La lutte pour les droits des LGBT en 7 dates

Des émeutes de Stonewall au mariage pour tous... Le combat pour l'égalité et les droits des LGBT en 7 dates clés. #MarcheDesFiertés

Sept dates majeures pour les droits des personnes LGBTQ+

De la dépénalisation de l’homosexualité à la légalisation du mariage pour les personnes de même sexe, le chemin a été long.

1930 : L’artiste peintre danoise Lili Elbe, née assignée garçon, est l’une des premières personnes transgenres à bénéficier d’une opération de réattribution sexuelle. En 2015, l’acteur Eddie Redmayne incarne son rôle dans le film The Danish Girl. « Le plus difficile pour moi, ça a été le moment où Lili est au début de sa transition et elle est encore forcée à vivre dans le genre qui lui a été assigné, de vivre en tant qu’homme », affirme l’acteur.   1969 :  Des émeutes éclatent après une descente de police dans un bar gay de New York, le Stonewall Inn. Ce sont les premières manifestations pour les droits des personnes LGBT. Principale leader de ce mouvement : l’activiste transgenre Marsha P. Johnson. Un an plus tard, la première Gay Pride aura lieu à New York pour commémorer l’anniversaire de ces émeutes.    1977 : Harvey Milk est le premier homme ouvertement homosexuel à être élu conseiller municipal aux États-Unis. Un an plus tôt, quand on lui demande s’il pourrait avoir le pouvoir de changer la condition des homosexuels, il s’interroge : « Je n’en aurai pas le pouvoir, mais ma position me donnera une tribune et cela peut aider à changer les choses. »   1982 : En France, sous l’impulsion du ministre de la Justice Robert Badinter, l’homosexualité est dépénalisée.   1990 : L’Organisation mondiale de la santé retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales.   2001 : Les Pays-Bas sont le premier pays au monde à légaliser le mariage homosexuel. En France, il sera autorisé 12 ans plus tard, en 2013, après plusieurs mois de virulents débats et de manifestations. À l’époque, les propos homophobes fusent. Morceau choisi : « On joue avec le feu. Ils ont le PACS, c'est déjà pas mal, ils ont pas besoin d'aller faire les pitres devant monsieur le maire, encore moins devant monsieur le curé. »   Aujourd’hui, 11 pays condamnent encore les homosexuels à la peine de mort. En France, en 2017, le nombre d’agressions physiques LGBTphobes a augmenté de 15 %.

avatar
Brut.