ont défilé au pied de la Tour Eiffel. Brut les a rencontrés.

“La maladie ne nous arrête pas”

“J’ai découvert que j’avais un cancer il y a pile un an, sous ma douche, en sentant une boule sur mon sein.” Camille a 24 ans, et elle est la plus jeune à marcher sur le podium d’Octobre Rose. Pour le lancement de la campagne pour le dépistage du cancer du sein, 30 femmes, touchées par cette maladie, ont été choisies pour défiler au pied de la Tour Eiffel ce 1er octobre. Le but : sensibiliser à cette pathologie qui risque d’atteindre 1 femme sur 8 en France. Près de 60 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. “Vous êtes là, il y en a à qui on a dit non. Il y en a qui sont encore dans la maladie. Vous aussi, vous êtes dans la maladie. Vous aussi, vous vous battez. Vous êtes des femmes, n’oubliez jamais, vous êtes des femmes. On est belles. On est puissantes”, encourage Claudia Tagbo, Marraine d’Octobre Rose. "Cancer, je t'emmerde" : l'histoire d'une photo

Lorsque le cancer est pris en charge à un stade précoce, 99 % des femmes sont en vie 5 ans après le diagnostic. Pour Victorine, défiler sur ce podium représente la fin d’un combat, d'une lutte. “La boucle est bouclée, parce que c’est vrai que, quand on apprend les traitements, on se dit que ça ne va pas être possible et là, franchement, c’est la finalité et… ça va être super. J’ai trop hâte, je pense que je vais pleurer. C’est sûr, même, voilà. Et je me dis : wouah, ça y est, j’ai réussi, je l’ai fait.” Anaëlle Guimbi raconte son engagement contre le cancer du sein

avatar
Brut.