Odette et Florian Thauvin : une rencontre riche en émotions

Pour ses 96 ans, Odette ne s'attendait pas à recevoir un appel d'un joueur de l'équipe de France de foot… Florian Thauvin et Odette racontent leur rencontre grâce à Positive Football et Les Petits Frères des Pauvres.

Grâce aux Petit frères des pauvres, Florian Thauvin a rencontré Odette

Pendant le confinement, le footballeur s’est engagé auprès de l’association qui vient en aide aux personnes âgées et aux personnes âgées en situation de précarité.

Odette ne risque pas à d’oublier ses 96 ans… « J’étais contente ! C’est un beau garçon. Si j’avais encore 20 ans… » Pour l’occasion en effet, elle a pu discuter en chat vidéo avec le footballeur Florian Thauvin. « C’est un honneur pour moi, parce que j’ai jamais été aussi près des footballeurs. J’étais toujours dans les populaires, moi. Ils étaient rue Léon Gambetta. J’ai fait la fête avec eux quand ils ont gagné la Coupe », se souvient Odette.

« J’ai passé huit semaines sans voir personne »

Pendant le confinement, Florian Thauvin s’est engagé auprès des Petits frères des pauvres, une association qui vient en aide aux personnes âgées et aux personnes âgées en situation de précarité. Il a ainsi pu faire la connaissance d’Odette par appel vidéo. Le sportif a été particulièrement touché par cette rencontre. « On s’est bien entendus. C’est parti sur des rires tout de suite, et vraiment, la voir avec ce sourire, c’est quelque chose qui était important pour moi, ça m’a procuré beaucoup de bonheur. »

Odette raconte avoir été très émue par cette discussion. Et pour cause : pendant le confinement, elle a vu encore moins de monde que d’habitude. « J’ai passé huit semaines sans voir personne parce que c’était interdit qu’ils s’approchent de moi. J’étais trop sensible pour cette maladie alors personne ne venait me voir. C’est long quand on ne voit personne. »

« À chaque fois qu’on a discuté ensemble, Odette m’a demandé des nouvelles de ma grand-mère »

Pour Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits frères des pauvres, le maintien du lien avec les aînés est crucial, mais aussi bénéfique pour les jeunes. « Odette, sa seule famille, c’est l’association. Elle est complètement isolée, depuis longtemps. Là, elle a pu avoir un nouveau contact », se réjouit-elle.

Depuis leur première rencontre, Florian et Odette sont devenus amis. « Avec ma grand-mère, on a pu faire des appels vidéo Skype et j’en ai profité pour faire la même chose avec Odette. Une petite anecdote, c’est que j’en ai parlé à Odette. À chaque fois qu’on a discuté ensemble, elle m’a demandé des nouvelles de ma grand-mère. Ça m’a vraiment fait plaisir. »

En France, plus de 300.000 personnes âgées ont moins de 10 contacts par an avec leur entourage

En France, plus de 300.000 personnes âgées ont moins de 10 contacts par an avec leur entourage. Pour Armelle de Guibert il est important d’aller à leur rencontre. « Les personnes âgées sont riches d’une expérience qu’elles ne demandent qu’à transmettre. Elles sont aussi très capables d’écoute, de compréhension, de bon conseil. Elles ont souvent une forme de sagesse que leur donne l’expérience de vie. Je pense que quand on n’est pas bien, voir leur courage, voir leur envie, leur capacité à rire, c’est essentiel. »

avatar
Brut.
22 mai 2020 06:30