retour

L'endométriose : ce que les autres pays ont à nous apprendre

Atteinte d'endométriose, Marie-Rose Galès a enquêté sur les traitements à l'étranger. Et voilà ce que les autres pays ont à nous apprendre sur cette maladie encore trop peu connue.

L’endométriose dans le monde, par Marie-Rose Galès

Marie-Rose Galès est atteinte d’endométriose. Pour trouver des solutions, elle a mené une enquête sur les traitements qui existent à l’étranger.

Les autres pays ont beaucoup à nous apprendre en matière de traitement de l'endométriose. C'est ce qu'affirme Marie-Rose Galès, autrice, elle-même atteinte de cette maladie. À partir de son expérience, elle s'est lancée dans une enquête sur la gestion de cette pathologie dans les pays étrangers.

La première consultation en Suisse

« J’ai commencé par aller voir un médecin en Suisse où, lors d'une consultation, j’ai vraiment compris de quoi je souffrais. Et c’est là que je me suis dit que traverser les frontières, ça pouvait être une solution pour comprendre ce qu’il se passe dans son corps », raconte Marie-Rose Galès.

Lors de cette première consultation à l’étranger, elle remarque davantage de rigueur scientifique chez son médecin. Une rigueur qui, selon elle, manque souvent en France. Seule ombre au tableau observée lors de son enquête : les lourdes conséquences budgétaires. En effet, en Suisse, il n’y a pas de sécurité sociale ni de système similaire dont elle peut bénéficier. S’ajoutent à cela les coûts du voyage.

Le reste du monde

Dans les pays anglo-saxons, on pratique l’exérèse totale ou l’exérèse profonde. Dans ces cas-là, l’endométriose est un peu comme une mauvaise herbe. L'enquêtrice prend un exemple parlant « Si vous coupez un pissenlit, une semaine après, il a repoussé. Par contre, si vous découpez bien les racines, ça ne repoussera pas, et vous serez tranquille. »

Selon Marie-Rose Galès, le pays le plus avancé en matière de traitement de l'endométriose est l’Australie. Il possède en effet un « vrai » programme avec un « vrai » budget, juge-t-elle. La sensibilisation vise les médecins comme la population, notamment les établissements scolaires.

En Allemagne et en Suisse par ailleurs, il existe des systèmes de classements d’hôpitaux. Les structures concernées reçoivent une habilitation à opérer un ou plusieurs types d’endométriose en particulier. « Si vous êtes habilité à opérer les petites endométrioses, vous n’avez pas le droit de toucher aux cas graves pour ne pas faire de massacres », détaille Marie-Rose Galès. 

La France, mauvaise élève

Au cours de son enquête, l'autrice comprend que la France n’a pas de solutions réellement adaptées à cette pathologie. « On manque d’options thérapeutiques », affirme-t-elle. La solution généralement apportée aux patientes françaises est une ordonnance pour la pilule en continu, rien de plus. Et cette dernière agit sur certains problèmes, mais pas sur tous…

« Dans les autres pays, on pratique une médecine holistique au sein même de l’hôpital, avec d’autres médecins. On va prendre les problèmes un par un et faire un programme très complet, sur mesure, puisque chaque endométriose est différente », décrit-elle.

Marie-Rose Galès pense que la France devrait s’ouvrir à des recherches internationales, comme les autres pays. « On est tous là pour trouver une solution. On gagnerait à s’ouvrir et à échanger. Parce qu’à côté de ça, on a quand même certains programmes de recherche qui, d’ici 10 ans, pourraient donner des choses intéressantes. Nous aussi, on a quelque chose à apporter ! »

30/09/2020 06:32
  • 1.3M
  • 1.1K

429 commentaires

  • Célina G.
    05/04/2022 15:16

    Personnellement, vu du Québec, la France est bien plus avancée et organisée ! Je passerai les détails, j'ai attendu 16 ans pour avoir un diagnostic. J'ai quitté la France en 2012, à l'époque, on en parlait pas. Et bien, c'est le professeur Horace Roman qui a posé mon diagnostic lorsque j'ai demandé un second avis, j'ai eu un rdv à distance et pour lui, c'était clair, par le biais des images de mon IRM faite au Québec. Ici, ils n'ont rien vu à part de l'adénomyose diffuse. Diagnostic janvier de cette année !

  • Anneux P.
    26/03/2022 16:07

    Bonjour je vous conseil sur insta notre.combat.avec.lendo Si mon commentaire dérange je l'enleverais bien sur ! Nous avons ouvert cette page pour parler avec vous de tout ce qui peut ce passer dans la vie d'une endogirl mais en gardant l'humour notre simplicité et nos espoirs ( et désespoir ) Venez y faire un tour et juger par vous même A plus les filles

  • Salif Fofana
    23/01/2022 01:13

    salut

  • Chantal P.
    16/01/2022 10:36

    Cette Victoire pour l'endométriose ne revient aucunement à Macron qui n'a rien fait pour ça, il continue à manipuler...

  • Cha W.
    15/01/2022 14:45

    Découverte pour moi à 39 ans après 3 fausses couches. Plus jeunes certains gynécos m'ont dit" vous êtes douillette, prenez de l'ibuprofene." Puis un médecin me découvre la maladie, opération lourde 3heures au bloc, vessie très touchée... début de fiv arrêté car enceinte...1 enfant à 40 ans.

  • Maggy R.
    15/01/2022 13:06

    Et puis d'où vient l'endometriose, pourquoi à partir de la génération 70?!

  • Maggy R.
    15/01/2022 13:05

    Si seulement l'endometriose était traité comme dans d'autres pays... C'est pitoyable!!! À coup d'hormones prescrit par un sac de progestérone insensible.

  • Marion B.
    14/01/2022 09:31

    Ness Ness si ça t'intéresse

  • Martina A.
    13/01/2022 18:05

    Et pendant ce temps, le premier ministre de Macron veut interdire la vitamine D qui sert beaucoup aux troubles de l’endométriose Y’a comme un petit problème… « La carence en vitamine D pourrait avoir des répercussions immunologiques et provoquer un rejet de l'implantation de l'embryon, qui est reconnu par le système immunologique comme un corps étranger » explique le Dr Traverso, la responsable de l'Unité d'Endométriose de Ginemed.

  • Mp B.
    13/01/2022 16:58

    Attentiin c'est pas Macron. C est Clémentine Autain de LFI qui a porté la loi...😉

  • Élodie R.
    13/01/2022 12:01

    lol... emmanuel macron avait 5 ans (vu que c' était dans sa campagne) pour engager une action dans ce domaine mais il a préféré attendre que la lfi profite de sa niche parlementaire.... donc au lieu de regarder ses attributs masculins qu'il accepte la proposition de loi à l'assemblée aujourd'hui et qu'on avance sur ce sujet qui fait souffrir tant de femmes

  • Daniel M.
    13/01/2022 09:56

    Comment pouvez gober les couleuvres de ce psychopathe qui ment comme il respire!!! 🤣🤣🤣

  • Emilie B.
    13/01/2022 08:29

    « Les aggravations d’endométriose ne sont pas, à ce jour, un effet indésirable rapporté après vaccination contre la Covid-19 », lui a-t-on répondu. Et aujourd’hui le bourreau aurait de la compassion pour les têtes qui tombent. https://www.madmoizelle.com/vaccin-contre-le-covid-et-endometriose-encore-une-fois-on-ne-nous-prend-pas-au-serieux-1194606

  • Raphael G.
    13/01/2022 08:24

    Et de l'hyperdriose, parlons en ! Brut

  • Béa d.
    13/01/2022 06:54

    🥰

  • Hélène B.
    12/01/2022 21:22

    Macron blablate comme d'habitude, pour ne rien faire du tout. Que vont voter ses députés Playmobil à la proposition de loi LFI portée par Clémentine Autain pour faire reconnaître l'endometriose comme maladie longue durée ? Il y a ceux qui ont les idées, qui se battent pour leur application dans le soucis du bien commun, et il y a ceux qui ne font rien. Il serait utile de le préciser, Brut...

  • Cindy V.
    12/01/2022 20:55

    Moi j'habite au Mexique. J'ai été diagnostiquée ici. En France, personne ne m'a jamais crue. Que ce guignol ne compte pas sur ma voix.

  • James C.
    12/01/2022 20:34

    Il va tout promettre avant les élections,bas normal en 5 ans il a pas eu le temps,c est beau de rever 😁😁

  • Philippe G.
    12/01/2022 17:37

    Juste quand la France Insoumise allait proposer une loi dans sa niche parlementaire ces prochains jours, c'est surement un hasard...

  • Karin P.
    12/01/2022 16:35

    Et Manu sait-il que son sacro-saint vaccin est responsable de centaines de flambées d'endométriose ?

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.