retour

Face à l'incertitude générale liée au Covid, que faire ?

Avec le Covid, difficile de se projeter dans l'avenir… Voilà comment faire face à cette nouvelle incertitude potentiellement angoissante qui s'est incrustée dans notre vie.

Covid-19 : les conseils d’une psychiatre pour gérer l’incertitude

Anne Giersch est directrice du laboratoire Neuropsychologie cognitive et physiopathologie de la schizophrénie à l’Université de Strasbourg. Elle rappelle qu’il est normal d’être angoissé face à la pandémie.

L’incertitude, c’est normal, c’est quotidien, c’est sain. L’être humain arrive à la pallier en étant certain de choses isolées, « ce qu’on a perçu ou ce qu’on a mémorisé » et ainsi « accéder à une information suffisamment complète pour prendre des décisions correctes », explique Anne Giersch.

« L’information, on ne la trouve pas dans notre cerveau, ni dans le cerveau des autres »

La psychiatre poursuit : « Face à l’incertitude, d’habitude, on recherche dans notre cerveau l’information qui manque. Tout ce qu’on sait a priori pour nous aider à prédire ce qui va se passer demain et à prendre une décision. »

Mais avec la pandémie de Covid-19, les cartes sont rebattues… « L’information, on ne la trouve pas dans notre cerveau, ni dans le cerveau des autres », résume la spécialiste en neuropsychologie cognitive.

Qui sait comment la situation peut évoluer ? Pas grand monde… Et c’est bien ça, la source de l’incertitude aujourd’hui. « La pandémie remet en cause une certitude fondamentale qui était que nous n’étions pas exposés à des pandémies. Et peut-être que c’est ça qui peut fragiliser certaines personnes actuellement. »

« La situation est exceptionnelle. Consultez ! »

Certains choisissent alors de faire comme si rien n’avait changé, pour se protéger. D’autres considèrent la situation, mais ils se retrouvent alors en situation de vulnérabilité. « C’est un nouveau risque auquel on ne pensait pas être exposé, surtout pour les générations comme les nôtres qui n’avons pas connu la guerre, qui n’avons pas connu de grandes catastrophes », analyse Anne Giersch.

La médecin le rappelle : si vous vous retrouvez en souffrance, il faut absolument consulter un psychologue ou un psychiatre : « Ils sont là pour ça, et ils peuvent aider, il n’y a aucune honte à aller consulter. La situation est exceptionnelle. Consultez ! »

26/08/2020 11:12
  • 212.1K
  • 135

125 commentaires

  • Rizlaine R.
    03/12/2020 22:38

    Face à la incertitude, cherchez l’info auprès de lanceurs d’alerte éteinte la tv pour s’immuniser contre leur propagande Jean Jacques crèvecoeur Salim Laïbi entre autres ! Seul l’ignorance nous maintient dans l’incertitude ! Une psy qui doit être en manque de clientèle pour ne pas leur proposer de réel solution ! Vous avez des doutes venez consulter mais biensur 👌😂😂😂

  • Luky C.
    02/12/2020 14:35

    Sylvie Essayie je crois que l’être humain est capable de "tout"....en ce qui concerne cette pandémie appelée "Covid-19" il y a (probablement) des subtilités que nous ne contrôlons pas..ou plus. Mais cela ne reste que mon point de vue.. Mais attendons patiemment.. L’avenir nous racontera probablement une autre histoire ..... La seule chose positive dans cette épisode est que..beaucoup ont pris conscience que nous étions mortels...

  • Mahanatoa T.
    02/12/2020 01:21

    C la corruption qui va pas en france

  • Sylvie E.
    01/12/2020 09:28

    Le discours est sympa mais ne pensez-vous pas que cette incertitude nous a été savamment distillée par notre gouvernement et pas fortuitement mais sciemment ? Tout un peuple maintenu dans l'incertitude est plus docile et donc plus facilement manipulable. Il accepte tout sans broncher. Il est tellement préoccupé par cette incertitude qu'il perd tous ses repères et est centré sur lui et ainsi ne voit pas ce qui se trame derrière son dos. Vous allez me traiter de "complotiste". Mais une des façons de contourner cette incertitude est de se référer à l'histoire. Quand dans l' histoire y a-t-il eu autant d'incertitude ? La dernière en date a eu lieu quand nous avons eu connaissance de la Shoah. La question alors à été: se peut-il qu'il existe des hommes capables de construire des usines pour tuer massivement d'autres hommes à cause d'une différence de religion ? Nous connaissons maintenant la réponse. La question actuelle est: se peut-il qu'il existe des hommes qui profitent d'une épidémie pour imposer une dictature ? Je vous laisse réfléchir.

  • Marie C.
    01/12/2020 09:20

    Que de blablas 😂😂😂

  • Elsa D.
    01/12/2020 08:21

    Alors non pas d'accord. On était déjà exposé à des Épidémies. La différence et ce qui est effrayant c'est la panique généralisé, l'absence de logique dans les décisions et leurs caractères contraignants. Nous sommes à la merci d'une tribu d'hysteriques qui effectivement font d'un claquement de doigt la pluie et le beau temps dans nos vie.

  • Rool B.
    01/12/2020 07:46

    ???pandémie???ah bon n’importe quoi

  • Nicole G.
    01/12/2020 07:39

    L'incertitude quant à l'avenir, c'est l'impossibilité de faire les projets qui nous permettaient d'avancer, en trouvant des petites, choses positives qui nous faisaient retrouver la confiance en soi... Plus de certitude, plus de projet et la confiance en soi devenue vaine face à des problèmes qui nous dépassent complètement...

  • Alex M.
    01/12/2020 04:18

    Il n'y a pas de pandémie la preuve pas de mort excessif alors madame la psy il faut arrêter de dire n'importe quoi c'est déjà un bon début .

  • Allen K.
    01/12/2020 02:40

    Death and Taxes.....!

  • Allen K.
    01/12/2020 02:39

    Ma seule certitude est que les portes ont des poignées.

  • Martine T.
    01/12/2020 01:03

    Je pense qu'il faut mettre la télé à la poubelle car on mange du covid matin midi et soir les gens en deviennent paranoïaques il leur a pas fallu longtemps pour leur faire croire n'importe quoi

  • Sylvain G.
    01/12/2020 00:29

    la seule certitude que nous possédons est celle de notre mort! l humain est mortel, après il suffit de voguer...

  • Ourim T.
    01/12/2020 00:29

    Incertitude certaine

  • Azzeddine T.
    01/12/2020 00:22

    grands problèmes dès pouvoirs lobbies monstres impossible là paix, où là confiance, là police soutient lès ténèbres est l,enfers,

  • Patricia T.
    01/12/2020 00:18

    L’incertitude sera de plus en plus dans nos vies désormais. ! En une année le monde à terriblement changé. Il va devenir nécessaire de s’adapter aux changements permanents. Faire des pirouettes et savoir retomber sur nos pieds. Mais avant tout : nous sommes humains. Et c’est les humains qui sont capables de se tourner vers le meilleur. Ils le peuvent. ! Avoir foi en l’humanité reste le meilleur anti-dote. Si tous les enfants du monde se donnaient la main. ! Ne serait ce pas là : la meilleure solution. ! Alors : le doute et l’incertitude disparaîtraient. Il faut le penser très fort surtout et toutes et tous. ..

  • Mumu G.
    01/12/2020 00:16

    Mais si j'ai la certitude que pour aller mieux il faut virer touts ces scientifiques et médecins gangrenées par les conflits d'intérêts et ces politiques psychopathes,et vous verrez tout rentrera dans l'ordre, plus de peur et tout ira bien 😉

  • Jacinthe N.
    01/12/2020 00:11

    Ils peuvent nous faire croire n'importe quoi

  • Marie C.
    02/09/2020 08:27

    Si le nombre de décès baisse globalement en France de 3 % sur la période du 1er mai au 20 juillet 2020 par rapport à la même période de l’an passé, la baisse est surtout marquée chez les moins de 50 ans, qui avaient également été épargnés par la hausse de mortalité en mars-avril. L’évolution est de - 11 % chez les jeunes de moins de 25 ans et de - 7 % pour les personnes âgées de 25 à 49 ans. Cette baisse est plus marquée pour les hommes que pour les femmes. Le nombre de décès baisse aussi pour les 50-64 ans (- 5 %). Pour les autres classes d’âge au-delà de 64 ans, le nombre de décès baisse également, mais de manière moins prononcée (entre - 3 % et - 2 %) sauf entre 65 et 74 ans où il est stable. Tous âges confondus, les évolutions sont proches pour les hommes (- 3 %) et les femmes (- 2 %). Infos Insee

  • Jeny L.
    31/08/2020 10:49

    Les gens sont devenus bien fragiles....peur de mourrir...c est pourtant notre seul avenir

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.